Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» numéro zéro
Aujourd'hui à 17:12 par modepoete

» Chat qui rêve
Aujourd'hui à 16:05 par Stahlder

» haïku d'hiver
Aujourd'hui à 14:48 par foliebellule

» Rubaiyat métaphysiques
Aujourd'hui à 10:50 par Thunderbird

» Tracas, fracas
Aujourd'hui à 9:41 par ibiscus

» Planète Avril
Hier à 11:05 par Thunderbird

» Essuie-glaces
Dim 17 Fév 2019 - 20:04 par Peterpiotr

»  Fleur de mémoire
Dim 17 Fév 2019 - 19:27 par Stahlder

» Arbre du capitaine
Dim 17 Fév 2019 - 15:41 par Thunderbird

» Pourquoi dis-moi
Dim 17 Fév 2019 - 10:00 par ibiscus

»  Château d’inframonde
Sam 16 Fév 2019 - 11:17 par Thunderbird

» en genre et en nombre fantasques
Ven 15 Fév 2019 - 22:56 par Thunderbird

» Lucien le magicien
Ven 15 Fév 2019 - 15:45 par modepoete

» justuce infernale
Jeu 14 Fév 2019 - 20:59 par modepoete

»  Dieu des couteliers
Jeu 14 Fév 2019 - 10:55 par Thunderbird

» Archer malhabile
Mer 13 Fév 2019 - 18:25 par foliebellule

» Intimement...
Mer 13 Fév 2019 - 16:30 par Peterpiotr

» Concours de circonstances
Mer 13 Fév 2019 - 15:53 par Peterpiotr

» Harmonica...
Mer 13 Fév 2019 - 14:49 par Stahlder

» Je suis le I...
Mer 13 Fév 2019 - 14:47 par Stahlder

» Souris mon rat...
Mer 13 Fév 2019 - 11:55 par Fugitive

» Au voile de tes lèvres vient s'échouer mon secret
Mer 13 Fév 2019 - 11:37 par ibiscus

» Ta voix, pour seul amant.
Mar 12 Fév 2019 - 20:51 par ibiscus

» Prière pour des hommes de peu de foi...
Mar 12 Fév 2019 - 20:21 par Peterpiotr

» Arboriculture
Mar 12 Fév 2019 - 20:15 par Peterpiotr

» Abécédaire amoureux...
Mar 12 Fév 2019 - 20:12 par Fugitive

» L'attente
Mar 12 Fév 2019 - 20:09 par Fugitive

» Furtivement...
Mar 12 Fév 2019 - 20:03 par Fugitive

»  Vieil ambiloup
Mar 12 Fév 2019 - 19:47 par ibiscus

» Dame d’Alpha et d’Oméga
Mar 12 Fév 2019 - 15:12 par Stahlder

» Ambidragon presque sobre
Mar 12 Fév 2019 - 15:06 par Stahlder

» Abraham et Ismaël
Dim 10 Fév 2019 - 12:38 par ibiscus

» Archanciel
Sam 9 Fév 2019 - 18:45 par Geno l'oiselle

» Sur ma bouche...
Sam 9 Fév 2019 - 17:05 par Stahlder

» Une perle de larmes
Sam 9 Fév 2019 - 12:02 par Farfadette

» Taureau extraverti
Ven 8 Fév 2019 - 21:19 par ibiscus

»  Herbe à vraie potion
Ven 8 Fév 2019 - 19:12 par ungekosurlepied

» Berger de l’être
Ven 8 Fév 2019 - 19:06 par ungekosurlepied

» Trouble...
Ven 8 Fév 2019 - 15:08 par Stahlder

»  Planète Trou Noir
Ven 8 Fév 2019 - 15:06 par Stahlder

» L'heure c'est l'heure
Ven 8 Fév 2019 - 14:19 par Peterpiotr

» Orgueil...
Ven 8 Fév 2019 - 13:58 par Stahlder

» Bateau poème...
Ven 8 Fév 2019 - 13:56 par Stahlder

» J'aurais voulu vous aimer
Mer 6 Fév 2019 - 19:25 par Fugitive

» Binômes de l'univers
Mer 6 Fév 2019 - 14:40 par modepoete

» Sue la grande scene
Mar 5 Fév 2019 - 22:57 par modepoete

» Quatre têtes couronnées
Mar 5 Fév 2019 - 10:58 par Thunderbird

» Toi qui lui disais...
Lun 4 Fév 2019 - 21:50 par Fugitive

» Vaine recherche
Lun 4 Fév 2019 - 12:18 par Peterpiotr

»  Loin de Poséidon
Lun 4 Fév 2019 - 10:21 par Thunderbird

» Ô Mère tu es partie
Dim 3 Fév 2019 - 23:48 par Fugitive

» Angelot généreux
Dim 3 Fév 2019 - 23:27 par Fugitive

» Decouverte...
Dim 3 Fév 2019 - 23:23 par Fugitive

» Cris...
Dim 3 Fév 2019 - 23:22 par Fugitive

»  Le Seigneur d’Alpha de Cassiopée
Dim 3 Fév 2019 - 11:51 par ibiscus

» Quelques cornes
Sam 2 Fév 2019 - 11:51 par ibiscus

» Raconte-moi
Sam 2 Fév 2019 - 11:20 par ibiscus

» Orpaillage spirituel
Sam 2 Fév 2019 - 11:07 par Peterpiotr

»  Aigle garde-chasse
Sam 2 Fév 2019 - 11:00 par Thunderbird

»  Antigriffon
Jeu 31 Jan 2019 - 10:42 par Thunderbird

»  Ambicalice
Mer 30 Jan 2019 - 17:37 par Stahlder

» O ruisseau de ma vie
Mer 30 Jan 2019 - 16:11 par modepoete

» Le vieux canal
Mer 30 Jan 2019 - 10:01 par ibiscus

» Hors norme
Mar 29 Jan 2019 - 12:44 par foliebellule

»  Manoir girondin
Mar 29 Jan 2019 - 11:11 par ibiscus

» Voyage cosmique de l’oiseleur
Mar 29 Jan 2019 - 0:16 par Stahlder

» Nature rebelle
Lun 28 Jan 2019 - 14:34 par modepoete

» L yeux médusés
Lun 28 Jan 2019 - 11:06 par modepoete

»  Zef et Antizef
Lun 28 Jan 2019 - 10:39 par Thunderbird

»  Ambimatrone
Sam 26 Jan 2019 - 10:22 par Thunderbird

» L'enfant docile
Ven 25 Jan 2019 - 16:51 par modepoete

»  Oiseau de la gadelle
Ven 25 Jan 2019 - 13:03 par Stahlder

» Ballerine...
Ven 25 Jan 2019 - 12:32 par Geno l'oiselle

»  Balance d’azur
Jeu 24 Jan 2019 - 17:11 par foliebellule

» Dérives
Jeu 24 Jan 2019 - 16:09 par Stahlder

» La motarde...
Jeu 24 Jan 2019 - 15:36 par Stahlder

» Jeunesse...
Jeu 24 Jan 2019 - 9:53 par Peterpiotr

»  Planète Nécropole
Jeu 24 Jan 2019 - 9:42 par Thunderbird

» Demande folle
Jeu 24 Jan 2019 - 8:12 par Peterpiotr

» Hier aujourd'hui Demain
Jeu 24 Jan 2019 - 7:57 par Peterpiotr

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Février 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728   

Calendrier Calendrier

Année du chien de terre

Le soir me confia

Aller en bas

Le soir me confia

Message par modepoete le Sam 7 Oct 2017 - 17:52





En cette Journée terne, le soir me confia
N’aguiche pasimprudent la pleine lune
Viens prés de moi aux sillons de ma dune
Où se cachent les secrets du faste des férias

Sombre dans mes bras n’hésite pas, là couches toi
Dans les révélations salutaires de ma belle nuit
Les étoiles étincelantes sont dans mon ciel éblouis
Elles éclaireront ton conscient au format de ma loi

Quand tes yeux piégés s’abriteront de mon sable
Tu me chemineras dans la vallée des mirifiques rêves
Pour côtoyer serein des paysages radieux sans trêve
Dans l’extravagance de la mouvance utile de mes fables

Je te laisserai le loisir utopique d’aimer sans vergogne
Ceux que le réel ne veut jamais fallacieux te confier
Dans la tendresse de mon espace pour pouvoir être mystifié
Afin que tu veuilles toujours me serrer détaché de ta grogne

Dans ma vallée nocturne nous irons dans les vastes paradis
Où chaque pas illumine la vie de fantastiques moments
Revêtue des linges soyeux de la pureté des innocents
Tu fouleras émoustillé ces mondes imaginaires de l’envie

Tu marcheras enchanté prés de tes aïeux au loin perdus
Ils te fourniront preste leurs espérances du temps passé
Héritage inné des amours survécus aux demains dépassés
Que tu partageras à ta dulcinée surgie de sentiments tenus

Merci mon soir de ne me faire connaître le somptueux bonheur
On est si bien dans ton univers au centre de mille richesses
Où les faims n’ont plus de faims et chassent toutes les tristesses
Pour laisser place à ces plaisirs conquis à l’instant de la fureur

Je te laisse profiter au mieux de toutes mes beautés instantanées
Sache qu’à l’heure où mon voisin le jour viendra me saluer
Je te quitterai sans préavis sur ton grand chemin de la réalité
Puisses-tu enfin imaginer tous ces beaux mondes émancipés.
ƒC

_______________________________________________________________________________________________
je me vais par les hameaux, ceuillir tous vos mots pour vous les rendre demain bouquets floraux encore plus beau bisous8 bisous8 x
modepoete
modepoete
A.O.C.
A.O.C.

Messages : 940
Date d'inscription : 14/02/2013
Localisation : Dombasle sur Meurthe (54 - Lorraine)
Humeur : des tempetes de joie

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bouquets-de-poesies.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum