Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» numéro zéro
Aujourd'hui à 17:12 par modepoete

» Chat qui rêve
Aujourd'hui à 16:05 par Stahlder

» haïku d'hiver
Aujourd'hui à 14:48 par foliebellule

» Rubaiyat métaphysiques
Aujourd'hui à 10:50 par Thunderbird

» Tracas, fracas
Aujourd'hui à 9:41 par ibiscus

» Planète Avril
Hier à 11:05 par Thunderbird

» Essuie-glaces
Dim 17 Fév 2019 - 20:04 par Peterpiotr

»  Fleur de mémoire
Dim 17 Fév 2019 - 19:27 par Stahlder

» Arbre du capitaine
Dim 17 Fév 2019 - 15:41 par Thunderbird

» Pourquoi dis-moi
Dim 17 Fév 2019 - 10:00 par ibiscus

»  Château d’inframonde
Sam 16 Fév 2019 - 11:17 par Thunderbird

» en genre et en nombre fantasques
Ven 15 Fév 2019 - 22:56 par Thunderbird

» Lucien le magicien
Ven 15 Fév 2019 - 15:45 par modepoete

» justuce infernale
Jeu 14 Fév 2019 - 20:59 par modepoete

»  Dieu des couteliers
Jeu 14 Fév 2019 - 10:55 par Thunderbird

» Archer malhabile
Mer 13 Fév 2019 - 18:25 par foliebellule

» Intimement...
Mer 13 Fév 2019 - 16:30 par Peterpiotr

» Concours de circonstances
Mer 13 Fév 2019 - 15:53 par Peterpiotr

» Harmonica...
Mer 13 Fév 2019 - 14:49 par Stahlder

» Je suis le I...
Mer 13 Fév 2019 - 14:47 par Stahlder

» Souris mon rat...
Mer 13 Fév 2019 - 11:55 par Fugitive

» Au voile de tes lèvres vient s'échouer mon secret
Mer 13 Fév 2019 - 11:37 par ibiscus

» Ta voix, pour seul amant.
Mar 12 Fév 2019 - 20:51 par ibiscus

» Prière pour des hommes de peu de foi...
Mar 12 Fév 2019 - 20:21 par Peterpiotr

» Arboriculture
Mar 12 Fév 2019 - 20:15 par Peterpiotr

» Abécédaire amoureux...
Mar 12 Fév 2019 - 20:12 par Fugitive

» L'attente
Mar 12 Fév 2019 - 20:09 par Fugitive

» Furtivement...
Mar 12 Fév 2019 - 20:03 par Fugitive

»  Vieil ambiloup
Mar 12 Fév 2019 - 19:47 par ibiscus

» Dame d’Alpha et d’Oméga
Mar 12 Fév 2019 - 15:12 par Stahlder

» Ambidragon presque sobre
Mar 12 Fév 2019 - 15:06 par Stahlder

» Abraham et Ismaël
Dim 10 Fév 2019 - 12:38 par ibiscus

» Archanciel
Sam 9 Fév 2019 - 18:45 par Geno l'oiselle

» Sur ma bouche...
Sam 9 Fév 2019 - 17:05 par Stahlder

» Une perle de larmes
Sam 9 Fév 2019 - 12:02 par Farfadette

» Taureau extraverti
Ven 8 Fév 2019 - 21:19 par ibiscus

»  Herbe à vraie potion
Ven 8 Fév 2019 - 19:12 par ungekosurlepied

» Berger de l’être
Ven 8 Fév 2019 - 19:06 par ungekosurlepied

» Trouble...
Ven 8 Fév 2019 - 15:08 par Stahlder

»  Planète Trou Noir
Ven 8 Fév 2019 - 15:06 par Stahlder

» L'heure c'est l'heure
Ven 8 Fév 2019 - 14:19 par Peterpiotr

» Orgueil...
Ven 8 Fév 2019 - 13:58 par Stahlder

» Bateau poème...
Ven 8 Fév 2019 - 13:56 par Stahlder

» J'aurais voulu vous aimer
Mer 6 Fév 2019 - 19:25 par Fugitive

» Binômes de l'univers
Mer 6 Fév 2019 - 14:40 par modepoete

» Sue la grande scene
Mar 5 Fév 2019 - 22:57 par modepoete

» Quatre têtes couronnées
Mar 5 Fév 2019 - 10:58 par Thunderbird

» Toi qui lui disais...
Lun 4 Fév 2019 - 21:50 par Fugitive

» Vaine recherche
Lun 4 Fév 2019 - 12:18 par Peterpiotr

»  Loin de Poséidon
Lun 4 Fév 2019 - 10:21 par Thunderbird

» Ô Mère tu es partie
Dim 3 Fév 2019 - 23:48 par Fugitive

» Angelot généreux
Dim 3 Fév 2019 - 23:27 par Fugitive

» Decouverte...
Dim 3 Fév 2019 - 23:23 par Fugitive

» Cris...
Dim 3 Fév 2019 - 23:22 par Fugitive

»  Le Seigneur d’Alpha de Cassiopée
Dim 3 Fév 2019 - 11:51 par ibiscus

» Quelques cornes
Sam 2 Fév 2019 - 11:51 par ibiscus

» Raconte-moi
Sam 2 Fév 2019 - 11:20 par ibiscus

» Orpaillage spirituel
Sam 2 Fév 2019 - 11:07 par Peterpiotr

»  Aigle garde-chasse
Sam 2 Fév 2019 - 11:00 par Thunderbird

»  Antigriffon
Jeu 31 Jan 2019 - 10:42 par Thunderbird

»  Ambicalice
Mer 30 Jan 2019 - 17:37 par Stahlder

» O ruisseau de ma vie
Mer 30 Jan 2019 - 16:11 par modepoete

» Le vieux canal
Mer 30 Jan 2019 - 10:01 par ibiscus

» Hors norme
Mar 29 Jan 2019 - 12:44 par foliebellule

»  Manoir girondin
Mar 29 Jan 2019 - 11:11 par ibiscus

» Voyage cosmique de l’oiseleur
Mar 29 Jan 2019 - 0:16 par Stahlder

» Nature rebelle
Lun 28 Jan 2019 - 14:34 par modepoete

» L yeux médusés
Lun 28 Jan 2019 - 11:06 par modepoete

»  Zef et Antizef
Lun 28 Jan 2019 - 10:39 par Thunderbird

»  Ambimatrone
Sam 26 Jan 2019 - 10:22 par Thunderbird

» L'enfant docile
Ven 25 Jan 2019 - 16:51 par modepoete

»  Oiseau de la gadelle
Ven 25 Jan 2019 - 13:03 par Stahlder

» Ballerine...
Ven 25 Jan 2019 - 12:32 par Geno l'oiselle

»  Balance d’azur
Jeu 24 Jan 2019 - 17:11 par foliebellule

» Dérives
Jeu 24 Jan 2019 - 16:09 par Stahlder

» La motarde...
Jeu 24 Jan 2019 - 15:36 par Stahlder

» Jeunesse...
Jeu 24 Jan 2019 - 9:53 par Peterpiotr

»  Planète Nécropole
Jeu 24 Jan 2019 - 9:42 par Thunderbird

» Demande folle
Jeu 24 Jan 2019 - 8:12 par Peterpiotr

» Hier aujourd'hui Demain
Jeu 24 Jan 2019 - 7:57 par Peterpiotr

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Février 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728   

Calendrier Calendrier

Année du chien de terre

Péril de ma raison

Aller en bas

Péril de ma raison

Message par modepoete le Jeu 26 Juil 2018 - 14:44



Péril de ma raison

Péril de ma raison je dépèce ma pensée
Egorgeant mes mots, mes images
Je perçois prés de moi le grand ravage
Qui fronde au contrefait de ma réalité

Je sais que ma pensée est ce produit
De la machinerie de mon cerveau
Qui file entre ses neurones sans barreau
Le construit du propre de mon acabit

Aussi ma violence pugnace m’agace
Elle dévore impunie mon calme
Qui se fond étourdi sous la lame
De ma désillusion sans audace

Le chacal vociférant me reprend
Lâches-toi! M’incite t’il rieur
N’ai que faire de la peur
Tu ne t‘étranglera pas de ton sang

La peste me prend, pustules volcaniques
Crachats rougeoyants de baisers
Sur l’immonde détresse amusée
De mon scélérat esprit amnésique

Où suis-je? Naviguant désespéré
Sur la vague altière d’une mer
Là quand se dort une solitude amère
Qui vous lèche comme une assoiffée

Apeuré je galère faible dans ma misère
Mes ors se transforment en pauvres sorts
Que je sème sur l’horizon de la mort
Comme un cadeau à la vie princière

Gronde ma volonté contre ce charlatan
Je le repousse, calé à son mensonge inné
Pour ne pas croire à la fin du bon espéré
Qui se dévoile à la lumière de mon sentiment

Transpire mon corps! Sur la tentation
De crier, d’hurler le nom de l’injustice
De trancher à vif l’ignorance factice
Que délivrent ces goujats de l’intimidation.

La machinerie ne stoppe plus son action
Manque-t-elle d’huile de soulagement
Pour éradiquer tous ces bouleversements
Ses neurones sauront-ils éviter déraisons

ƒC

_______________________________________________________________________________________________
je me vais par les hameaux, ceuillir tous vos mots pour vous les rendre demain bouquets floraux encore plus beau bisous8 bisous8 x
modepoete
modepoete
A.O.C.
A.O.C.

Messages : 940
Date d'inscription : 14/02/2013
Localisation : Dombasle sur Meurthe (54 - Lorraine)
Humeur : des tempetes de joie

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bouquets-de-poesies.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum