Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» La statue
Aujourd'hui à 14:35 par Peterpiotr

»  Arbre d’inframonde
Aujourd'hui à 14:25 par Peterpiotr

» Rubaiyat métaphysiques
Aujourd'hui à 10:05 par Thunderbird

» octobre,novembre,décembre(automne)
Aujourd'hui à 10:02 par Thunderbird

» Roses de septembre
Hier à 17:22 par Peterpiotr

» Ma fraîche raison se réveille
Hier à 14:56 par modepoete

»  Saint Bardamu
Hier à 10:18 par ibiscus

»  Cerf-girafe
Hier à 10:11 par Thunderbird

» Le lion et le loup
Dim 16 Déc 2018 - 15:13 par modepoete

»  Zoom and Unzoom
Dim 16 Déc 2018 - 12:03 par ibiscus

»  Sainte Bécassine
Sam 15 Déc 2018 - 2:32 par Stahlder

» Mon ami
Ven 14 Déc 2018 - 13:12 par modepoete

» Soufflé de gourmandises surréalistes
Jeu 13 Déc 2018 - 16:41 par ibiscus

» Retour d'exil
Jeu 13 Déc 2018 - 15:05 par modepoete

» Cours de code
Jeu 13 Déc 2018 - 14:49 par Peterpiotr

» Les Arcanes du Monde
Jeu 13 Déc 2018 - 14:25 par ibiscus

»  Chevalier sans armes
Jeu 13 Déc 2018 - 12:53 par Peterpiotr

»  Ambipoisson qui doute
Jeu 13 Déc 2018 - 10:54 par Thunderbird

»  La môme Banban , SDF ( Sérenissime Déesse Fabuleuse)
Mer 12 Déc 2018 - 19:33 par Stahlder

» La chouette et la souris
Mer 12 Déc 2018 - 16:56 par modepoete

» Les ans
Mer 12 Déc 2018 - 8:41 par modepoete

»  L’ouroboros de Piaf-Tonnerre
Mar 11 Déc 2018 - 10:53 par Thunderbird

» en genre et en nombre fantasques
Mar 11 Déc 2018 - 9:22 par foliebellule

» Le vent
Lun 10 Déc 2018 - 15:11 par modepoete

» Faucon visionnaire
Lun 10 Déc 2018 - 13:26 par Stahlder

» Vous avez dit résilience ?
Dim 9 Déc 2018 - 21:15 par ibiscus

»  Manoir de l’indigent
Dim 9 Déc 2018 - 10:38 par Thunderbird

»  Antisphinx d’azur
Dim 9 Déc 2018 - 10:24 par Thunderbird

» Les bons contes font les bonzes amis
Sam 8 Déc 2018 - 19:01 par ibiscus

» L'homme à abattre
Sam 8 Déc 2018 - 14:08 par ibiscus

» Ô silence
Ven 7 Déc 2018 - 16:56 par modepoete

» Boucles quantiques ?
Ven 7 Déc 2018 - 15:02 par Thunderbird

»  Loup de Carreau
Ven 7 Déc 2018 - 13:42 par Stahlder

»  Le seigneur de Proxima Centauri
Jeu 6 Déc 2018 - 20:37 par Stahlder

» Le héron et le chevazllier
Jeu 6 Déc 2018 - 17:00 par modepoete

» Effilochage
Jeu 6 Déc 2018 - 6:15 par Peterpiotr

» Monkey of the stars
Jeu 6 Déc 2018 - 6:12 par Peterpiotr

» Quand les lions vont boire
Mer 5 Déc 2018 - 20:31 par Stahlder

»  Grenouille du Pont de Pierre
Mer 5 Déc 2018 - 20:28 par Stahlder

» Instant tu t'amuses
Mer 5 Déc 2018 - 14:33 par modepoete

» Temps d'anniversaire
Mar 4 Déc 2018 - 15:32 par modepoete

» Trahie
Mar 4 Déc 2018 - 8:07 par Peterpiotr

»  Lutin méditant
Lun 3 Déc 2018 - 18:24 par ibiscus

» SOS /mise en page
Lun 3 Déc 2018 - 17:10 par Peterpiotr

» Masse
Lun 3 Déc 2018 - 14:37 par Peterpiotr

» Kaléidoscope d ela vie
Lun 3 Déc 2018 - 13:57 par modepoete

» Sainte Iris
Dim 2 Déc 2018 - 12:57 par Thunderbird

» Poisson-rhapsode === 無所得
Dim 2 Déc 2018 - 12:54 par Thunderbird

» Le mouvement des Gilets jaunes vu par Racine
Dim 2 Déc 2018 - 0:02 par °_Le Fou_°

» Somme toute…
Ven 30 Nov 2018 - 0:23 par modepoete

» Le scatabé et la fourmi
Ven 30 Nov 2018 - 0:17 par modepoete

» Masque d'humain
Jeu 29 Nov 2018 - 22:31 par ibiscus

» Il était fantaisiste
Jeu 29 Nov 2018 - 13:13 par modepoete

» Arctochère (Ours-cochon)
Jeu 29 Nov 2018 - 10:04 par Thunderbird

» Détournement de la Ballade des menus propos de François Villon
Mer 28 Nov 2018 - 21:31 par Thunderbird

» Portrait de Villon
Mer 28 Nov 2018 - 19:17 par Stahlder

» Suff sur le monde
Mer 28 Nov 2018 - 14:35 par modepoete

» Locomotive de dix-huit mètres
Mar 27 Nov 2018 - 20:57 par Thunderbird

» Le Chevalier Inexistant
Mar 27 Nov 2018 - 14:54 par Stahlder

» Fantôme du chevalier inexistant
Mar 27 Nov 2018 - 0:00 par Stahlder

» Lettre aux gouvernats
Lun 26 Nov 2018 - 15:47 par modepoete

» Sirène parolière
Dim 25 Nov 2018 - 21:11 par Stahlder

» Agonie à Roncevaux
Sam 24 Nov 2018 - 9:36 par Thunderbird

» Moulin du tsar
Ven 23 Nov 2018 - 18:42 par Thunderbird

» La fourmi et la punaise
Ven 23 Nov 2018 - 16:11 par modepoete

» Les oiseaux du Maître
Jeu 22 Nov 2018 - 17:43 par Myrrha

» Plutôt que...
Jeu 22 Nov 2018 - 15:29 par foliebellule

» Le cycle de Tumnus
Jeu 22 Nov 2018 - 13:30 par Geno l'oiselle

» Au fil de la Garonne
Jeu 22 Nov 2018 - 12:26 par Stahlder

» Habit terrestre
Jeu 22 Nov 2018 - 12:04 par ibiscus

» Précieux
Jeu 22 Nov 2018 - 8:15 par Myrrha

» L’arbre du roi
Mar 20 Nov 2018 - 17:49 par Geno l'oiselle

» Le miroir et la chandelle
Mar 20 Nov 2018 - 13:57 par ibiscus

» Giletjaunir (couleur de saison)
Lun 19 Nov 2018 - 16:30 par Stahlder

» Triade politique
Lun 19 Nov 2018 - 16:01 par Stahlder

» Ermite-roi
Lun 19 Nov 2018 - 15:55 par Stahlder

» Le Chant du vin
Lun 19 Nov 2018 - 15:49 par Stahlder

» Tonneau de sinople
Dim 18 Nov 2018 - 20:42 par Stahlder

» Échanson du Cosmos
Dim 18 Nov 2018 - 11:49 par ibiscus

» Chevalier démuni
Sam 17 Nov 2018 - 10:57 par Thunderbird

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Année du chien de terre

Le loup et le lézard

Aller en bas

Le loup et le lézard

Message par modepoete le Lun 24 Sep 2018 - 17:44




Le loup et le lézard

Le méchant loup bandit sur la scène des grands chemins
S’en revenait prétentieux et réjoui de sa belle champagne
A grand pas feutrés sorti malicieux d’une vaste campagne
De larcins entrepris dans les tanières délestées au matin
¤
Il ramenait fier dans sa musette mille précieux objets volés
Des ors, des tableaux de maîtres, des antiquités et des billets
Et pour ne pas être pris à son vil piège par la marée chaussée
Les cachait dans un puits encaissé au silence gêné d’une forêt
¤
Un jour qu’il eut apeuré grand besoin d’argent pour sa santé
Il s’en retourna au puits miraculeux de son effrayante obésité
Pour chercher la manne prisée qui consolante lui servirait
A retrouver vive la gouaille hardie de sa malsaine volonté
¤
Au proche du coffre-fort de son mutin butin il fut estourbi
Le puits était si et tant profond qu’à l’instant présent il ne pu
Remonter facile à la surface l’objet désiré de son projet têtu
Lui le voleur malin fourvoyé; Se pourrait-il n’être qu’un affaibli!
¤
Il tourna, tourna autour du puits pour trouver saine une solution
Quand vers midi passa méditatif le bon Sieur lézard s’en allant
A la grande ville pour acquérir pour sa nichée un beau divan
Son maigre porte-monnaie serai-t-il pour lui une satisfaction ?
¤
Le loup amaigri devinant le souci de Sieur lézard l’entrepris
-Vous êtes de fort bonne constitution, habile et très agile
Réalisons un marché ; si amical vous teniez à bien m’aider
Je vous récompenserai très copieusement à votre juste valeur
¤
Le lézard inquiet lui dit séduit : - O Loup! Que puis-je risqué
De cautionner votre entreprise périlleuse par trop malhonnête
Le loup empressé le rassura :- Sieur lézard ! Soyez sûr! Honnête
Est ma proposition, cela restera entre nous silence d’éternité
¤
Le naïf lézard rêvant du plus bel achat donna raison au filou
Il glissa jusqu’au fond du puits et servile prometteur remonta
Un à un, tous les objets précieux de juste tentation que justifia
La promesse du rapace de lui donner sans gage une faim de loup
¤
A l’instant de remonter péniblement la dernière liasse de billets
Une crevasse à la paroi du puits laissa couler une rivière d’eau
Le lézard compris alors qu’il lui faudrait de l’aide d’en haut
Il en appela le loup : -Aide-moi vite que je ne puisse me noyer
¤
Le loup ayant récupéré son trésor lui répondit : - Sieur lézard !
Que voilà pour vous un grand profit, je vous laisse cette liasse
Peut être servira t’elle à vous éviter l’enfer qui nous pourchasse
Vous ! D’avoir cru vous enrichir au profit d’un maraudeur busard
¤
Bonnes gens écartez vous de tous les rapaces détrousseurs
Ils ne vous gratifieront du bien acquis, aveuglé par le profit malveillant
Ne commettez pas la faute de vouloir vous aussi être dépendant
De l’argent malsain ; Votre punition sera garantie par vos séducteurs
ƒC

_______________________________________________________________________________________________
je me vais par les hameaux, ceuillir tous vos mots pour vous les rendre demain bouquets floraux encore plus beau bisous8 bisous8 x
avatar
modepoete
A.O.C.
A.O.C.

Messages : 906
Date d'inscription : 14/02/2013
Localisation : Dombasle sur Meurthe (54 - Lorraine)
Humeur : des tempetes de joie

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bouquets-de-poesies.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum