Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
»  Saint Bardamu
Hier à 9:59 par Thunderbird

» Rubaiyat métaphysiques
Hier à 9:50 par Thunderbird

» octobre,novembre,décembre(automne)
Hier à 9:48 par Thunderbird

»  Sainte Bécassine
Hier à 2:32 par Stahlder

» Mon ami
Ven 14 Déc 2018 - 13:12 par modepoete

» Soufflé de gourmandises surréalistes
Jeu 13 Déc 2018 - 16:41 par ibiscus

» Retour d'exil
Jeu 13 Déc 2018 - 15:05 par modepoete

» Cours de code
Jeu 13 Déc 2018 - 14:49 par Peterpiotr

» Les Arcanes du Monde
Jeu 13 Déc 2018 - 14:25 par ibiscus

»  Chevalier sans armes
Jeu 13 Déc 2018 - 12:53 par Peterpiotr

»  Ambipoisson qui doute
Jeu 13 Déc 2018 - 10:54 par Thunderbird

»  La môme Banban , SDF ( Sérenissime Déesse Fabuleuse)
Mer 12 Déc 2018 - 19:33 par Stahlder

» La chouette et la souris
Mer 12 Déc 2018 - 16:56 par modepoete

» Les ans
Mer 12 Déc 2018 - 8:41 par modepoete

»  L’ouroboros de Piaf-Tonnerre
Mar 11 Déc 2018 - 10:53 par Thunderbird

» en genre et en nombre fantasques
Mar 11 Déc 2018 - 9:22 par foliebellule

» Le vent
Lun 10 Déc 2018 - 15:11 par modepoete

» Faucon visionnaire
Lun 10 Déc 2018 - 13:26 par Stahlder

» Vous avez dit résilience ?
Dim 9 Déc 2018 - 21:15 par ibiscus

»  Manoir de l’indigent
Dim 9 Déc 2018 - 10:38 par Thunderbird

»  Antisphinx d’azur
Dim 9 Déc 2018 - 10:24 par Thunderbird

» Les bons contes font les bonzes amis
Sam 8 Déc 2018 - 19:01 par ibiscus

» L'homme à abattre
Sam 8 Déc 2018 - 14:08 par ibiscus

» Ô silence
Ven 7 Déc 2018 - 16:56 par modepoete

» Boucles quantiques ?
Ven 7 Déc 2018 - 15:02 par Thunderbird

»  Loup de Carreau
Ven 7 Déc 2018 - 13:42 par Stahlder

»  Le seigneur de Proxima Centauri
Jeu 6 Déc 2018 - 20:37 par Stahlder

» Le héron et le chevazllier
Jeu 6 Déc 2018 - 17:00 par modepoete

» Effilochage
Jeu 6 Déc 2018 - 6:15 par Peterpiotr

» Monkey of the stars
Jeu 6 Déc 2018 - 6:12 par Peterpiotr

» Quand les lions vont boire
Mer 5 Déc 2018 - 20:31 par Stahlder

»  Grenouille du Pont de Pierre
Mer 5 Déc 2018 - 20:28 par Stahlder

» Instant tu t'amuses
Mer 5 Déc 2018 - 14:33 par modepoete

» Temps d'anniversaire
Mar 4 Déc 2018 - 15:32 par modepoete

» Trahie
Mar 4 Déc 2018 - 8:07 par Peterpiotr

»  Lutin méditant
Lun 3 Déc 2018 - 18:24 par ibiscus

» SOS /mise en page
Lun 3 Déc 2018 - 17:10 par Peterpiotr

» Masse
Lun 3 Déc 2018 - 14:37 par Peterpiotr

» Kaléidoscope d ela vie
Lun 3 Déc 2018 - 13:57 par modepoete

» Sainte Iris
Dim 2 Déc 2018 - 12:57 par Thunderbird

» Poisson-rhapsode === 無所得
Dim 2 Déc 2018 - 12:54 par Thunderbird

» Le mouvement des Gilets jaunes vu par Racine
Dim 2 Déc 2018 - 0:02 par °_Le Fou_°

» Somme toute…
Ven 30 Nov 2018 - 0:23 par modepoete

» Le scatabé et la fourmi
Ven 30 Nov 2018 - 0:17 par modepoete

» Masque d'humain
Jeu 29 Nov 2018 - 22:31 par ibiscus

» Il était fantaisiste
Jeu 29 Nov 2018 - 13:13 par modepoete

» Arctochère (Ours-cochon)
Jeu 29 Nov 2018 - 10:04 par Thunderbird

» Détournement de la Ballade des menus propos de François Villon
Mer 28 Nov 2018 - 21:31 par Thunderbird

» Portrait de Villon
Mer 28 Nov 2018 - 19:17 par Stahlder

» Suff sur le monde
Mer 28 Nov 2018 - 14:35 par modepoete

» Locomotive de dix-huit mètres
Mar 27 Nov 2018 - 20:57 par Thunderbird

» Le Chevalier Inexistant
Mar 27 Nov 2018 - 14:54 par Stahlder

» Fantôme du chevalier inexistant
Mar 27 Nov 2018 - 0:00 par Stahlder

» Lettre aux gouvernats
Lun 26 Nov 2018 - 15:47 par modepoete

» Sirène parolière
Dim 25 Nov 2018 - 21:11 par Stahlder

» Agonie à Roncevaux
Sam 24 Nov 2018 - 9:36 par Thunderbird

» Moulin du tsar
Ven 23 Nov 2018 - 18:42 par Thunderbird

» La fourmi et la punaise
Ven 23 Nov 2018 - 16:11 par modepoete

» Les oiseaux du Maître
Jeu 22 Nov 2018 - 17:43 par Myrrha

» Plutôt que...
Jeu 22 Nov 2018 - 15:29 par foliebellule

» Le cycle de Tumnus
Jeu 22 Nov 2018 - 13:30 par Geno l'oiselle

» Au fil de la Garonne
Jeu 22 Nov 2018 - 12:26 par Stahlder

» Habit terrestre
Jeu 22 Nov 2018 - 12:04 par ibiscus

» Précieux
Jeu 22 Nov 2018 - 8:15 par Myrrha

» L’arbre du roi
Mar 20 Nov 2018 - 17:49 par Geno l'oiselle

» Le miroir et la chandelle
Mar 20 Nov 2018 - 13:57 par ibiscus

» Giletjaunir (couleur de saison)
Lun 19 Nov 2018 - 16:30 par Stahlder

» Triade politique
Lun 19 Nov 2018 - 16:01 par Stahlder

» Ermite-roi
Lun 19 Nov 2018 - 15:55 par Stahlder

» Le Chant du vin
Lun 19 Nov 2018 - 15:49 par Stahlder

» Tonneau de sinople
Dim 18 Nov 2018 - 20:42 par Stahlder

» Échanson du Cosmos
Dim 18 Nov 2018 - 11:49 par ibiscus

» Chevalier démuni
Sam 17 Nov 2018 - 10:57 par Thunderbird

» Hôte de ma pensée
Ven 16 Nov 2018 - 13:10 par modepoete

» Ambirapace de pourpre et d’or
Jeu 15 Nov 2018 - 15:25 par Stahlder

» JEUX DE SOCIETE 5
Jeu 15 Nov 2018 - 12:21 par Stahlder

» Saint Idolastre
Jeu 15 Nov 2018 - 9:51 par Thunderbird

» Sentinelle de charme
Mer 14 Nov 2018 - 8:54 par modepoete

» Sainte Justine
Mer 14 Nov 2018 - 8:50 par Thunderbird

» Desembre austral
Mar 13 Nov 2018 - 14:03 par modepoete

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Année du chien de terre

La pie et la fouine

Aller en bas

La pie et la fouine

Message par modepoete le Ven 5 Oct 2018 - 17:05




La pie et la fouine

Un matin nouveau d’un jour colligeant
L’aigle royal au puissant regard exigeant
Siégea sévère du haut de son trône
De premier président de la cour du Rhône
¤
Vint à la barre quiète, Madame la pie
Le président agacé ainsi la saisie
- Madame Pie que vous voilà encor
En cette année sept fois dans ce décor
¤
Dame Pie soudain inquiète, de son bec
Se gratta la tête avant de répliquer sec
- Monsieur le Président c’est vrai j’ai volé
Mais que dire des escrocs jamais arrêtés
¤
- Comment se peut se faire que l’on m’arrête
Pour un si petit délit, un petit œuf pour ma fête
Le président vaguement intéressé se reprit
- C’est donc votre fête tous les mois ; Pardi !
¤
- Ma semonce des mois passés n’a-t-elle Dame
Servi à changer votre attitude ; Je vous condamne !
Au sursis de ne plus vous retrouver devant moi
A la prochaine incartade vous risquez grand effroi
¤
Un mois s’écoula avant que Dame Pie épinglée
Se retrouve sur le banc des accusés, pour avoir volé
A Dame Fouine deux œufs dans son garde-manger
Selon les déclarations de la Dame endimanchée
¤
L’Aigle royal interrogea la plaignante en ses termes
- Dame fouine dites-nous ! Dans cette affaire terne
Que reprochez-vous qui soit une plaie pour vous
Dame Fouine subtilement intimidée se gratta le pou
¤
Et s’enquit de répondre à l’Aigle royal qui la toisa
- Monsieur le président du haut de son arbre elle veilla
Que notre famille s’endormit dans sa bonne léthargie
Pour nous voler de bons œufs au fond de notre réduit
¤
- Mais alors que demandez-vous en sage réparation
Dame Fouine percevant juste cause à la condamnation
De Dame Pie pour le méfait commis, rassurée répondit
- Je souhaite qu’elle me rembourse dix mille œufs ; Pardi.
¤

Le Président offusqué se fâcha à cette demande
- Dame Fouine n’est-il pas incorrect ! Quelle manne !
La justice ne délibère pas pour vous gratifier de fortune
Mais pour réparer le préjudice subi à votre infortune
¤
L’Aigle royal appela à la barre Dame Pie et fulmina
- Que nenni ! Dame Pie vous à la barre ; Mon tracas
Je dois cette fois vous punir sévèrement de ce délit
Dame Pie comédienne s’écria de mots plus que contrits
¤
- Monsieur le président ! Oui j’ai fauté, mais cette fois
Je vous l’assure je n’y suis pour rien ! Croyez-moi
Je n’étais pas à cet endroit quand cela fut organisé
Je déambulais devant les grands magasins fermés…
¤
Le Président au vu et à l’écoute des parties, donna
Le verdict de la chose jugée que l’on comprendra
- Dame Pie ! Attendu que voleuse a été votre passé
Je ne puis que vous condamner pour ces faits prouvés
¤
- Quant à vous Dame Fouine votre trop grand besoin
De vous enrichir indûment me laisse penser votre soin
De trouver âme à produire gratuit votre meilleur bien
Aussi est-il soutenu que vous n’avez été lésé en rien’
¤
Vous le récipiendaire de délits ne vous froissez à devoir
Etre condamner après des méfaits répétés et croire !
Que votre bonne parole présente suffira à émouvoir
Faites en sorte de ne plus pointer sous le grand assommoir
¤
Et vous! N’usez pas de croire en la justice vous enrichir
Détrompez-vous! Elle ne fait qu’à concourir à vous servir
Au fait strict, quant à sa juste valeur vous indemniser
Du préjudice subi et ne pas impuni léser votre intérêt
ƒC


_______________________________________________________________________________________________
je me vais par les hameaux, ceuillir tous vos mots pour vous les rendre demain bouquets floraux encore plus beau bisous8 bisous8 x
avatar
modepoete
A.O.C.
A.O.C.

Messages : 904
Date d'inscription : 14/02/2013
Localisation : Dombasle sur Meurthe (54 - Lorraine)
Humeur : des tempetes de joie

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bouquets-de-poesies.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum