Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Aux abords du trou noir
Hier à 13:23 par Stahlder

» Rubaiyat métaphysiques
Hier à 10:25 par Thunderbird

» haikus printaniers
Hier à 10:22 par Thunderbird

»  Dieu d’Armorique
Hier à 9:19 par Myrrha

» Délivrance...
Hier à 9:13 par Myrrha

» Le plaisir...
Jeu 21 Mar 2019 - 22:31 par Stahlder

» Moulin des oiseaux de sinople
Mer 20 Mar 2019 - 22:38 par ibiscus

» Ô mon coeur
Mer 20 Mar 2019 - 15:14 par modepoete

» Quatre cent vingt et un
Mer 20 Mar 2019 - 14:56 par Peterpiotr

» Nuit mythologique
Mer 20 Mar 2019 - 14:47 par Peterpiotr

» Sankt Regenbogen
Mer 20 Mar 2019 - 13:54 par Stahlder

» L'Ame du Monde
Mer 20 Mar 2019 - 11:18 par Thunderbird

» haïku d'hiver
Mar 19 Mar 2019 - 10:46 par Thunderbird

» Un roi cardiophore
Mar 19 Mar 2019 - 8:27 par ibiscus

» Ô sage enfant
Lun 18 Mar 2019 - 16:22 par modepoete

» Les deux oiseaux d'Odin...
Dim 17 Mar 2019 - 19:51 par Peterpiotr

» Au printemps
Dim 17 Mar 2019 - 17:24 par ibiscus

» 29/12/1890.
Sam 16 Mar 2019 - 19:42 par Peterpiotr

»  Un antitroll dans la chapelle
Sam 16 Mar 2019 - 13:57 par Stahlder

»  Le seigneur Passereau
Sam 16 Mar 2019 - 7:30 par ibiscus

» Et "pie" quoi encore ?
Sam 16 Mar 2019 - 0:45 par foliebellule

» trip à l’étal
Sam 16 Mar 2019 - 0:12 par Stahlder

» Frères humains ....
Ven 15 Mar 2019 - 21:10 par Myrrha

» Hugo la pagaille
Ven 15 Mar 2019 - 21:06 par Myrrha

»  Petite Contine Sans Importance
Ven 15 Mar 2019 - 21:02 par Myrrha

» Aller du mal eu bien
Ven 15 Mar 2019 - 14:47 par modepoete

» Quand sonne l'heure...
Ven 15 Mar 2019 - 12:32 par Stahlder

» Bonjour !
Ven 15 Mar 2019 - 10:17 par Myrrha

» Utopies
Ven 15 Mar 2019 - 10:13 par Peterpiotr

»  Carl von Linné
Ven 15 Mar 2019 - 9:54 par Myrrha

» Gardenia
Jeu 14 Mar 2019 - 16:24 par Meilinn

»  Sagesse d’un juge
Mer 13 Mar 2019 - 15:12 par Stahlder

» Au soir ma pensée
Mer 13 Mar 2019 - 14:30 par modepoete

» O bel humain
Mer 13 Mar 2019 - 12:49 par modepoete

» Ton délire
Mer 13 Mar 2019 - 10:37 par modepoete

»  Licorne-ermite
Mar 12 Mar 2019 - 18:40 par ibiscus

» Ce soir mon esprit
Mar 12 Mar 2019 - 15:06 par modepoete

» Nouveau pont bordelais
Mar 12 Mar 2019 - 12:56 par Stahlder

» Oralisation
Lun 11 Mar 2019 - 21:01 par ibiscus

» Deux visages racés
Lun 11 Mar 2019 - 16:55 par modepoete

» Balle de vie
Dim 10 Mar 2019 - 14:57 par modepoete

» Le seigneur Galliforme
Dim 10 Mar 2019 - 14:05 par Stahlder

» Amour toujours au secours !
Dim 10 Mar 2019 - 10:11 par Thunderbird

» Drôle d'odeur
Dim 10 Mar 2019 - 9:14 par ibiscus

» La petite vieille
Dim 10 Mar 2019 - 7:35 par Hugo54

» Dans la nuit des temps
Sam 9 Mar 2019 - 19:47 par Peterpiotr

» Mars
Sam 9 Mar 2019 - 18:49 par Myrrha

» Afrique...
Sam 9 Mar 2019 - 18:48 par Stahlder

»  Lion d’azur insouciant
Sam 9 Mar 2019 - 18:41 par Myrrha

» C'était juste une Polynésienne
Sam 9 Mar 2019 - 18:36 par Myrrha

» Dame de l’Ambre
Sam 9 Mar 2019 - 18:30 par Myrrha

» Accepter...
Sam 9 Mar 2019 - 18:21 par Myrrha

» Mamie
Sam 9 Mar 2019 - 18:18 par Myrrha

» Dame du monastère
Sam 9 Mar 2019 - 18:10 par Myrrha

» Pourquoi ces yeux rougis...
Sam 9 Mar 2019 - 18:09 par Peterpiotr

» Reptile pensif
Sam 9 Mar 2019 - 18:06 par Myrrha

» Tant d’amour...
Sam 9 Mar 2019 - 18:02 par Myrrha

» Arc en ciel...
Ven 8 Mar 2019 - 23:44 par Fugitive

» L'abécédaire d'une vie
Ven 8 Mar 2019 - 13:17 par modepoete

» Depuis le pont
Ven 8 Mar 2019 - 9:39 par ibiscus

»  Sainte Florence
Ven 8 Mar 2019 - 9:22 par Peterpiotr

» Manoir de la mouette
Jeu 7 Mar 2019 - 20:09 par Thunderbird

»  Reflets d’inframonde
Mar 5 Mar 2019 - 14:09 par Stahlder

» Lion d'azur méditant
Mar 5 Mar 2019 - 14:06 par Stahlder

» Sur la route des anges
Mar 5 Mar 2019 - 9:36 par modepoete

» numéro zéro
Mar 5 Mar 2019 - 9:33 par modepoete

» La Reine Avette
Lun 4 Mar 2019 - 23:44 par Stahlder

» je me suis allé
Lun 4 Mar 2019 - 18:27 par modepoete

» Profondeur de mon âme
Dim 3 Mar 2019 - 13:59 par modepoete

»  Flamme d’inframonde
Dim 3 Mar 2019 - 13:58 par Stahlder

»  Planète Arc-en-ciel
Sam 2 Mar 2019 - 10:32 par Thunderbird

» Ô Poète
Ven 1 Mar 2019 - 14:38 par Meilinn

»  Roseau méditant
Ven 1 Mar 2019 - 14:17 par ibiscus

» T'en souvient-il ?
Jeu 28 Fév 2019 - 7:25 par ibiscus

» Rumination
Mer 27 Fév 2019 - 13:58 par Peterpiotr

» Désirs...
Mer 27 Fév 2019 - 12:47 par Fugitive

» Espoir
Mer 27 Fév 2019 - 12:33 par Peterpiotr

»  Ressource inépuisable
Mer 27 Fév 2019 - 10:52 par Thunderbird

»  Arbre ténébreux
Mer 27 Fév 2019 - 10:48 par Thunderbird

» Pelouses et jardins...
Mar 26 Fév 2019 - 20:14 par Fugitive

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Mars 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier

Année du cochon de terre

Le député et ses détracteurs

Aller en bas

Le député et ses détracteurs

Message par modepoete le Dim 4 Nov 2018 - 14:56




Le Député et ses détracteurs

Par un après midi ensoleillé de la fin du bel été
Dans le parc ombragé du petit pavillon blanc
Se reposaient assoupis sur la pierre des bancs
Quatre quidams qui de long temps se connaissaient
¤
L’un avait été député à l’assemblé; Il y légiférait
Homme rude, sévère à la tâche sans concession
Il n’avait de droiture que sa vigilante conviction
Ne pas craindre le larmoiement de la pauvreté
¤
Soudain sur son banc il fut pris d’un brutal malaise
Et son grand âge lui enleva le prestige des jours
De sa faste faconde et à son coté chacun à son tour
Vint le voir et compris que cela n’était point fadaise
¤
Vint un doué syndicaliste au regard vif: L’entreprit
- Alors mon cher! Souvenez-vous quand je vous priais
D’aider nos braves travailleurs ; Qu’avez-vous voté !
Pour les préserver leur bonheur que vous aviez meurtri
¤
D’une voix nasillarde le vieux député usé chuchota
- Je te comprends mon ami mais que veux-tu ton combat
Plein de raison contrariait en son sens ma gaie fiesta
Vaillant as-tu été pour les autres, le sujet n’est plus là¤
Aussi laisse-moi partir; je comprendrai sagement ta raison

Un patron retraité s’approcha, attentif vint prés de lui
- - Vous voilà moins gouailleur!
- En ce jour suis-je soumis
A la superbe de vos lois qui m’ont ruiné à façon
Comment entreprendre de t’aider maintenant, crois-tu !
Que je puisse t’accorder le bénéfice de ma riche bonté

Dans un soupçon de vie le vieux député se permit fatigué :
- Je te comprends! Qu’il fut dur d’accepter toute les vertus »
-J’avais compris toute ta force à me combattre à ton prix
Mais le bénéfice toujours se partage, il y a toi et les autres
Ceux, c’est vrai les avantagés heureux, les bons apôtres
Merci ! Laisse moi périr, je ne puis point avoir de remord
¤
Délaissé par les autres, un ancien brigand libéré le reconnu :
- C’est ta loi qui a laissé au juge, de sévère me condamner
Peux- tu te souvenir! Du grand mal qu’elle m’a d’aise infligé
Tant d’années de prison ont bafoué intransigeantes ma santé
¤
Le vieux député s’étouffait et dans un dernier râle empreint
D’un éclair de lucidité s’exprima dans une faconde dernière
- Non surtout pas toi! Ma loi t’a permis d’être dans la lumière
Quand moi je vais rejoindre le noir, tu ne devrais être plaint
- Non! Surtout pas toi car ton mal fait n’a de comparaison
Avec la loi que j’ai érigée : l’abolition de la peine de mort
Ta sentence fut sage eut égard à la mort qui me prend alors
Tu aurais été trop lâche pour accepter ton sort ; ma contrition
¤
Vous ! Femmes ou hommes de prestige sachez que demain
Quand vous aurez perdu votre majesté et votre bonne faconde
Tous tenteront vils de vous juger sur vos décisions fécondes
Prises en votre raison mais qui auront procuré au demain
Tant de malheurs à vos congénères par vous contraints .
ƒC

_______________________________________________________________________________________________
je me vais par les hameaux, ceuillir tous vos mots pour vous les rendre demain bouquets floraux encore plus beau bisous8 bisous8 x
modepoete
modepoete
A.O.C.
A.O.C.

Messages : 963
Date d'inscription : 14/02/2013
Localisation : Dombasle sur Meurthe (54 - Lorraine)
Humeur : des tempetes de joie

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bouquets-de-poesies.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum