Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Aux abords du trou noir
Hier à 13:23 par Stahlder

» Rubaiyat métaphysiques
Hier à 10:25 par Thunderbird

» haikus printaniers
Hier à 10:22 par Thunderbird

»  Dieu d’Armorique
Hier à 9:19 par Myrrha

» Délivrance...
Hier à 9:13 par Myrrha

» Le plaisir...
Jeu 21 Mar 2019 - 22:31 par Stahlder

» Moulin des oiseaux de sinople
Mer 20 Mar 2019 - 22:38 par ibiscus

» Ô mon coeur
Mer 20 Mar 2019 - 15:14 par modepoete

» Quatre cent vingt et un
Mer 20 Mar 2019 - 14:56 par Peterpiotr

» Nuit mythologique
Mer 20 Mar 2019 - 14:47 par Peterpiotr

» Sankt Regenbogen
Mer 20 Mar 2019 - 13:54 par Stahlder

» L'Ame du Monde
Mer 20 Mar 2019 - 11:18 par Thunderbird

» haïku d'hiver
Mar 19 Mar 2019 - 10:46 par Thunderbird

» Un roi cardiophore
Mar 19 Mar 2019 - 8:27 par ibiscus

» Ô sage enfant
Lun 18 Mar 2019 - 16:22 par modepoete

» Les deux oiseaux d'Odin...
Dim 17 Mar 2019 - 19:51 par Peterpiotr

» Au printemps
Dim 17 Mar 2019 - 17:24 par ibiscus

» 29/12/1890.
Sam 16 Mar 2019 - 19:42 par Peterpiotr

»  Un antitroll dans la chapelle
Sam 16 Mar 2019 - 13:57 par Stahlder

»  Le seigneur Passereau
Sam 16 Mar 2019 - 7:30 par ibiscus

» Et "pie" quoi encore ?
Sam 16 Mar 2019 - 0:45 par foliebellule

» trip à l’étal
Sam 16 Mar 2019 - 0:12 par Stahlder

» Frères humains ....
Ven 15 Mar 2019 - 21:10 par Myrrha

» Hugo la pagaille
Ven 15 Mar 2019 - 21:06 par Myrrha

»  Petite Contine Sans Importance
Ven 15 Mar 2019 - 21:02 par Myrrha

» Aller du mal eu bien
Ven 15 Mar 2019 - 14:47 par modepoete

» Quand sonne l'heure...
Ven 15 Mar 2019 - 12:32 par Stahlder

» Bonjour !
Ven 15 Mar 2019 - 10:17 par Myrrha

» Utopies
Ven 15 Mar 2019 - 10:13 par Peterpiotr

»  Carl von Linné
Ven 15 Mar 2019 - 9:54 par Myrrha

» Gardenia
Jeu 14 Mar 2019 - 16:24 par Meilinn

»  Sagesse d’un juge
Mer 13 Mar 2019 - 15:12 par Stahlder

» Au soir ma pensée
Mer 13 Mar 2019 - 14:30 par modepoete

» O bel humain
Mer 13 Mar 2019 - 12:49 par modepoete

» Ton délire
Mer 13 Mar 2019 - 10:37 par modepoete

»  Licorne-ermite
Mar 12 Mar 2019 - 18:40 par ibiscus

» Ce soir mon esprit
Mar 12 Mar 2019 - 15:06 par modepoete

» Nouveau pont bordelais
Mar 12 Mar 2019 - 12:56 par Stahlder

» Oralisation
Lun 11 Mar 2019 - 21:01 par ibiscus

» Deux visages racés
Lun 11 Mar 2019 - 16:55 par modepoete

» Balle de vie
Dim 10 Mar 2019 - 14:57 par modepoete

» Le seigneur Galliforme
Dim 10 Mar 2019 - 14:05 par Stahlder

» Amour toujours au secours !
Dim 10 Mar 2019 - 10:11 par Thunderbird

» Drôle d'odeur
Dim 10 Mar 2019 - 9:14 par ibiscus

» La petite vieille
Dim 10 Mar 2019 - 7:35 par Hugo54

» Dans la nuit des temps
Sam 9 Mar 2019 - 19:47 par Peterpiotr

» Mars
Sam 9 Mar 2019 - 18:49 par Myrrha

» Afrique...
Sam 9 Mar 2019 - 18:48 par Stahlder

»  Lion d’azur insouciant
Sam 9 Mar 2019 - 18:41 par Myrrha

» C'était juste une Polynésienne
Sam 9 Mar 2019 - 18:36 par Myrrha

» Dame de l’Ambre
Sam 9 Mar 2019 - 18:30 par Myrrha

» Accepter...
Sam 9 Mar 2019 - 18:21 par Myrrha

» Mamie
Sam 9 Mar 2019 - 18:18 par Myrrha

» Dame du monastère
Sam 9 Mar 2019 - 18:10 par Myrrha

» Pourquoi ces yeux rougis...
Sam 9 Mar 2019 - 18:09 par Peterpiotr

» Reptile pensif
Sam 9 Mar 2019 - 18:06 par Myrrha

» Tant d’amour...
Sam 9 Mar 2019 - 18:02 par Myrrha

» Arc en ciel...
Ven 8 Mar 2019 - 23:44 par Fugitive

» L'abécédaire d'une vie
Ven 8 Mar 2019 - 13:17 par modepoete

» Depuis le pont
Ven 8 Mar 2019 - 9:39 par ibiscus

»  Sainte Florence
Ven 8 Mar 2019 - 9:22 par Peterpiotr

» Manoir de la mouette
Jeu 7 Mar 2019 - 20:09 par Thunderbird

»  Reflets d’inframonde
Mar 5 Mar 2019 - 14:09 par Stahlder

» Lion d'azur méditant
Mar 5 Mar 2019 - 14:06 par Stahlder

» Sur la route des anges
Mar 5 Mar 2019 - 9:36 par modepoete

» numéro zéro
Mar 5 Mar 2019 - 9:33 par modepoete

» La Reine Avette
Lun 4 Mar 2019 - 23:44 par Stahlder

» je me suis allé
Lun 4 Mar 2019 - 18:27 par modepoete

» Profondeur de mon âme
Dim 3 Mar 2019 - 13:59 par modepoete

»  Flamme d’inframonde
Dim 3 Mar 2019 - 13:58 par Stahlder

»  Planète Arc-en-ciel
Sam 2 Mar 2019 - 10:32 par Thunderbird

» Ô Poète
Ven 1 Mar 2019 - 14:38 par Meilinn

»  Roseau méditant
Ven 1 Mar 2019 - 14:17 par ibiscus

» T'en souvient-il ?
Jeu 28 Fév 2019 - 7:25 par ibiscus

» Rumination
Mer 27 Fév 2019 - 13:58 par Peterpiotr

» Désirs...
Mer 27 Fév 2019 - 12:47 par Fugitive

» Espoir
Mer 27 Fév 2019 - 12:33 par Peterpiotr

»  Ressource inépuisable
Mer 27 Fév 2019 - 10:52 par Thunderbird

»  Arbre ténébreux
Mer 27 Fév 2019 - 10:48 par Thunderbird

» Pelouses et jardins...
Mar 26 Fév 2019 - 20:14 par Fugitive

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Mars 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier

Année du cochon de terre

O matin splendide

Aller en bas

O matin splendide

Message par modepoete le Jeu 27 Déc 2018 - 16:58




O matin splendide


O matin splendide !
D’une humeur veloutée
Mes yeux se couchent
Prés du grand soleil
Ses milles merveilles
Se sont levés
Tout attentionnées
Dans la ronde
Des nouveaux mondes
Aux bonheurs extralucides
¤
A pas légers, légers
Ame fraîche je suis allé
Sur les parterres verts
Chemin de travers
Cueillir dans les allées
Les vaillantes azalées
Qui me disaient osés
Des mots d’amour oubliés
¤
Dans les grands vergers
Je me suis abreuvé
Au parfum des fruits frais
Juteux dans la rosée
Ils se sont abandonnés
A mes lèvres agenouillées
Dans une oraison fidèle :
Pour muer l’exquis à l’éternel
¤
Les petits ruisseaux purs
Jouaient sereins avec les mûres
Chantonnant leur clapotis
De douces notes en mélodie
Sur mon esprit étourdi
A n’écouter que ce petit inédit
D’une musique cousue
Sur l’éternité de l’azur nu
¤
L’arc en ciel se promenait
Léchant l’univers sévère
Pour lui redonner les couleurs
De son humble bonheur
Beau joueur il se maquillait
La sphère en souriante livrée
Pour vous toucher magique
Comme une fée prodigue
¤
Les bonnes âmes chérissaient
Leur générosité sublimée
Et leurs réalités transfigurées
Se couchaient d’amitiés
Sur des fronts accueillant
Leurs adorables tempéraments
Comme des trésors détournés
D’une brigande cache sacrée
¤
Dans les montagnes, les vallées
Les plaines, les petits sentiers
Les enfants rieurs déjouaient
L’équilibre des grandes vérités
De saines pirouettes malignes
Vous traçaient des interlignes
Pour vous conter leur bonheur
CaƒC
resser par mille et mille saveurs
¤
La nuit a caché mon petit jour
Derrière mon bel abat jour
Qui a fermé sa douce lumière
Sur mes yeux en juste prière
D’un rêve à jamais maniéré
A trouver un temps austère
Pour réécrire l’histoire en fable
Des mirifiques vérités affables
¤
Reverrai-je ce jour énigmatique
Aux douces volutes pacifiques
Eveillé sur les réalités je rêve
Oui ! Bonnes gens debout je rêve
Insignifiante vie quand le splendide
Est moribond en ce jour intrépide
Et se va loin des joies de la féria
Quand se lève la blessure des parias.
Mais je garderai en mon cœur limpide
Toujours ce matin splendide

_______________________________________________________________________________________________
je me vais par les hameaux, ceuillir tous vos mots pour vous les rendre demain bouquets floraux encore plus beau bisous8 bisous8 x
modepoete
modepoete
A.O.C.
A.O.C.

Messages : 963
Date d'inscription : 14/02/2013
Localisation : Dombasle sur Meurthe (54 - Lorraine)
Humeur : des tempetes de joie

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bouquets-de-poesies.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum