Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Peterpiotr

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Pourquoi dis-moi
Aujourd'hui à 10:00 par ibiscus

»  Château d’inframonde
Hier à 11:17 par Thunderbird

» Rubaiyat métaphysiques
Hier à 11:14 par Thunderbird

» haïku d'hiver
Hier à 11:12 par Thunderbird

» en genre et en nombre fantasques
Ven 15 Fév 2019 - 22:56 par Thunderbird

» Lucien le magicien
Ven 15 Fév 2019 - 15:45 par modepoete

»  Fleur de mémoire
Ven 15 Fév 2019 - 12:33 par ibiscus

» justuce infernale
Jeu 14 Fév 2019 - 20:59 par modepoete

»  Dieu des couteliers
Jeu 14 Fév 2019 - 10:55 par Thunderbird

» Archer malhabile
Mer 13 Fév 2019 - 18:25 par foliebellule

» Intimement...
Mer 13 Fév 2019 - 16:30 par Peterpiotr

» Concours de circonstances
Mer 13 Fév 2019 - 15:53 par Peterpiotr

» Harmonica...
Mer 13 Fév 2019 - 14:49 par Stahlder

» Je suis le I...
Mer 13 Fév 2019 - 14:47 par Stahlder

» Souris mon rat...
Mer 13 Fév 2019 - 11:55 par Fugitive

» Au voile de tes lèvres vient s'échouer mon secret
Mer 13 Fév 2019 - 11:37 par ibiscus

» Ta voix, pour seul amant.
Mar 12 Fév 2019 - 20:51 par ibiscus

» Prière pour des hommes de peu de foi...
Mar 12 Fév 2019 - 20:21 par Peterpiotr

» Arboriculture
Mar 12 Fév 2019 - 20:15 par Peterpiotr

» Abécédaire amoureux...
Mar 12 Fév 2019 - 20:12 par Fugitive

» L'attente
Mar 12 Fév 2019 - 20:09 par Fugitive

» Furtivement...
Mar 12 Fév 2019 - 20:03 par Fugitive

»  Vieil ambiloup
Mar 12 Fév 2019 - 19:47 par ibiscus

» Dame d’Alpha et d’Oméga
Mar 12 Fév 2019 - 15:12 par Stahlder

» Ambidragon presque sobre
Mar 12 Fév 2019 - 15:06 par Stahlder

» Abraham et Ismaël
Dim 10 Fév 2019 - 12:38 par ibiscus

» Archanciel
Sam 9 Fév 2019 - 18:45 par Geno l'oiselle

» Sur ma bouche...
Sam 9 Fév 2019 - 17:05 par Stahlder

» Une perle de larmes
Sam 9 Fév 2019 - 12:02 par Farfadette

» Taureau extraverti
Ven 8 Fév 2019 - 21:19 par ibiscus

»  Herbe à vraie potion
Ven 8 Fév 2019 - 19:12 par ungekosurlepied

» Berger de l’être
Ven 8 Fév 2019 - 19:06 par ungekosurlepied

» Trouble...
Ven 8 Fév 2019 - 15:08 par Stahlder

»  Planète Trou Noir
Ven 8 Fév 2019 - 15:06 par Stahlder

» L'heure c'est l'heure
Ven 8 Fév 2019 - 14:19 par Peterpiotr

» Orgueil...
Ven 8 Fév 2019 - 13:58 par Stahlder

» Bateau poème...
Ven 8 Fév 2019 - 13:56 par Stahlder

» J'aurais voulu vous aimer
Mer 6 Fév 2019 - 19:25 par Fugitive

» Binômes de l'univers
Mer 6 Fév 2019 - 14:40 par modepoete

» Sue la grande scene
Mar 5 Fév 2019 - 22:57 par modepoete

» Quatre têtes couronnées
Mar 5 Fév 2019 - 10:58 par Thunderbird

» Toi qui lui disais...
Lun 4 Fév 2019 - 21:50 par Fugitive

» Vaine recherche
Lun 4 Fév 2019 - 12:18 par Peterpiotr

»  Loin de Poséidon
Lun 4 Fév 2019 - 10:21 par Thunderbird

» Ô Mère tu es partie
Dim 3 Fév 2019 - 23:48 par Fugitive

» Angelot généreux
Dim 3 Fév 2019 - 23:27 par Fugitive

» Decouverte...
Dim 3 Fév 2019 - 23:23 par Fugitive

» Cris...
Dim 3 Fév 2019 - 23:22 par Fugitive

»  Le Seigneur d’Alpha de Cassiopée
Dim 3 Fév 2019 - 11:51 par ibiscus

» Quelques cornes
Sam 2 Fév 2019 - 11:51 par ibiscus

» Raconte-moi
Sam 2 Fév 2019 - 11:20 par ibiscus

» Orpaillage spirituel
Sam 2 Fév 2019 - 11:07 par Peterpiotr

»  Aigle garde-chasse
Sam 2 Fév 2019 - 11:00 par Thunderbird

»  Antigriffon
Jeu 31 Jan 2019 - 10:42 par Thunderbird

»  Ambicalice
Mer 30 Jan 2019 - 17:37 par Stahlder

» O ruisseau de ma vie
Mer 30 Jan 2019 - 16:11 par modepoete

» Le vieux canal
Mer 30 Jan 2019 - 10:01 par ibiscus

» Hors norme
Mar 29 Jan 2019 - 12:44 par foliebellule

»  Manoir girondin
Mar 29 Jan 2019 - 11:11 par ibiscus

» Voyage cosmique de l’oiseleur
Mar 29 Jan 2019 - 0:16 par Stahlder

» Nature rebelle
Lun 28 Jan 2019 - 14:34 par modepoete

» L yeux médusés
Lun 28 Jan 2019 - 11:06 par modepoete

»  Zef et Antizef
Lun 28 Jan 2019 - 10:39 par Thunderbird

»  Ambimatrone
Sam 26 Jan 2019 - 10:22 par Thunderbird

» L'enfant docile
Ven 25 Jan 2019 - 16:51 par modepoete

»  Oiseau de la gadelle
Ven 25 Jan 2019 - 13:03 par Stahlder

» Ballerine...
Ven 25 Jan 2019 - 12:32 par Geno l'oiselle

»  Balance d’azur
Jeu 24 Jan 2019 - 17:11 par foliebellule

» Dérives
Jeu 24 Jan 2019 - 16:09 par Stahlder

» La motarde...
Jeu 24 Jan 2019 - 15:36 par Stahlder

» Jeunesse...
Jeu 24 Jan 2019 - 9:53 par Peterpiotr

»  Planète Nécropole
Jeu 24 Jan 2019 - 9:42 par Thunderbird

» Demande folle
Jeu 24 Jan 2019 - 8:12 par Peterpiotr

» Hier aujourd'hui Demain
Jeu 24 Jan 2019 - 7:57 par Peterpiotr

» Je pose mes petits baisers
Jeu 24 Jan 2019 - 6:44 par modepoete

» Hell's angels
Mer 23 Jan 2019 - 16:46 par Peterpiotr

» Sous l'averse
Mer 23 Jan 2019 - 13:55 par Peterpiotr

» Condition humaine
Mer 23 Jan 2019 - 13:47 par Peterpiotr

» Nomade...
Mer 23 Jan 2019 - 9:56 par Fugitive

» L’amour en liberté...
Mer 23 Jan 2019 - 9:52 par Fugitive

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Février 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728   

Calendrier Calendrier

Année du chien de terre

L yeux médusés

Aller en bas

L yeux médusés

Message par modepoete le Jeu 24 Jan 2019 - 17:50




Les yeux médusés


Les yeux médusés par le grand spectacle
Ma pensée s’assied dans la luminosité
Pour pénétrer les images de la réalité
Que l’œuvre  se découvre, Ô  pinacle!
¤
Fréquence indicible sortie du néant  
Ô Duale friction, voilà l’original du jour né
¤
Les mondes, systèmes, astres qui s’entassent
Forment les murs de l’univers; sourde filasse
Qui meuvent, bruitent, fracturent notre terre
Pour détachés, nous engendrer  être  monère
¤
De ce rien, Ô quartz! O atome! O molécule!
Vous nous avez mené sûr à l’être intelligent
Sur les grands chemins vagues, fertilisant
Notre pensée d’un prodigue savoir ; O  culte !
¤
Le scientifique, le philosophe et les autres
S’arrogent orgueilleux  de la connaissance
D’un monde illusoire dans la  résonance
D’un néant qui nous attend en bon apôtre
¤
Sa doctrine nous dit : sois humble et vigilant
Vis ma  nature sans rechercher son savoir
Sa puissance te laissera  jusqu’au dernier soir
Chercher, encor chercher son  entendement
¤
Et encor et encor : sois sagace être à vivre
Vis de ta nécessité  pour venir serein caresser
Cet  espace de temps que précieux je t’ai alloué
Don d’organe génétique de mon altruiste éternité
¤
Alors humain ne cherche pas l’infini introuvable
Trouve ce qui peut être qu’un bien : Le bonheur
Et laisse courir sur l’éternité le mal : Le malheur
Marche sage sur ton unique  espace temps stable

Toi l’humain  tu n’a qu’un avenir restreint
Celui d’être présent sur un monde exceptionnel
Ton instinct d’animal te donne  des droits naturels
Tuer, car tu te dois de survivre à l’espace vie, contraint
¤
Ne te laisse pas aller vaniteux au crime  inutile
Tuer n’est pas l’acte prohibé de l’assassin rebelle
Celui-ci mortifie ma nature qui servile t’interpelle
Dans ta sentence renvoie le mal au néant futile

Au demain l’intelligence a demandé à ton instinct
Pourquoi ton corps vagabonde sur cet interstice
Sur ce monde, sur cette terre, sans autre bénéfice
Que de passer là, nature façonnant innée ton destin
¤
Ne cherche plus philosophe, tu es riche, tu es pauvre
Tu es savant, tu es simplet, ne juge  nature divinatoire
Sans chercher, sans vouloir dans son cycle aléatoire
Qui a engendré  où, quand, comment ta pure  réalité
¤
Philosophe si tu es,  si tu crois être, tu es alors nanti
Tu es nanti  du savoir, nanti de la fortune ; o pauvre !
De la sagesse, laisse-toi aller vers l’humilité des autres
Tous ces simplets que tu rejettes à ne connaître  us de  ta  vie

La vie est si  simple philosophe, elle n’est ce que tu en dis
Tes mots  n’ont de réel  que ce que  tu  veux  leur faire dire
Quand tu té retrouve  seul à les bien vouloir  comprendre
ƒC


Dernière édition par modepoete le Ven 25 Jan 2019 - 1:04, édité 1 fois

_______________________________________________________________________________________________
je me vais par les hameaux, ceuillir tous vos mots pour vous les rendre demain bouquets floraux encore plus beau bisous8 bisous8 x
modepoete
modepoete
A.O.C.
A.O.C.

Messages : 938
Date d'inscription : 14/02/2013
Localisation : Dombasle sur Meurthe (54 - Lorraine)
Humeur : des tempetes de joie

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bouquets-de-poesies.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L yeux médusés

Message par ibiscus le Jeu 24 Jan 2019 - 23:11

Un fabuleux voyage depuis les briques du "mur de l'univers" jusqu'aux briques du vivant qui s'interroge, qui interroge.
C'est l'Univers qui se fait poésie à travers tes mots, modepoète.
ibiscus
ibiscus
A.O.C.
A.O.C.

Vierge Chèvre
Messages : 1469
Date d'inscription : 02/11/2015
Age : 63

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L yeux médusés

Message par modepoete le Lun 28 Jan 2019 - 11:06

merci chère amie


de ta lecture

et de ton agréable commentaire
comme tu le dis l'univers est à; lui seul est déjà poesie

amoitoié poétique


modpeoete



_______________________________________________________________________________________________
je me vais par les hameaux, ceuillir tous vos mots pour vous les rendre demain bouquets floraux encore plus beau bisous8 bisous8 x
modepoete
modepoete
A.O.C.
A.O.C.

Messages : 938
Date d'inscription : 14/02/2013
Localisation : Dombasle sur Meurthe (54 - Lorraine)
Humeur : des tempetes de joie

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bouquets-de-poesies.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L yeux médusés

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum