Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Rubaiyat métaphysiques
Aujourd'hui à 2:24 par Stahlder

» La vie...
Aujourd'hui à 2:20 par Stahlder

» Mourir...
Aujourd'hui à 2:11 par Stahlder

» Promesse...
Aujourd'hui à 2:06 par Stahlder

» Coup de foudre
Hier à 17:38 par Peterpiotr

» Mes mains...
Hier à 15:05 par Peterpiotr

» Il vit…
Hier à 10:39 par Fugitive

» Ambicoq d’azur
Hier à 10:35 par Thunderbird

» haïku d'hiver
Hier à 10:29 par Thunderbird

» Quelques cornes
Hier à 10:25 par Thunderbird

» Ruines entretenues
Hier à 1:50 par Stahlder

» Ma canne...
Sam 19 Jan 2019 - 21:51 par Nomade

»  Lapinot de chez Trondheim
Sam 19 Jan 2019 - 21:45 par ibiscus

»  Monseigneur le Chat
Sam 19 Jan 2019 - 15:39 par Stahlder

» Nomade...
Sam 19 Jan 2019 - 15:34 par Stahlder

» Ca sert à quoi tout ça ?
Sam 19 Jan 2019 - 13:52 par Nomade

» Auteurs anonymes
Sam 19 Jan 2019 - 13:45 par Nomade

»  Corvusromulus et Remuscorvus
Jeu 17 Jan 2019 - 22:23 par Stahlder

»  Oiseau du Précurseur
Mer 16 Jan 2019 - 10:12 par Thunderbird

» Lien
Mar 15 Jan 2019 - 20:23 par foliebellule

» Je pose mes petits baisers
Mar 15 Jan 2019 - 19:57 par ibiscus

»  Marquis picrocholin
Mar 15 Jan 2019 - 18:24 par ibiscus

»  Pichets de gueules
Mar 15 Jan 2019 - 13:39 par Stahlder

» Poursuites
Lun 14 Jan 2019 - 14:39 par ibiscus

» Plutôt que...
Lun 14 Jan 2019 - 12:36 par foliebellule

»  Mouche ermite
Lun 14 Jan 2019 - 10:11 par ibiscus

» Tout est noir
Dim 13 Jan 2019 - 19:24 par modepoete

» Mort, tu n'auras rien
Dim 13 Jan 2019 - 14:00 par ibiscus

» De gueules à deux renards d’or
Dim 13 Jan 2019 - 13:41 par Stahlder

» Sainte Ambisirène
Dim 13 Jan 2019 - 13:17 par Stahlder

» Pour toutes les tailles
Sam 12 Jan 2019 - 4:44 par Peterpiotr

» Chat de pourpre
Ven 11 Jan 2019 - 20:01 par Thunderbird

» Sortez des nues
Ven 11 Jan 2019 - 17:26 par modepoete

»  La nef et l’antinef
Ven 11 Jan 2019 - 13:48 par foliebellule

» Quintessence ?
Ven 11 Jan 2019 - 13:35 par Stahlder

»  Chaussures du gyrovague
Ven 11 Jan 2019 - 0:56 par ibiscus

» Frères humains ....
Jeu 10 Jan 2019 - 20:17 par Thunderbird

» en genre et en nombre fantasques
Jeu 10 Jan 2019 - 18:36 par Stahlder

»  Antitortue
Jeu 10 Jan 2019 - 18:14 par Stahlder

» Suprématie de quartiers
Jeu 10 Jan 2019 - 16:27 par modepoete

» Si tu le veux...
Jeu 10 Jan 2019 - 5:55 par Peterpiotr

» Nous cherchuions une rannière
Mer 9 Jan 2019 - 16:36 par modepoete

» Remembrance du pavot
Mer 9 Jan 2019 - 1:56 par Stahlder

» Le rendez-vous
Mar 8 Jan 2019 - 18:56 par Geno l'oiselle

» je te pense
Mar 8 Jan 2019 - 16:40 par modepoete

»  Chantecler du bout de l’an
Lun 7 Jan 2019 - 23:16 par Stahlder

» Excalibur
Lun 7 Jan 2019 - 19:13 par ibiscus

» Oiseleur novice
Lun 7 Jan 2019 - 14:07 par Stahlder

»  Instrument de mesure
Lun 7 Jan 2019 - 14:03 par Stahlder

»  Lampe à huile d’inframonde
Lun 7 Jan 2019 - 14:01 par Stahlder

» Pareil
Ven 4 Jan 2019 - 17:21 par modepoete

» ô ma violence
Ven 4 Jan 2019 - 10:20 par modepoete

» Motus
Jeu 3 Jan 2019 - 17:31 par Peterpiotr

»  L’oie travaille
Jeu 3 Jan 2019 - 14:14 par Stahlder

» Soufflé de gourmandises surréalistes
Mer 2 Jan 2019 - 21:03 par foliebellule

» Rêverie
Mer 2 Jan 2019 - 21:01 par Peterpiotr

» Mes voeux
Mer 2 Jan 2019 - 16:40 par modepoete

» Dura lex
Mer 2 Jan 2019 - 12:23 par Peterpiotr

» bas relief
Mer 2 Jan 2019 - 12:14 par Stahlder

»  Sagesse du bouquetin
Mer 2 Jan 2019 - 11:59 par Stahlder

» Songe Bucolique
Mer 2 Jan 2019 - 11:20 par ibiscus

» Voeux 2019
Mar 1 Jan 2019 - 22:21 par ibiscus

»  Chêne impérial
Lun 31 Déc 2018 - 14:54 par foliebellule

» A pleines mains
Lun 31 Déc 2018 - 10:04 par Peterpiotr

» Anthropocène
Lun 31 Déc 2018 - 9:54 par Thunderbird

»  Pie d’azur
Dim 30 Déc 2018 - 10:16 par Thunderbird

»  Astre hexaplanétaire
Ven 28 Déc 2018 - 10:48 par Thunderbird

» O matin splendide
Jeu 27 Déc 2018 - 16:58 par modepoete

»  Joli taureau de gueules
Jeu 27 Déc 2018 - 9:48 par Thunderbird

» C'est noel enfants souriez
Mer 26 Déc 2018 - 16:01 par modepoete

» Dragons des points cardinaux
Mer 26 Déc 2018 - 13:31 par Stahlder

» Prends ma main
Mer 26 Déc 2018 - 12:27 par ibiscus

»  Fleurs d’un monde invraisemblable
Mar 25 Déc 2018 - 10:32 par Thunderbird

»  Montagne est inframonde
Lun 24 Déc 2018 - 23:26 par Thunderbird

» Hier aujourd'hui Demain
Lun 24 Déc 2018 - 21:43 par foliebellule

» Rencontre impossible
Dim 23 Déc 2018 - 18:41 par Peterpiotr

» Mon triste mental
Dim 23 Déc 2018 - 15:17 par modepoete

» Fruits d’antan
Dim 23 Déc 2018 - 15:06 par Stahlder

» Objet Volant Non Identifié
Dim 23 Déc 2018 - 14:19 par Peterpiotr

» Descendance
Dim 23 Déc 2018 - 9:59 par Geno l'oiselle

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Janvier 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Année du chien de terre

les amours tragiques d'un geek

Aller en bas

les amours tragiques d'un geek

Message par Babylon5 le Mar 29 Juin 2010 - 9:06

Plus marrant que le dernier texte publié dimanche :

Certain jour un fou d’informatique
Qui ne connaissait ni nuit ni jour
Fut soudain pris d’un violent amour
Pour une belle aux charmes phtisiques.

Il l’avait rencontrée sur le Net
Au hasard d’un “chat” sur les astuces
Pour se débarrasser des virus,
Des troyens et des cookies pas nets.

La belle était malade, pour sur !
Cela se voyait rien qu’à ses mots.
Il les attendait comme un cadeau :
Ils illuminaient sa chambre obscure.

Elle était brune c’était certain.
Elle avait aussi de grands yeux noirs
Et, toussant tendrement tous les soirs,
Elle envoyait pour lui des quatrains.

L’informaticien épris de puces
Ne parlait qu’en zéros et en uns.
Parfois il s’adressait à son chien,
Qui des puces en avait beaucoup plus.

Comment faire quand on est un geek
Né avec un clavier sous la main ;
Un coeur de silice à peine humain
Enamouré d’une fleur phtisique ?

La vie du geek devint bien tragique :
Essayant d’écrire des mots doux
Le pauvre en vint à oublier tout,
Perdu dans des rêveries poétiques.

La belle écrivait de longs poèmes
Sur la vie, l’amour, l’éternité,
Les aventures d’un chevalier
Épris d’une princesse au teint blême.

Zéro-un, un-zéro, traduisait la machine…
Mais comment une passion virtuelle
Peut ainsi bousculer le réel
Pour une belle habitant la Chine,

L’Autriche, le Maroc ou Bangcock ?
Pendant qu’elle toussait, il pensa :
“Si j’envoyais cette photo-là ?
J’y suis pas mal, et fier comme un coq”

Alors vint le mathématicien
Son ami fou, mais d’inadéquations,
Logarithmes, chiffres et fonctions.
“Dis-donc”, fit-il “Tu as l’air d’un chien

Tu devrais aller un peu à l’air.
Sont-ce tes puces qui te tracassent ?
Tu ferais mieux de descendre en face,
Dans ce bistrot de bonne atmosphère.

L’autre, pour l’heure, se laissa faire
Et bras sous bras les voilà partis
Pour le bistrot louche de Lily,
Où certains allaient à leur affaire.

A peine entré le geek se pâma,
Pris de vertiges et tremblements.
Il tomba sur le sol, inconscient,
Au pied de sa brune à l’œil las.
avatar
Babylon5
A.O.C.
A.O.C.

Vierge Serpent
Messages : 330
Date d'inscription : 13/05/2010
Age : 65
Localisation : Ailleurs
Humeur : ça dépend

Voir le profil de l'utilisateur http://invasions-poetiques.blog4ever.com/blog/article-511139.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: les amours tragiques d'un geek

Message par Thunderbird le Mar 29 Juin 2010 - 10:17

J'aime bien les inadéquations du mathématicien.
avatar
Thunderbird
A.O.C.
A.O.C.

Lion Cheval
Messages : 8918
Date d'inscription : 17/03/2010
Age : 64
Localisation : Quartier Latin
Humeur : paisible

Voir le profil de l'utilisateur http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum