Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 9 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 9 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Absolu...
Aujourd'hui à 18:38 par ibiscus

» Palais désert
Aujourd'hui à 12:11 par Thunderbird

» Rubaiyat métaphysiques
Aujourd'hui à 10:50 par Thunderbird

» octobre,novembre,décembre(automne)
Aujourd'hui à 9:46 par Thunderbird

» Le seigneur Bunnybird
Hier à 12:25 par Thunderbird

» Dame vêtue d’azur
Sam 21 Oct 2017 - 12:13 par Thunderbird

» Étoile de Hastings
Ven 20 Oct 2017 - 12:21 par Thunderbird

» Ambilion de Prusse
Jeu 19 Oct 2017 - 12:24 par Thunderbird

» Matins fou...
Mer 18 Oct 2017 - 23:28 par ibiscus

» Transfiguration d’un petit lézard
Mer 18 Oct 2017 - 12:26 par Thunderbird

» SAGESSE
Mar 17 Oct 2017 - 20:51 par manou

» Chimère de sable
Mar 17 Oct 2017 - 12:22 par Thunderbird

» Ambicoq-hirondelle
Lun 16 Oct 2017 - 12:19 par Thunderbird

» Mon coeur en bandoulière
Dim 15 Oct 2017 - 21:46 par THOMAS

» J’ENTENDS LA MER
Dim 15 Oct 2017 - 21:03 par manou

» Belette surnaturelle
Dim 15 Oct 2017 - 12:46 par Thunderbird

» Âne à chroniques
Sam 14 Oct 2017 - 12:32 par Thunderbird

» Hommage à Liliana Negoi
Ven 13 Oct 2017 - 12:57 par Thunderbird

» Nef des vendeurs de minotaures
Jeu 12 Oct 2017 - 10:23 par Thunderbird

» L’oie de la nutrition
Mer 11 Oct 2017 - 12:50 par Thunderbird

» Douceur éléphantine
Mar 10 Oct 2017 - 15:59 par Thunderbird

» Ô sagesse
Lun 9 Oct 2017 - 13:39 par modepoete

» Ambipiaf de gueules
Lun 9 Oct 2017 - 12:27 par Thunderbird

» Hanaé douce inspiration
Dim 8 Oct 2017 - 18:47 par modepoete

» Blason lunaire du coq de sable
Dim 8 Oct 2017 - 13:20 par Thunderbird

» Le miroir du temps
Sam 7 Oct 2017 - 20:51 par foliebellule

» Le soir me confia
Sam 7 Oct 2017 - 17:52 par modepoete

» Monseigneur le Dauphin
Sam 7 Oct 2017 - 12:00 par Thunderbird

» L'horizon d'un destin
Ven 6 Oct 2017 - 22:49 par modepoete

» Moulin fatidique
Ven 6 Oct 2017 - 12:54 par Thunderbird

» Sapience de Bouddha
Jeu 5 Oct 2017 - 17:49 par Thunderbird

» Ton image
Jeu 5 Oct 2017 - 13:44 par modepoete

» Ces rails assassins
Jeu 5 Oct 2017 - 10:50 par THOMAS

» Ouvrir la cage...
Jeu 5 Oct 2017 - 10:42 par THOMAS

» Amour quand tu nous tiens
Jeu 5 Oct 2017 - 10:06 par Fugitive

» Gaïneko Etxea. ..
Jeu 5 Oct 2017 - 10:03 par Fugitive

» Nuage de vie
Mer 4 Oct 2017 - 17:37 par modepoete

» Vigne prodigieuse
Mer 4 Oct 2017 - 12:10 par Thunderbird

» Le rapide
Mar 3 Oct 2017 - 22:20 par modepoete

» Gardien de sinople
Mar 3 Oct 2017 - 12:20 par Thunderbird

» Elle là, lui ici
Lun 2 Oct 2017 - 15:33 par modepoete

» Les déserts
Lun 2 Oct 2017 - 13:35 par l'iconoclaste

» ENSEMENSEMENT
Lun 2 Oct 2017 - 13:31 par l'iconoclaste

» Splendeur de Maître Coq
Lun 2 Oct 2017 - 12:29 par Thunderbird

» Quatre récits
Lun 2 Oct 2017 - 10:35 par kajak

» Héron de Gironde
Lun 2 Oct 2017 - 10:22 par kajak

» J'ai demandé à la lune
Lun 2 Oct 2017 - 10:10 par kajak

» Nr cherchez pas le bonheur
Dim 1 Oct 2017 - 15:21 par modepoete

» Lions de Charlemagne
Dim 1 Oct 2017 - 11:40 par Thunderbird

» L'éternité ne dure qu'un instant
Ven 29 Sep 2017 - 14:13 par foliebellule

» Sagesse d’une coquille
Jeu 28 Sep 2017 - 10:10 par Thunderbird

» Les sirènes hurlant le chant des alizés
Mer 27 Sep 2017 - 14:32 par THOMAS

» Biche magique
Mer 27 Sep 2017 - 12:27 par Thunderbird

» L’oiseau de septembre
Mar 26 Sep 2017 - 12:20 par Thunderbird

» Sagesse d’une orchidée
Lun 25 Sep 2017 - 20:39 par manou

» Des milliers de baisers
Lun 25 Sep 2017 - 20:34 par manou

» Ô peuple aimons -nous
Lun 25 Sep 2017 - 16:51 par modepoete

» Drac de sable
Lun 25 Sep 2017 - 12:55 par Thunderbird

» La folie d'aimer
Dim 24 Sep 2017 - 23:03 par modepoete

» Le bonheur d'éaimer
Dim 24 Sep 2017 - 18:18 par modepoete

» Nef précaire
Dim 24 Sep 2017 - 13:19 par Thunderbird

» Il me laissa là
Sam 23 Sep 2017 - 18:10 par modepoete

» Grand basilic d’or
Sam 23 Sep 2017 - 12:30 par Thunderbird

» Apothicaire alchimiste
Ven 22 Sep 2017 - 12:25 par Thunderbird

» On impose à des bras
Ven 22 Sep 2017 - 11:28 par THOMAS

» Juillet, août, septembre
Jeu 21 Sep 2017 - 9:47 par Thunderbird

» Lendemain défaîte
Mer 20 Sep 2017 - 17:26 par Myrrha

» VERTS YANKEES
Mer 20 Sep 2017 - 16:45 par l'iconoclaste

» Ma fièvre
Mer 20 Sep 2017 - 13:23 par modepoete

» Oiseaux de fin du monde
Mer 20 Sep 2017 - 12:26 par Thunderbird

» Sentiments passants
Mar 19 Sep 2017 - 12:57 par modepoete

» Jeu de l’oie
Mar 19 Sep 2017 - 12:08 par Thunderbird

» Son langage
Lun 18 Sep 2017 - 22:10 par modepoete

» aprés......
Lun 18 Sep 2017 - 15:09 par Myrrha

» Papillon de septembre
Lun 18 Sep 2017 - 12:31 par Thunderbird

» 1891-1942
Dim 17 Sep 2017 - 12:36 par Thunderbird

» Diable ovin
Dim 17 Sep 2017 - 9:15 par ibiscus

» En robe de dune
Dim 17 Sep 2017 - 6:35 par THOMAS

» Souvenirs d'un infirmier
Sam 16 Sep 2017 - 20:21 par THOMAS

» Monstrecerf de gueules
Sam 16 Sep 2017 - 15:24 par foliebellule

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Mots-clés

vacances  pays  poésie  

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Année du coq de feu

le rythme et les syllabes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le rythme et les syllabes

Message par Myrrha le Jeu 20 Jan 2011 - 18:51

en français,le nombre de syllabes doit être pair.
À l'origine, il y eut le vers de 8 syllabes, qu'utilisaient les trouvères et les troubadours.
Il est utilisé pour l'ode
( par exemple, chez Ronsard:
"Mignonne allons voir si la rose..."


Ensuite, vint le vers de 10 syllabes, comme dans la chanson de Roland:
"j'ai telle armée plus belle n'en verrez"...


Puis, celui qui a prévalu: le "noble" alexandrin.
L'avantage de ce vers est qu'il peut se diviser en deux parties égales, mais que ces parties peuvent aussi se diviser en parties égales, 12 étant le seul nombre à la fois divisible par 2, par 3, par 4 et par 6.

exemple, dans Victor Hugo
"Lorsqu'avec ses enfants // vêtus de peaux de bêtes"
Cachez- moi/ cria-t-il // et le doigt sur la bouche
"Cria: //je saurais bien construire une barrière...."


Il existe aussi des vers de 11 syllabes, coupé généralement après 5 syllabes:

"un petit garçon // demandait à son père:
Faisait-il soleil // quand je n'étais pas né?..." (Nicolas Rapin)


Le décasyllabe a son repos après la quatrième et présente ensuite une sorte de demi-alexandrin:
"Ô longs désirs, // ô espérances vaines... (Louise Labé)

Ce vers s'emploie aussi bien dans le poème héroïque, que dans le conte, l'élégie, la romance, la chanson, l'épigramme...
On peut parfois le couper en deux hémistiches comme dans les vers suivants:

"Si quelque méchant// vous blesse ou vous nuit
Si grande que soit// son impertinence
Vous ferez très bien// de mettre une nuit//
Entre son insulte // et votre vengeance"

à suivre, si ça vous intéresse


Dernière édition par Myrrha le Ven 21 Jan 2011 - 11:51, édité 1 fois

_______________________________________________________________________________________________
le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil
avatar
Myrrha
A.O.C.
A.O.C.

Lion Messages : 7682
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : là-haut sur mon nuage
Humeur : des étoiles dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le rythme et les syllabes

Message par Thunderbird le Ven 21 Jan 2011 - 11:02

Verlaine plaide pour un nombre impair de syllabes :

http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/paul_verlaine/art_poetique.html

De la musique avant toute chose,
Et pour cela préfère l'Impair
Plus vague et plus soluble dans l'air,
Sans rien en lui qui pèse ou qui pose.


Et plus récemment

http://www.lesmotsenfolie.net/t1668-dans-le-silence

Dans le silence choisi
par nos coeurs toujours épris
ta voix en moi qui résonne
ta douceur qui m'environne (...)


avatar
Thunderbird
A.O.C.
A.O.C.

Lion Cheval
Messages : 7368
Date d'inscription : 17/03/2010
Age : 63
Localisation : Quartier Latin
Humeur : paisible

Voir le profil de l'utilisateur http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Le rythme et les syllabes (suite)

Message par Myrrha le Dim 26 Juin 2011 - 22:41

Pour ceux qui essaient de faire des vers réguliers, il est parfois difficile de compter les syllabes, particulièrement lorsque deux voyelles se suivent
Synérèse ou diérèse? autrement dit une seule syllabe ou deux?

Dans certains cas, c'est évident (après " r " ou " l " (comme dans (meur)tri/er ou cli/ent)
Après, selon les diphtongues, cela dépend: Certaines forment impérativement un seul son, d'autres deux et pour les autres c'est selon et bien sûr il y a toujours des exceptions

Voici un bref aperçu des plus importants:

une seule syllabe:
oi ( loi, roi...)
oe (lorsqu'il se prononce oi, comme dans poele)
ui (appui, construire...) mais bruine et ruiner peuvent se dire bru/ine ru/iner
oin (coin, loin...) ouin (babouin...)
ie dans les noms (ciel, papier, fièvre, amitié...)
ien dans les mots courts ( bien, chien, tien...plus combien et chrétien)
iai dans l'adjectif niais et le nom biais
ieu (cieux, dieu, yeux, mieux, milieu, pieu, vieux et lieutenant...)
ions
(dans lesverbes à l'imparfait (man/gions...)
deux syllabes:
ie
dans les verbes en ier (mari/er, étudi/er...) et dans hier
ue (du/el su/er sensu/el...)
oue (jou/et, lou/er...) mais fouet
io (vi/olence, vi/olon, sauf fio/le et pio/che) iau ( mi/auler)
oe (po/ème, ...)
iai dans les verbes à l'imparfait (niais..riait...)


pour les autres diphtongues c'est très variable, la norme est de compter deux syllabes
ia (di/a/mant, glo/ri/a...)sauf pour dia/ble, dia/cre, et fia/cre
ian et ien (étudi/ant , pati/ent...)
ien dans les mots longs (in/di/en, co/mé/di/en...)
ieu (radi/eux, silenci/eux....)
ion (dans les autres formes verbales pro/met/tri/ons, pa/ri/ons...)


Bon, tout ça, c'est la règle, mais aujourd'hui, beaucoup de poètes prennent leurs distances avec ces règles et certains mots sont comptés pour un ou deux selon que ça les arrange!

J'espère que ça vous aidera un peu!

_______________________________________________________________________________________________
le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil
avatar
Myrrha
A.O.C.
A.O.C.

Lion Messages : 7682
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : là-haut sur mon nuage
Humeur : des étoiles dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le rythme et les syllabes

Message par Thunderbird le Lun 27 Juin 2011 - 10:31

(ce qu'on appelle une "diérèse" a deux ou trois pieds suivant qu'on met une diérèse à "diérèse" et trois ou quatre si une consonne vient derrière et fait un pied avec son "e" final...)
avatar
Thunderbird
A.O.C.
A.O.C.

Lion Cheval
Messages : 7368
Date d'inscription : 17/03/2010
Age : 63
Localisation : Quartier Latin
Humeur : paisible

Voir le profil de l'utilisateur http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: le rythme et les syllabes

Message par Myrrha le Lun 27 Juin 2011 - 11:41

c'est exactement ça!

et en fait, je voulais justement parler de ce fichu "e" qui est très souvent muet dans le langage courant mais qui suis des règles draconiennes dans la poésie, promis, je fais ça très vite!

_______________________________________________________________________________________________
le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil
avatar
Myrrha
A.O.C.
A.O.C.

Lion Messages : 7682
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : là-haut sur mon nuage
Humeur : des étoiles dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum