Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Un rapace au printemps
Aujourd'hui à 12:42 par Thunderbird

» Rubaiyat métaphysiques
Aujourd'hui à 11:18 par Thunderbird

» haikus printaniers
Aujourd'hui à 10:45 par Thunderbird

» Orpailleur de mai
Hier à 21:05 par Thunderbird

» Parfum d’antan
Mer 23 Mai 2018 - 12:56 par Thunderbird

» Piaf-Tonnerre et ses amours
Mar 22 Mai 2018 - 12:29 par Thunderbird

» Sire Lapinot de Gueules
Lun 21 Mai 2018 - 12:14 par Thunderbird

» Porte Miraculeuse
Dim 20 Mai 2018 - 23:57 par Thunderbird

» Nef du charpentier
Jeu 17 Mai 2018 - 12:29 par Thunderbird

» Papillon de mai
Mer 16 Mai 2018 - 12:22 par Thunderbird

» Aigle d’inframonde
Mar 15 Mai 2018 - 12:29 par Thunderbird

» Fleur des steppes
Lun 14 Mai 2018 - 12:27 par Thunderbird

» Armes d’Abel et de Caïn
Dim 13 Mai 2018 - 13:07 par Thunderbird

» Baron Tournesol
Sam 12 Mai 2018 - 12:09 par Thunderbird

» L'oie de gueules
Ven 11 Mai 2018 - 12:54 par Thunderbird

» Chronoscopie
Jeu 10 Mai 2018 - 12:26 par Thunderbird

» Infinité de gueules
Mer 9 Mai 2018 - 21:08 par Thunderbird

» Au clair de l'eau
Mer 9 Mai 2018 - 17:03 par Geno l'oiselle

» Trois couronnes d’azur
Mar 8 Mai 2018 - 13:21 par Thunderbird

» Autan
Mar 8 Mai 2018 - 9:22 par Geno l'oiselle

» Et Hop !
Lun 7 Mai 2018 - 16:55 par ibiscus

» Livre captivant
Lun 7 Mai 2018 - 12:33 par Thunderbird

» Oiseau de jadis
Lun 7 Mai 2018 - 11:07 par nykhol

» Grande sirène
Lun 7 Mai 2018 - 9:48 par nykhol

» Joie crocodilienne
Dim 6 Mai 2018 - 12:24 par Thunderbird

» Sanctuaire à l’abandon
Sam 5 Mai 2018 - 12:56 par Thunderbird

» Métaphysicien de gueules
Ven 4 Mai 2018 - 13:09 par Thunderbird

» Nefs de légende
Jeu 3 Mai 2018 - 13:47 par Thunderbird

» Langue d’oie
Mer 2 Mai 2018 - 18:51 par Thunderbird

» Chercheur de lumière.
Mer 2 Mai 2018 - 17:03 par ibiscus

» attrapes mes rêves
Mer 2 Mai 2018 - 12:53 par ibiscus

» Source de vie
Mer 2 Mai 2018 - 9:40 par ibiscus

» Oiseau à sonnets nocturnes
Mar 1 Mai 2018 - 12:24 par Thunderbird

» Verger des prodiges
Lun 30 Avr 2018 - 13:05 par Thunderbird

» sans ton regard
Dim 29 Avr 2018 - 22:23 par christine1959

» chaque matin
Dim 29 Avr 2018 - 22:15 par christine1959

» Zone
Dim 29 Avr 2018 - 12:43 par Thunderbird

» Roue à crépuscules
Sam 28 Avr 2018 - 23:22 par Thunderbird

» Balance d’inframonde
Ven 27 Avr 2018 - 12:27 par Thunderbird

» Ange-crapaud
Jeu 26 Avr 2018 - 19:50 par Thunderbird

» Soleil-Tétraèdre
Mer 25 Avr 2018 - 12:32 par Thunderbird

» Crevette vagabonde
Mar 24 Avr 2018 - 12:28 par Thunderbird

» Loup taciturne
Lun 23 Avr 2018 - 12:19 par Thunderbird

» Octoporc de gueules
Dim 22 Avr 2018 - 18:44 par Thunderbird

» Saint Bollik
Sam 21 Avr 2018 - 13:49 par Thunderbird

» Renard Vieillard
Jeu 19 Avr 2018 - 12:10 par Thunderbird

» Prince de gueules
Mer 18 Avr 2018 - 12:20 par Thunderbird

» Chapelle de Sainte Trollesse
Lun 16 Avr 2018 - 12:51 par Thunderbird

» Seigneur du marécage
Dim 15 Avr 2018 - 12:28 par Thunderbird

» Hircusleo
Sam 14 Avr 2018 - 12:12 par Thunderbird

» Fleur étrange en Eden
Ven 13 Avr 2018 - 12:09 par Thunderbird

» Saint Dromm
Jeu 12 Avr 2018 - 17:54 par Thunderbird

» Désert liquide
Mer 11 Avr 2018 - 12:17 par Thunderbird

» Rosée éphémère...
Mer 11 Avr 2018 - 9:18 par Thunderbird

» Ornithosophie printanière
Mar 10 Avr 2018 - 12:20 par Thunderbird

» Arbre sans loi
Lun 9 Avr 2018 - 12:30 par Thunderbird

» Construction rustique
Dim 8 Avr 2018 - 12:42 par Thunderbird

» Astre et lion
Sam 7 Avr 2018 - 12:51 par Thunderbird

» Horloge exoplanétaire
Ven 6 Avr 2018 - 12:05 par Thunderbird

» Épouvantail de classe exceptionnelle
Jeu 5 Avr 2018 - 12:20 par Thunderbird

» Batelier du labyrinthe
Mer 4 Avr 2018 - 13:00 par Thunderbird

» Noble Dame de Garonne
Mar 3 Avr 2018 - 12:05 par Thunderbird

» Cuisine de druide
Lun 2 Avr 2018 - 12:32 par Thunderbird

» Invitation
Lun 2 Avr 2018 - 11:47 par Geno l'oiselle

» Cardinal Lapinot
Dim 1 Avr 2018 - 17:13 par Thunderbird

» Comme un buisson ardent
Sam 31 Mar 2018 - 12:41 par Thunderbird

» Fruits exotiques de gueules
Ven 30 Mar 2018 - 12:25 par Thunderbird

» 1968-2018
Ven 30 Mar 2018 - 9:58 par ibiscus

» Roue de la Loi de Murphy
Jeu 29 Mar 2018 - 14:20 par Thunderbird

» Caresses...
Mer 28 Mar 2018 - 18:22 par ibiscus

» Aigle-papegault
Mer 28 Mar 2018 - 14:16 par Thunderbird

» Tic tac...
Mer 28 Mar 2018 - 12:48 par Fugitive

» Dans le manoir de pourpre
Mar 27 Mar 2018 - 18:30 par Thunderbird

» Lenteur du scribe
Lun 26 Mar 2018 - 13:46 par Thunderbird

» Aetosromulus et Remusaetos
Dim 25 Mar 2018 - 15:44 par Thunderbird

» Trois infradieux
Sam 24 Mar 2018 - 19:45 par Thunderbird

» Oiseau de nulle part
Ven 23 Mar 2018 - 13:37 par Thunderbird

» Fontaine de Bacchus
Jeu 22 Mar 2018 - 13:07 par Thunderbird

» Grand dieu triple
Mer 21 Mar 2018 - 12:15 par Thunderbird

» Fleur de la noblesse
Mar 20 Mar 2018 - 12:49 par Thunderbird

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Mai 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Année du chien de terre

le rythme et les syllabes

Aller en bas

le rythme et les syllabes

Message par Myrrha le Jeu 20 Jan 2011 - 18:51

en français,le nombre de syllabes doit être pair.
À l'origine, il y eut le vers de 8 syllabes, qu'utilisaient les trouvères et les troubadours.
Il est utilisé pour l'ode
( par exemple, chez Ronsard:
"Mignonne allons voir si la rose..."


Ensuite, vint le vers de 10 syllabes, comme dans la chanson de Roland:
"j'ai telle armée plus belle n'en verrez"...


Puis, celui qui a prévalu: le "noble" alexandrin.
L'avantage de ce vers est qu'il peut se diviser en deux parties égales, mais que ces parties peuvent aussi se diviser en parties égales, 12 étant le seul nombre à la fois divisible par 2, par 3, par 4 et par 6.

exemple, dans Victor Hugo
"Lorsqu'avec ses enfants // vêtus de peaux de bêtes"
Cachez- moi/ cria-t-il // et le doigt sur la bouche
"Cria: //je saurais bien construire une barrière...."


Il existe aussi des vers de 11 syllabes, coupé généralement après 5 syllabes:

"un petit garçon // demandait à son père:
Faisait-il soleil // quand je n'étais pas né?..." (Nicolas Rapin)


Le décasyllabe a son repos après la quatrième et présente ensuite une sorte de demi-alexandrin:
"Ô longs désirs, // ô espérances vaines... (Louise Labé)

Ce vers s'emploie aussi bien dans le poème héroïque, que dans le conte, l'élégie, la romance, la chanson, l'épigramme...
On peut parfois le couper en deux hémistiches comme dans les vers suivants:

"Si quelque méchant// vous blesse ou vous nuit
Si grande que soit// son impertinence
Vous ferez très bien// de mettre une nuit//
Entre son insulte // et votre vengeance"

à suivre, si ça vous intéresse


Dernière édition par Myrrha le Ven 21 Jan 2011 - 11:51, édité 1 fois

_______________________________________________________________________________________________
le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil
avatar
Myrrha
A.O.C.
A.O.C.

Lion Messages : 7744
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : là-haut sur mon nuage
Humeur : des étoiles dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le rythme et les syllabes

Message par Thunderbird le Ven 21 Jan 2011 - 11:02

Verlaine plaide pour un nombre impair de syllabes :

http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/paul_verlaine/art_poetique.html

De la musique avant toute chose,
Et pour cela préfère l'Impair
Plus vague et plus soluble dans l'air,
Sans rien en lui qui pèse ou qui pose.


Et plus récemment

http://www.lesmotsenfolie.net/t1668-dans-le-silence

Dans le silence choisi
par nos coeurs toujours épris
ta voix en moi qui résonne
ta douceur qui m'environne (...)


avatar
Thunderbird
A.O.C.
A.O.C.

Lion Cheval
Messages : 8067
Date d'inscription : 17/03/2010
Age : 63
Localisation : Quartier Latin
Humeur : paisible

Voir le profil de l'utilisateur http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Le rythme et les syllabes (suite)

Message par Myrrha le Dim 26 Juin 2011 - 22:41

Pour ceux qui essaient de faire des vers réguliers, il est parfois difficile de compter les syllabes, particulièrement lorsque deux voyelles se suivent
Synérèse ou diérèse? autrement dit une seule syllabe ou deux?

Dans certains cas, c'est évident (après " r " ou " l " (comme dans (meur)tri/er ou cli/ent)
Après, selon les diphtongues, cela dépend: Certaines forment impérativement un seul son, d'autres deux et pour les autres c'est selon et bien sûr il y a toujours des exceptions

Voici un bref aperçu des plus importants:

une seule syllabe:
oi ( loi, roi...)
oe (lorsqu'il se prononce oi, comme dans poele)
ui (appui, construire...) mais bruine et ruiner peuvent se dire bru/ine ru/iner
oin (coin, loin...) ouin (babouin...)
ie dans les noms (ciel, papier, fièvre, amitié...)
ien dans les mots courts ( bien, chien, tien...plus combien et chrétien)
iai dans l'adjectif niais et le nom biais
ieu (cieux, dieu, yeux, mieux, milieu, pieu, vieux et lieutenant...)
ions
(dans lesverbes à l'imparfait (man/gions...)
deux syllabes:
ie
dans les verbes en ier (mari/er, étudi/er...) et dans hier
ue (du/el su/er sensu/el...)
oue (jou/et, lou/er...) mais fouet
io (vi/olence, vi/olon, sauf fio/le et pio/che) iau ( mi/auler)
oe (po/ème, ...)
iai dans les verbes à l'imparfait (niais..riait...)


pour les autres diphtongues c'est très variable, la norme est de compter deux syllabes
ia (di/a/mant, glo/ri/a...)sauf pour dia/ble, dia/cre, et fia/cre
ian et ien (étudi/ant , pati/ent...)
ien dans les mots longs (in/di/en, co/mé/di/en...)
ieu (radi/eux, silenci/eux....)
ion (dans les autres formes verbales pro/met/tri/ons, pa/ri/ons...)


Bon, tout ça, c'est la règle, mais aujourd'hui, beaucoup de poètes prennent leurs distances avec ces règles et certains mots sont comptés pour un ou deux selon que ça les arrange!

J'espère que ça vous aidera un peu!

_______________________________________________________________________________________________
le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil
avatar
Myrrha
A.O.C.
A.O.C.

Lion Messages : 7744
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : là-haut sur mon nuage
Humeur : des étoiles dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le rythme et les syllabes

Message par Thunderbird le Lun 27 Juin 2011 - 10:31

(ce qu'on appelle une "diérèse" a deux ou trois pieds suivant qu'on met une diérèse à "diérèse" et trois ou quatre si une consonne vient derrière et fait un pied avec son "e" final...)
avatar
Thunderbird
A.O.C.
A.O.C.

Lion Cheval
Messages : 8067
Date d'inscription : 17/03/2010
Age : 63
Localisation : Quartier Latin
Humeur : paisible

Voir le profil de l'utilisateur http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: le rythme et les syllabes

Message par Myrrha le Lun 27 Juin 2011 - 11:41

c'est exactement ça!

et en fait, je voulais justement parler de ce fichu "e" qui est très souvent muet dans le langage courant mais qui suis des règles draconiennes dans la poésie, promis, je fais ça très vite!

_______________________________________________________________________________________________
le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil
avatar
Myrrha
A.O.C.
A.O.C.

Lion Messages : 7744
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : là-haut sur mon nuage
Humeur : des étoiles dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le rythme et les syllabes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum