Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Il est des lieux
Aujourd'hui à 21:32 par ibiscus

» Herbes de Panoramix
Aujourd'hui à 13:14 par Thunderbird

» Rubaiyat métaphysiques
Aujourd'hui à 12:13 par Thunderbird

» Juillet, août, septembre
Aujourd'hui à 9:59 par Thunderbird

» NOTRE AMOUR
Hier à 17:09 par l'iconoclaste

» Amour de vacances
Hier à 13:59 par modepoete

» Deux vaillants apôtres
Hier à 12:15 par Thunderbird

» solstice d'été
Hier à 9:31 par l'iconoclaste

» Mon Ange rédempteur
Hier à 1:40 par Stahlder

» Je croyais vovre seul
Ven 18 Aoû 2017 - 15:41 par modepoete

» Dragon du Yin et dragon du Yang 阴龙阳龙
Ven 18 Aoû 2017 - 13:25 par Thunderbird

» Tomawak
Ven 18 Aoû 2017 - 0:50 par Tonyo

» Lune
Ven 18 Aoû 2017 - 0:36 par Tonyo

» tristesse
Ven 18 Aoû 2017 - 0:32 par Tonyo

» départ
Ven 18 Aoû 2017 - 0:26 par Tonyo

» Histoire d'une planche
Jeu 17 Aoû 2017 - 22:24 par ibiscus

» Nef de pierre
Jeu 17 Aoû 2017 - 10:27 par Thunderbird

» HEUREUX QUI COMME ULYSSE
Mer 16 Aoû 2017 - 21:47 par l'iconoclaste

» Nef de Nouvelle Aquitaine
Mer 16 Aoû 2017 - 12:35 par Thunderbird

» Sagesse aux belles griffes
Mer 16 Aoû 2017 - 0:39 par ibiscus

» Les voies de la réforme
Mar 15 Aoû 2017 - 16:12 par modepoete

» Enfant du mystère
Lun 14 Aoû 2017 - 22:01 par modepoete

» Ambiloup bleu
Lun 14 Aoû 2017 - 12:14 par Thunderbird

» Cosmocrocodile
Dim 13 Aoû 2017 - 12:14 par Thunderbird

» comme un regret lové
Sam 12 Aoû 2017 - 21:28 par l'iconoclaste

» Ô terre de détresse
Sam 12 Aoû 2017 - 18:35 par ibiscus

» Combat sans armes
Sam 12 Aoû 2017 - 17:14 par Stahlder

» Le vieux cheval...
Sam 12 Aoû 2017 - 17:04 par Stahlder

» Vigne de sinople et d’autrefois
Sam 12 Aoû 2017 - 12:52 par Thunderbird

» Majestueux, mais virtuel
Ven 11 Aoû 2017 - 12:26 par Thunderbird

» Ambisphinx de sinople
Jeu 10 Aoû 2017 - 12:54 par Thunderbird

» Seigneur des arbres morts
Mer 9 Aoû 2017 - 12:26 par Thunderbird

» Oiseau blanc
Mar 8 Aoû 2017 - 12:26 par Thunderbird

» Un dinosaure à pantoufles
Lun 7 Aoû 2017 - 12:43 par Thunderbird

» Petite fille je ne connaissaiis
Lun 7 Aoû 2017 - 11:34 par ibiscus

» Un coin de plage
Dim 6 Aoû 2017 - 15:10 par Thunderbird

» Petit lion-chevalier
Sam 5 Aoû 2017 - 18:35 par Thunderbird

» Animaux des cimes
Ven 4 Aoû 2017 - 12:26 par Thunderbird

» Ambiportier
Jeu 3 Aoû 2017 - 9:56 par Thunderbird

» Ambireine
Mer 2 Aoû 2017 - 12:39 par Thunderbird

» Chauve-souris verte
Mar 1 Aoû 2017 - 13:04 par Thunderbird

» Ambicanasson
Lun 31 Juil 2017 - 12:27 par Thunderbird

» Plus fort que Pégase
Dim 30 Juil 2017 - 12:26 par Thunderbird

» Nef à petites pattes
Sam 29 Juil 2017 - 12:48 par Thunderbird

» Lettre à ma mère
Sam 29 Juil 2017 - 11:00 par Lolivier

» Dame Plume et Maître Encrier
Ven 28 Juil 2017 - 21:31 par ibiscus

» Ambifucius
Ven 28 Juil 2017 - 12:08 par Thunderbird

» Seigneur taureau d’azur
Jeu 27 Juil 2017 - 12:04 par Thunderbird

» Sagesse d’un limicole
Mar 25 Juil 2017 - 12:35 par Thunderbird

» Grand cheval de sinople
Mar 25 Juil 2017 - 10:38 par Myrrha

» Écaillant la lagune.....
Mar 25 Juil 2017 - 10:30 par Myrrha

» Je passais vous dire bonjour..
Mar 25 Juil 2017 - 10:26 par Myrrha

» Sur un arbre perché
Mar 25 Juil 2017 - 10:20 par Myrrha

» Grand est mon désir
Lun 24 Juil 2017 - 15:15 par ibiscus

» Message secret
Lun 24 Juil 2017 - 14:29 par ibiscus

» L'Amour est la fleur de nos tons...
Lun 24 Juil 2017 - 11:39 par verimo

» ÉCOUTE...-extrait-
Lun 24 Juil 2017 - 11:19 par verimo

»  Mon coeur n'a rien oublié
Lun 24 Juil 2017 - 11:12 par verimo

» Nostalgie ferroviaire
Dim 23 Juil 2017 - 17:20 par Thunderbird

» re-tour
Dim 23 Juil 2017 - 7:47 par Lolivier

» Serpent nostalgique
Sam 22 Juil 2017 - 11:07 par Thunderbird

» Seigneur tourteau de sinople
Ven 21 Juil 2017 - 13:11 par Thunderbird

» A ces otages disparus
Jeu 20 Juil 2017 - 15:52 par modepoete

» Vénérable Seigneur Sanglier
Jeu 20 Juil 2017 - 10:07 par Thunderbird

» audace
Mer 19 Juil 2017 - 23:00 par ibiscus

» Moyen duc
Mer 19 Juil 2017 - 17:57 par Myrrha

» Overrated
Mer 19 Juil 2017 - 17:48 par Myrrha

» Ma rêverie
Mer 19 Juil 2017 - 17:33 par modepoete

» Légèreté. ..
Mer 19 Juil 2017 - 17:27 par Myrrha

» Dame des friandises
Mer 19 Juil 2017 - 14:33 par Thunderbird

» Abel-Baal et Baal-Caïn
Mar 18 Juil 2017 - 17:04 par Thunderbird

» L’oiseau de juillet
Lun 17 Juil 2017 - 15:54 par Thunderbird

» Le petit bonheur de mon Grand Père
Lun 17 Juil 2017 - 14:02 par modepoete

» audace
Lun 17 Juil 2017 - 9:46 par Myrrha

» Votre tendre baiser
Dim 16 Juil 2017 - 18:52 par modepoete

» Meneuse de loups
Dim 16 Juil 2017 - 13:35 par Thunderbird

» Serpent démiurge
Sam 15 Juil 2017 - 16:08 par Thunderbird

» L’oiseau de juin
Sam 15 Juil 2017 - 13:22 par Thunderbird

» Noble seigneur des oiseaux
Ven 14 Juil 2017 - 12:59 par Myrrha

» Soldat perdu
Jeu 13 Juil 2017 - 12:50 par Thunderbird

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Année du coq de feu

Le rondeau (redoublé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le rondeau (redoublé)

Message par Myrrha le Mar 1 Fév 2011 - 16:01

Le rondeau redoublé est très peu usité (mais rien ne vous empêche de le remettre au goût du jour!
On l'appelle aussi rondeau parfait.
On le retrouve entre autres chez Marot (RONDEAU PARFAICT.A ses Amys apres sa delivrance.)

Il se compose de 5 ou 6 quatrains de 8 syllabes à rimes croisées.
Les vers du premier quatrain forment successivement le dernier vers des quatre quatrains suivants
Les premiers mots du premier vers sont répétés, comme un refrain, à la fin du poème ce qui donne pour le premier quatrain
A1B1A2B2
puis le deuxième sera
BABA1
le troisième
ABAB1
le quatrième
BABA2
Le cinquième
ABAB2
le sixième
ABAB
puis sur la dernière ligne les premiers mots du premier vers.

Ça a l'air compliqué mais avec un exemple vous allez comprendre!


RONDEAU PARFAICT
DE l'ADIEU AUX ILLUSIONS


Je respire en maudit, mais ne souffle en poëte:

Je n'ai, pour tout talent, que l'ombre d'un taudis.

Pour attirer Amour, je n'ai point de boëte,

Et Destin, sans remords, de mes pleurs se gaudit.



Quand je croise Beauté, des deux yeux j'applaudis;

Mais mon cœur interdit, ma morne silhouëte...

Font que la belle rit, et point ne s'ébaudit:

Je respire en maudit, mais ne souffle en poëte.



Que faire d'une vie indolente et fluëte?

À quoi bon croire Espoir, cet ignoble bandit

Qui détrousse mon cœur? Qu'Érato soit muëte:

Je n'ai, pour tout talent, que l'ombre d'un taudis.



Sur la Page des jours s'inscrivent mes sots dits:

Habillant Solitude au gré d'une bluëte,

Mes rêves sont, hélas! sans cesse contredits:

Pour attirer Amour, je n'ai point de boëte.



J'ulule, au désespoir, comme fait la chouëte,

Où traîne dans la Nuit mes soupirs inédits;

Je contraste à souhait la rieuse mouëte,

Et Destin, sans remords, de mes pleurs se gaudit.



Que sera l'Avenir, si tout m'est interdit?

Je ne veux supplier Amour, ni la coquête,

Même pour obtenir un coin de paradis.

La Mort sera, c'est sûr, mon unique conquête:

Je respire en maudit.

Pieyrre de CLYTHÈRE (poète contemporain)

_______________________________________________________________________________________________
le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil
avatar
Myrrha
A.O.C.
A.O.C.

Lion Messages : 7655
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : là-haut sur mon nuage
Humeur : des étoiles dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rondeau (redoublé)

Message par Thunderbird le Mar 1 Fév 2011 - 16:26

André Deslongschamps: La charmante liseuse (rondeau redoublé)

Quand vous lisez ma charmante liseuse
De vos jolis grands yeux ce beau roman
Par un beau soir de lune radieuse,
Que fait alors votre fidèle amant?

Pour oublier ce grand délaissement,
Il fuit au loin d'une démarche houleuse
S'expatrier sous un ciel plus clément,
Quand vous lisez ma charmante liseuse.

Il y trouve là complice amoureuse
Pour célébrer Sélène dignement
Et vous laisser lire, belle liseuse,
De vos jolis grands yeux ce beau roman.

Et tandis que s'éteint sinistrement
En son triste coeur sa flamme frileuse,
Il s'embrase d'un nouveau feu dément
Par un beau soir de lune radieuse.

Entre deux coeurs à l'humeur amoureuse,
Ce vif amour d'un soir évidemment
Quand il fait don de ferveur chaleureuse,
Que fait alors votre fidèle amant?

D'un pas balourd, vers sa belle ennuyeuse,
Il s'en revient vivre malaisément
En attente d'une nuit lumineuse
Qui le verra partir assurément,
Quand vous lisez!

http://poesie.webnet.fr/vospoemes/poemes/andre_deslongchamps/la_charmante_liseuse_rondeau_redouble.html


avatar
Thunderbird
A.O.C.
A.O.C.

Lion Cheval
Messages : 7166
Date d'inscription : 17/03/2010
Age : 63
Localisation : Quartier Latin
Humeur : paisible

Voir le profil de l'utilisateur http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum