Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Dame vêtue d’azur
Hier à 12:13 par Thunderbird

» Rubaiyat métaphysiques
Hier à 10:46 par Thunderbird

» octobre,novembre,décembre(automne)
Hier à 9:45 par Thunderbird

» Absolu...
Ven 20 Oct 2017 - 15:30 par Fugitive

» Étoile de Hastings
Ven 20 Oct 2017 - 12:21 par Thunderbird

» Ambilion de Prusse
Jeu 19 Oct 2017 - 12:24 par Thunderbird

» Matins fou...
Mer 18 Oct 2017 - 23:28 par ibiscus

» Transfiguration d’un petit lézard
Mer 18 Oct 2017 - 12:26 par Thunderbird

» SAGESSE
Mar 17 Oct 2017 - 20:51 par manou

» Chimère de sable
Mar 17 Oct 2017 - 12:22 par Thunderbird

» Ambicoq-hirondelle
Lun 16 Oct 2017 - 12:19 par Thunderbird

» Mon coeur en bandoulière
Dim 15 Oct 2017 - 21:46 par THOMAS

» J’ENTENDS LA MER
Dim 15 Oct 2017 - 21:03 par manou

» Belette surnaturelle
Dim 15 Oct 2017 - 12:46 par Thunderbird

» Âne à chroniques
Sam 14 Oct 2017 - 12:32 par Thunderbird

» Hommage à Liliana Negoi
Ven 13 Oct 2017 - 12:57 par Thunderbird

» Nef des vendeurs de minotaures
Jeu 12 Oct 2017 - 10:23 par Thunderbird

» L’oie de la nutrition
Mer 11 Oct 2017 - 12:50 par Thunderbird

» Douceur éléphantine
Mar 10 Oct 2017 - 15:59 par Thunderbird

» Ô sagesse
Lun 9 Oct 2017 - 13:39 par modepoete

» Ambipiaf de gueules
Lun 9 Oct 2017 - 12:27 par Thunderbird

» Hanaé douce inspiration
Dim 8 Oct 2017 - 18:47 par modepoete

» Blason lunaire du coq de sable
Dim 8 Oct 2017 - 13:20 par Thunderbird

» Le miroir du temps
Sam 7 Oct 2017 - 20:51 par foliebellule

» Le soir me confia
Sam 7 Oct 2017 - 17:52 par modepoete

» Monseigneur le Dauphin
Sam 7 Oct 2017 - 12:00 par Thunderbird

» L'horizon d'un destin
Ven 6 Oct 2017 - 22:49 par modepoete

» Moulin fatidique
Ven 6 Oct 2017 - 12:54 par Thunderbird

» Sapience de Bouddha
Jeu 5 Oct 2017 - 17:49 par Thunderbird

» Ton image
Jeu 5 Oct 2017 - 13:44 par modepoete

» Ces rails assassins
Jeu 5 Oct 2017 - 10:50 par THOMAS

» Ouvrir la cage...
Jeu 5 Oct 2017 - 10:42 par THOMAS

» Amour quand tu nous tiens
Jeu 5 Oct 2017 - 10:06 par Fugitive

» Gaïneko Etxea. ..
Jeu 5 Oct 2017 - 10:03 par Fugitive

» Nuage de vie
Mer 4 Oct 2017 - 17:37 par modepoete

» Vigne prodigieuse
Mer 4 Oct 2017 - 12:10 par Thunderbird

» Le rapide
Mar 3 Oct 2017 - 22:20 par modepoete

» Gardien de sinople
Mar 3 Oct 2017 - 12:20 par Thunderbird

» Elle là, lui ici
Lun 2 Oct 2017 - 15:33 par modepoete

» Les déserts
Lun 2 Oct 2017 - 13:35 par l'iconoclaste

» ENSEMENSEMENT
Lun 2 Oct 2017 - 13:31 par l'iconoclaste

» Splendeur de Maître Coq
Lun 2 Oct 2017 - 12:29 par Thunderbird

» Quatre récits
Lun 2 Oct 2017 - 10:35 par kajak

» Héron de Gironde
Lun 2 Oct 2017 - 10:22 par kajak

» J'ai demandé à la lune
Lun 2 Oct 2017 - 10:10 par kajak

» Nr cherchez pas le bonheur
Dim 1 Oct 2017 - 15:21 par modepoete

» Lions de Charlemagne
Dim 1 Oct 2017 - 11:40 par Thunderbird

» L'éternité ne dure qu'un instant
Ven 29 Sep 2017 - 14:13 par foliebellule

» Sagesse d’une coquille
Jeu 28 Sep 2017 - 10:10 par Thunderbird

» Les sirènes hurlant le chant des alizés
Mer 27 Sep 2017 - 14:32 par THOMAS

» Biche magique
Mer 27 Sep 2017 - 12:27 par Thunderbird

» L’oiseau de septembre
Mar 26 Sep 2017 - 12:20 par Thunderbird

» Sagesse d’une orchidée
Lun 25 Sep 2017 - 20:39 par manou

» Des milliers de baisers
Lun 25 Sep 2017 - 20:34 par manou

» Ô peuple aimons -nous
Lun 25 Sep 2017 - 16:51 par modepoete

» Drac de sable
Lun 25 Sep 2017 - 12:55 par Thunderbird

» La folie d'aimer
Dim 24 Sep 2017 - 23:03 par modepoete

» Le bonheur d'éaimer
Dim 24 Sep 2017 - 18:18 par modepoete

» Nef précaire
Dim 24 Sep 2017 - 13:19 par Thunderbird

» Il me laissa là
Sam 23 Sep 2017 - 18:10 par modepoete

» Grand basilic d’or
Sam 23 Sep 2017 - 12:30 par Thunderbird

» Apothicaire alchimiste
Ven 22 Sep 2017 - 12:25 par Thunderbird

» On impose à des bras
Ven 22 Sep 2017 - 11:28 par THOMAS

» Juillet, août, septembre
Jeu 21 Sep 2017 - 9:47 par Thunderbird

» Lendemain défaîte
Mer 20 Sep 2017 - 17:26 par Myrrha

» VERTS YANKEES
Mer 20 Sep 2017 - 16:45 par l'iconoclaste

» Ma fièvre
Mer 20 Sep 2017 - 13:23 par modepoete

» Oiseaux de fin du monde
Mer 20 Sep 2017 - 12:26 par Thunderbird

» Sentiments passants
Mar 19 Sep 2017 - 12:57 par modepoete

» Jeu de l’oie
Mar 19 Sep 2017 - 12:08 par Thunderbird

» Son langage
Lun 18 Sep 2017 - 22:10 par modepoete

» aprés......
Lun 18 Sep 2017 - 15:09 par Myrrha

» Papillon de septembre
Lun 18 Sep 2017 - 12:31 par Thunderbird

» 1891-1942
Dim 17 Sep 2017 - 12:36 par Thunderbird

» Diable ovin
Dim 17 Sep 2017 - 9:15 par ibiscus

» En robe de dune
Dim 17 Sep 2017 - 6:35 par THOMAS

» Souvenirs d'un infirmier
Sam 16 Sep 2017 - 20:21 par THOMAS

» Monstrecerf de gueules
Sam 16 Sep 2017 - 15:24 par foliebellule

» Avide de voyages
Ven 15 Sep 2017 - 23:06 par modepoete

» Goupil de sable
Ven 15 Sep 2017 - 11:25 par Thunderbird

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Mots-clés

pays  vacances  poésie  

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Année du coq de feu

Le sonnet (2e partie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le sonnet (2e partie)

Message par Myrrha le Lun 7 Fév 2011 - 11:38

Le sonnet est un poème de 14 vers à forme fixe dont la forme est extrêmement rigoureuse. Pour être considéré considéré comme sonnet "régulier" ce poème doit obéir à des règles très strictes:
1) Quatorze vers de douze pieds (alexandrins)

2) 2 quatrains et 2 tercets (en réalité un sizain mais coupé en deux)

3) La disposition des rimes pour les quatrains doit être ABBA (rimes embrassées)
exemple: De Clément Marot
Adolescens qui la peine avez prise
De m'enrichir de los non merité,
Pour en louant dire bien verité,
Laissez moy là, et louez moy Loyse.

C'est le doux feu dont ma Muse est esprise,
C'est de mes vers le droit but limité ;
Haulsez la doncq en toute extremité,
Car bien prisé me sens quand on la prise.
Les mêmes rimes étant utilisées pour les deux quatrains)

4) La disposition des rimes pour les deux tercets doit être
soit CCD EED Dans ce cas, le sonnet est dit de forme "ancienne" ou Marotique"
Et n'enquerez de quoy louer la faut :
Rien qu'amytié en elle ne deffault ;
J'y ay trouvé amytié à redire.

Mais au surplus escrivez hardiment
Ce que vouldrez : faillir auculnement
Vous ne sçauriez, sinon de trop peu dire
.


Soit CCD EDE Dans ce cas, le sonnet est de forme française" ou "nouvelle "
5) Si le premier vers du sonnet est terminé par une rime masculine, le dernier doit se terminer par une rime féminine et inversement

On voit que ce n'est pas respecté dans le sonnet de Clément Marot. (prise et dire sont deux rimes féminines)
en revanche, Celui de Ronsard est parfait
Je vous envoie un bouquet que ma main : rime masculine

Pour c'aimez-moi cependant qu'êtes belle.: rime féminine
texte entier ici

6) Le dernier vers doit constituer une chute qui exprime l'objectif du poème
ex dans le sonnet de Ronsard
"Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie'

ou souligner un détail
ex dans le poème de Verlaine "Nevermore"voir ici
"le premier oui qui sort des lèvres bien aimées"

ou créer un effet inattendu.
ex dans le sonnet de Voiture:
"Pleurez, sotte, je me moque de vous"
Si tout ça n'est pas respecté, le sonnet est dit "irrégulier" (ce qui ne l'empêche pas d'être beau!)

Voici quelques vers de Boileau qui résument exactement toutes les contraintes (y compris celles que j'avais oublié de citer!)

Voulant pousser à bout tous les rimeurs françois

Inventa du sonnet les rigoureuses lois.

Partout de ce poème il bannit la licence;

Lui-même en mesura le nombre et la cadence,

Défendit qu'un vers faible y pût jamais entrer,

Ni qu'un mot déjà mis osât s'y remontrer.


Dernière édition par Myrrha le Lun 7 Fév 2011 - 14:55, édité 2 fois

_______________________________________________________________________________________________
le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil
avatar
Myrrha
A.O.C.
A.O.C.

Lion Messages : 7682
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : là-haut sur mon nuage
Humeur : des étoiles dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sonnet (2e partie)

Message par Thunderbird le Lun 7 Fév 2011 - 13:32

Des quatorzains en octo- et en hexasyllabes,

http://gastonvieujeux.monsite-orange.fr/

par Gaston Vieujeux.









.


Dernière édition par Thunderbird le Mar 4 Juil 2017 - 18:10, édité 1 fois
avatar
Thunderbird
A.O.C.
A.O.C.

Lion Cheval
Messages : 7362
Date d'inscription : 17/03/2010
Age : 63
Localisation : Quartier Latin
Humeur : paisible

Voir le profil de l'utilisateur http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sonnet (2e partie)

Message par papathée de foi le Lun 7 Fév 2011 - 14:44

Merci Myrrha pour tous ces renseignements, ne crois pas que je veuille polémiquer mais si je comprends bien un sonnet peut être parfait ( quant à la forme, la prosodie tout en pouvant être '' nul à chier'' au niveau ressenti, je ne dis pas que c'est systématiquement le cas hein mais.......
Pour ma part j'ai du mal à comprendre comment on peut faire 36 trucs à la fois, y mettre ses tripes tout en respectant des règles strictes, apportent-elles un plus? je veux par exemple parler de la règle d alternance des rimes masculines et féminines, je ne crois pas que ce soit pour le rythme ou la mesure du poème, alors cette règle existe pourquoi, franchement si je pouvais avoir une réponse sur ce point, car j'ai souvent posé la question et n'ai jamais obtenu une réponse

avatar
papathée de foi
A.O.C.
A.O.C.

Messages : 1795
Date d'inscription : 01/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sonnet (2e partie)

Message par Myrrha le Lun 7 Fév 2011 - 15:13

Pour la première partie de ta remarque, j'ai rajouté quelques lignes de Boileau qui prouvent que non!
Pour le reste, je ne sais pas vraiment!
Franchement, moi qui ne me sens pas trop gênée de faire rimer "soleil" avec "merveille" (c'est très mal dirait un pro!) ou pire (?) vérité avec éditée...
En fait, maintenant j'essaie d'y faire un peu plus attention, juste pour que ce soit plus juste.
Mais je n'ai pas parlé de ces grands mots que sont diérèse et synérèse (pourtant fort utiles) ni de l'apocope (que nous utilisons souvent sans nous en rendre compte)
en fait pour ajuster le nombre de pieds d'un vers, on va parfois prononcer o/di/eux (diérèse) et d'autres fois o/dieux (synérèse) selon ce qui nous arrange!
et pour l'apocope, c'est quand on avale les "e" qui normalement se prononcent en poésie!

Enfin, en ce qui concerne l'alternance des rimes masculines / féminines, pour être sérieuse, je crois que cela donne de la douceur à l'ensemble.
Sauf que pour moi, (mais c'est vraiment perso) une rime est masculine quand elle se termine par un son plein (an par exemple et féminine quant elle se termine par un e... que les gens du sud prononceraient comme par exemple ire de "vi/re" mais qui est en réalité muet.

Mais je n'ai pas trouvé d'autre raison ...

Pour le reste, je vais faire un troisième épisode...
Mais c'est beaucoup de travail! Je m'y mets!

_______________________________________________________________________________________________
le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil
avatar
Myrrha
A.O.C.
A.O.C.

Lion Messages : 7682
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : là-haut sur mon nuage
Humeur : des étoiles dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sonnet (2e partie)

Message par papathée de foi le Mer 9 Fév 2011 - 2:07

merci Myrrha
bisous1
avatar
papathée de foi
A.O.C.
A.O.C.

Messages : 1795
Date d'inscription : 01/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum