Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Un rapace au printemps
Aujourd'hui à 12:42 par Thunderbird

» Rubaiyat métaphysiques
Aujourd'hui à 11:18 par Thunderbird

» haikus printaniers
Aujourd'hui à 10:45 par Thunderbird

» Orpailleur de mai
Hier à 21:05 par Thunderbird

» Parfum d’antan
Mer 23 Mai 2018 - 12:56 par Thunderbird

» Piaf-Tonnerre et ses amours
Mar 22 Mai 2018 - 12:29 par Thunderbird

» Sire Lapinot de Gueules
Lun 21 Mai 2018 - 12:14 par Thunderbird

» Porte Miraculeuse
Dim 20 Mai 2018 - 23:57 par Thunderbird

» Nef du charpentier
Jeu 17 Mai 2018 - 12:29 par Thunderbird

» Papillon de mai
Mer 16 Mai 2018 - 12:22 par Thunderbird

» Aigle d’inframonde
Mar 15 Mai 2018 - 12:29 par Thunderbird

» Fleur des steppes
Lun 14 Mai 2018 - 12:27 par Thunderbird

» Armes d’Abel et de Caïn
Dim 13 Mai 2018 - 13:07 par Thunderbird

» Baron Tournesol
Sam 12 Mai 2018 - 12:09 par Thunderbird

» L'oie de gueules
Ven 11 Mai 2018 - 12:54 par Thunderbird

» Chronoscopie
Jeu 10 Mai 2018 - 12:26 par Thunderbird

» Infinité de gueules
Mer 9 Mai 2018 - 21:08 par Thunderbird

» Au clair de l'eau
Mer 9 Mai 2018 - 17:03 par Geno l'oiselle

» Trois couronnes d’azur
Mar 8 Mai 2018 - 13:21 par Thunderbird

» Autan
Mar 8 Mai 2018 - 9:22 par Geno l'oiselle

» Et Hop !
Lun 7 Mai 2018 - 16:55 par ibiscus

» Livre captivant
Lun 7 Mai 2018 - 12:33 par Thunderbird

» Oiseau de jadis
Lun 7 Mai 2018 - 11:07 par nykhol

» Grande sirène
Lun 7 Mai 2018 - 9:48 par nykhol

» Joie crocodilienne
Dim 6 Mai 2018 - 12:24 par Thunderbird

» Sanctuaire à l’abandon
Sam 5 Mai 2018 - 12:56 par Thunderbird

» Métaphysicien de gueules
Ven 4 Mai 2018 - 13:09 par Thunderbird

» Nefs de légende
Jeu 3 Mai 2018 - 13:47 par Thunderbird

» Langue d’oie
Mer 2 Mai 2018 - 18:51 par Thunderbird

» Chercheur de lumière.
Mer 2 Mai 2018 - 17:03 par ibiscus

» attrapes mes rêves
Mer 2 Mai 2018 - 12:53 par ibiscus

» Source de vie
Mer 2 Mai 2018 - 9:40 par ibiscus

» Oiseau à sonnets nocturnes
Mar 1 Mai 2018 - 12:24 par Thunderbird

» Verger des prodiges
Lun 30 Avr 2018 - 13:05 par Thunderbird

» sans ton regard
Dim 29 Avr 2018 - 22:23 par christine1959

» chaque matin
Dim 29 Avr 2018 - 22:15 par christine1959

» Zone
Dim 29 Avr 2018 - 12:43 par Thunderbird

» Roue à crépuscules
Sam 28 Avr 2018 - 23:22 par Thunderbird

» Balance d’inframonde
Ven 27 Avr 2018 - 12:27 par Thunderbird

» Ange-crapaud
Jeu 26 Avr 2018 - 19:50 par Thunderbird

» Soleil-Tétraèdre
Mer 25 Avr 2018 - 12:32 par Thunderbird

» Crevette vagabonde
Mar 24 Avr 2018 - 12:28 par Thunderbird

» Loup taciturne
Lun 23 Avr 2018 - 12:19 par Thunderbird

» Octoporc de gueules
Dim 22 Avr 2018 - 18:44 par Thunderbird

» Saint Bollik
Sam 21 Avr 2018 - 13:49 par Thunderbird

» Renard Vieillard
Jeu 19 Avr 2018 - 12:10 par Thunderbird

» Prince de gueules
Mer 18 Avr 2018 - 12:20 par Thunderbird

» Chapelle de Sainte Trollesse
Lun 16 Avr 2018 - 12:51 par Thunderbird

» Seigneur du marécage
Dim 15 Avr 2018 - 12:28 par Thunderbird

» Hircusleo
Sam 14 Avr 2018 - 12:12 par Thunderbird

» Fleur étrange en Eden
Ven 13 Avr 2018 - 12:09 par Thunderbird

» Saint Dromm
Jeu 12 Avr 2018 - 17:54 par Thunderbird

» Désert liquide
Mer 11 Avr 2018 - 12:17 par Thunderbird

» Rosée éphémère...
Mer 11 Avr 2018 - 9:18 par Thunderbird

» Ornithosophie printanière
Mar 10 Avr 2018 - 12:20 par Thunderbird

» Arbre sans loi
Lun 9 Avr 2018 - 12:30 par Thunderbird

» Construction rustique
Dim 8 Avr 2018 - 12:42 par Thunderbird

» Astre et lion
Sam 7 Avr 2018 - 12:51 par Thunderbird

» Horloge exoplanétaire
Ven 6 Avr 2018 - 12:05 par Thunderbird

» Épouvantail de classe exceptionnelle
Jeu 5 Avr 2018 - 12:20 par Thunderbird

» Batelier du labyrinthe
Mer 4 Avr 2018 - 13:00 par Thunderbird

» Noble Dame de Garonne
Mar 3 Avr 2018 - 12:05 par Thunderbird

» Cuisine de druide
Lun 2 Avr 2018 - 12:32 par Thunderbird

» Invitation
Lun 2 Avr 2018 - 11:47 par Geno l'oiselle

» Cardinal Lapinot
Dim 1 Avr 2018 - 17:13 par Thunderbird

» Comme un buisson ardent
Sam 31 Mar 2018 - 12:41 par Thunderbird

» Fruits exotiques de gueules
Ven 30 Mar 2018 - 12:25 par Thunderbird

» 1968-2018
Ven 30 Mar 2018 - 9:58 par ibiscus

» Roue de la Loi de Murphy
Jeu 29 Mar 2018 - 14:20 par Thunderbird

» Caresses...
Mer 28 Mar 2018 - 18:22 par ibiscus

» Aigle-papegault
Mer 28 Mar 2018 - 14:16 par Thunderbird

» Tic tac...
Mer 28 Mar 2018 - 12:48 par Fugitive

» Dans le manoir de pourpre
Mar 27 Mar 2018 - 18:30 par Thunderbird

» Lenteur du scribe
Lun 26 Mar 2018 - 13:46 par Thunderbird

» Aetosromulus et Remusaetos
Dim 25 Mar 2018 - 15:44 par Thunderbird

» Trois infradieux
Sam 24 Mar 2018 - 19:45 par Thunderbird

» Oiseau de nulle part
Ven 23 Mar 2018 - 13:37 par Thunderbird

» Fontaine de Bacchus
Jeu 22 Mar 2018 - 13:07 par Thunderbird

» Grand dieu triple
Mer 21 Mar 2018 - 12:15 par Thunderbird

» Fleur de la noblesse
Mar 20 Mar 2018 - 12:49 par Thunderbird

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Mai 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Année du chien de terre

la villanelle (forme ancienne)

Aller en bas

la villanelle (forme ancienne)

Message par Myrrha le Sam 12 Fév 2011 - 10:14

La villanelle était à l'origine soit une cantilène,( chant de Noël) que les pauvres serfs chantaient à la veillée, soit une chanson pastorale qui accompagnait leurs danses au retour du printemps.
Plus tard, vers la fin du XVIe siècle, elle devint une espèce de romance tendre et galante, et même parfois une chansonnette leste et grivoise...

En fait de style, ce qu'il faut avant tout à la villanelle, c’est du tendre et du naïf. Les souvenirs aimés, les mirages du cœur, les divins enfantillages de l'amour, voilà son meilleur domaine.


On trouve cette forme ancienne qui
*est construite sur trois rimes.
*se compose de quatre huitains heptasyllabiques.
*se termine, à la fin de chaque strophe, par le même refrain composé des septième et huitième vers,

par exemple, chez Joachim du Bellay,(1522-15560)


En ce mois délicieux,
Qu'amour toute chose incite,
Un chacun à qui mieux mieux
La douceur du temps imite,
Mais une rigueur despite
Me fait pleurer mon malheur.
Belle et franche Marguerite
Pour vous j'ai cette douleur.


Dedans votre œil gracieux
Toute douceur est écrite,
Mais la douceur de vos yeux
En amertume est confite,
Souvent la couleuvre habite
Dessous une belle fleur.
Belle et franche Marguerite,
Pour vous j'ai cette douleur.


Or, puis que je deviens vieux,
Et que rien ne me profite,
Désespéré d'avoir mieux,
Je m'en irai rendre ermite,
Pour mieux pleurer mon malheur.
Belle et franche Marguerite,
Pour vous j'ai cette douleur.


Mais si la faveur des Dieux
Au bois vous avait conduite,
Ou, d'espérer d'avoir mieux,
Je m'en irai rendre ermite,
Peut être que ma poursuite
Vous ferait changer couleur.
Belle et franche Marguerite
Pour vous j'ai cette douleur.


L'abbé Philippe Desportes (1546 -1606) l'a, lui, transformé en octosyllabes, et en a multiplié les rimes
De plus, afin d'éviter la répétition de légère, il a aussi modifié le refrain, dès le deuxième couplet, pour préserver la rime:
Nous verrons, bergère Rosette, (pour Nous verrons, volage bergère), qui rime avec girouette...)

Prendre quelques libertés avec la règle, ce n'est donc pas nouveau!

Rosette, pour un peu d'absence,

Vostre cœur vous avez changé;

Et moy, sçachant cette inconstance,

Le mien autre part j'ay rangé.

Jamais plus, beauté légère,

Sur moy tant de pouvoir n'aura:

Nous verrons, volage bergère,

Qui premier s'en repentira.



Tandis qu'en pleurs je me consume,

Maudissant cet esloignement,

Vous qui n'aimez que par coustume,

Caressez un nouvel amant.

Jamais légère girouette

Au vent si tost ne se vira:

Nous verrons, bergère Rosette,

Qui premier s'en repentira.



Où sont tant de promesses saintes,

Tant de pleurs versés en partant?

Est-il vray que ces tristes plaintes

Sortissent d'un cœur inconstant?

Dieux! que vous êtes mensongère!

Maudit soit qui plus vous croira!

Nous verrons, volage bergère,

Qui premier s'en repentira.



Celuy qui a gaigné ma place

Ne peut vous aimer tant que moy,

Et celle que j'aime vous passe

De beauté, d'amour et de foy.

Gardez bien vostre amitié neufve,

La mienne plus ne varira.

Et puis, nous verrons à l'espreuve

Qui premier s'en repentira
.

(à suivre)


Dernière édition par Myrrha le Dim 20 Fév 2011 - 20:27, édité 1 fois

_______________________________________________________________________________________________
le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil
avatar
Myrrha
A.O.C.
A.O.C.

Lion Messages : 7744
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : là-haut sur mon nuage
Humeur : des étoiles dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la villanelle (forme ancienne)

Message par Thunderbird le Dim 13 Fév 2011 - 16:06

avatar
Thunderbird
A.O.C.
A.O.C.

Lion Cheval
Messages : 8067
Date d'inscription : 17/03/2010
Age : 63
Localisation : Quartier Latin
Humeur : paisible

Voir le profil de l'utilisateur http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum