Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Ô belle nuit
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeHier à 17:49 par modepoete

»  Maître Dindon d’azur
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeHier à 14:05 par Stahlder

» Clé d’Alpha et clé d’Oméga
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeHier à 13:56 par Stahlder

» Rubaiyat métaphysiques
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeHier à 10:28 par Thunderbird

» haikus printaniers
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeHier à 10:26 par Thunderbird

» Mon empire
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMer 22 Mai 2019 - 17:08 par modepoete

» Le faux Père Noël
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMer 22 Mai 2019 - 15:51 par Peterpiotr

» Mes prières d'hier
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMar 21 Mai 2019 - 16:52 par modepoete

» Eve et Lilith auprès de l’arbre
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMar 21 Mai 2019 - 10:45 par Thunderbird

» Tournez saisons
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeLun 20 Mai 2019 - 16:51 par modepoete

» Paroles Paroles ....
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeLun 20 Mai 2019 - 14:54 par Peterpiotr

» Vigneron poète
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeLun 20 Mai 2019 - 12:21 par Stahlder

» Lover
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeLun 20 Mai 2019 - 10:37 par Meilinn

»  Porteur d’étendard
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeDim 19 Mai 2019 - 19:13 par Thunderbird

» Yue
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeDim 19 Mai 2019 - 15:59 par Meilinn

» Bonne-nuit .
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeDim 19 Mai 2019 - 14:05 par Meilinn

» Philosophées
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeDim 19 Mai 2019 - 13:03 par Meilinn

» L'imparfait.
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeDim 19 Mai 2019 - 12:05 par Meilinn

»  Ambicoq Tétraptère
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeSam 18 Mai 2019 - 17:22 par Stahlder

» D’une rive à l’autre
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeSam 18 Mai 2019 - 17:19 par Stahlder

» Ma vieille poupée
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeVen 17 Mai 2019 - 16:49 par modepoete

»  El Desleñado
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeVen 17 Mai 2019 - 10:19 par Thunderbird

» Gardenia
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeVen 17 Mai 2019 - 8:58 par ibiscus

» Pardon
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeJeu 16 Mai 2019 - 15:26 par modepoete

» Lâcher quoi ?
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMer 15 Mai 2019 - 16:32 par Peterpiotr

» A toutes les vieilles
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMer 15 Mai 2019 - 14:20 par Liv

»  Marquise de Carabas
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMer 15 Mai 2019 - 14:03 par Stahlder

»  Tribunal du château
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMer 15 Mai 2019 - 13:58 par Stahlder

»  Deux verres de Graves
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMar 14 Mai 2019 - 19:02 par ibiscus

» Toi sans toit
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMar 14 Mai 2019 - 14:14 par modepoete

» Gold fish
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMar 14 Mai 2019 - 10:26 par Meilinn

» Éphémère.
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMar 14 Mai 2019 - 10:18 par Meilinn

» Le Seigneur Coquillard
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMar 14 Mai 2019 - 10:08 par Thunderbird

» Les maux de l’ame...
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeLun 13 Mai 2019 - 19:28 par ibiscus

» Infidèle...
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeLun 13 Mai 2019 - 19:15 par ibiscus

» Le dieu humain
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeLun 13 Mai 2019 - 15:57 par modepoete

»  Planète Boltenhagen
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeLun 13 Mai 2019 - 10:56 par Thunderbird

» Il ne sait rien
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeSam 11 Mai 2019 - 21:49 par Fugitive

» De mon hier venu
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeSam 11 Mai 2019 - 13:49 par modepoete

»  Oiseaux-Mages
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeSam 11 Mai 2019 - 10:37 par Thunderbird

» Je voudrai être une sagesse
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeVen 10 Mai 2019 - 20:06 par modepoete

» The reason of the life
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeVen 10 Mai 2019 - 9:29 par Meilinn

» Pourrais-tu, être mienne.
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeVen 10 Mai 2019 - 9:17 par Meilinn

» Message dans le vent
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeVen 10 Mai 2019 - 8:08 par ibiscus

» La folie des maux
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeVen 10 Mai 2019 - 6:14 par Liv

» Sans rien escompter == 無所得
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeJeu 9 Mai 2019 - 18:24 par Stahlder

» Où est cette Nation finèbre
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeJeu 9 Mai 2019 - 13:54 par modepoete

» Il sourie solitaire
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMer 8 Mai 2019 - 16:46 par modepoete

» Le petit chat gris
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMer 8 Mai 2019 - 15:56 par modepoete

» Dans l'aspect imprécis...
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMer 8 Mai 2019 - 10:45 par Peterpiotr

»  Corvus Pontifex
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMer 8 Mai 2019 - 10:32 par Thunderbird

» Les dernières paroles de Lao-Tseu
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMar 7 Mai 2019 - 21:07 par ibiscus

» Une autre vie
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMar 7 Mai 2019 - 16:41 par modepoete

» Quatre scribes
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMar 7 Mai 2019 - 10:43 par Thunderbird

» Arbre nostalgique
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeLun 6 Mai 2019 - 21:05 par ibiscus

» Hyperlion
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeDim 5 Mai 2019 - 16:06 par ibiscus

» Dieu-bélier
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeSam 4 Mai 2019 - 10:39 par Thunderbird

» Bouleau de Dionysos
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeSam 4 Mai 2019 - 10:32 par Peterpiotr

» À ma mère
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeVen 3 Mai 2019 - 19:50 par ibiscus

» Amitié je me vais
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeVen 3 Mai 2019 - 16:05 par modepoete

» Présence du lierre
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeVen 3 Mai 2019 - 13:48 par Stahlder

» Fin de journée
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeJeu 2 Mai 2019 - 16:55 par ibiscus

» Beau ou vilain
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeJeu 2 Mai 2019 - 15:52 par modepoete

»  Libellule majuscule
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeJeu 2 Mai 2019 - 9:56 par Thunderbird

» A vingt ans
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMer 1 Mai 2019 - 16:30 par modepoete

»  Calligraphie de Maître Coq
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMer 1 Mai 2019 - 10:56 par Thunderbird

» Vega tu seras
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMar 30 Avr 2019 - 18:14 par modepoete

» Amphibien phlogophile
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMar 30 Avr 2019 - 10:14 par Thunderbird

» Mon petit chien aboie
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeLun 29 Avr 2019 - 19:19 par modepoete

»  Potion transcendante
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeLun 29 Avr 2019 - 10:39 par Peterpiotr

»  Château de l’archange
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeSam 27 Avr 2019 - 13:30 par ibiscus

» Fleur de discrétion
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeSam 27 Avr 2019 - 10:45 par Thunderbird

» La nature nous a tracés
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeVen 26 Avr 2019 - 17:45 par modepoete

» Poisson Végétal
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeJeu 25 Avr 2019 - 10:36 par Thunderbird

» Solitude animale
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMer 24 Avr 2019 - 14:51 par modepoete

» Lisibilité divinatoire
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMer 24 Avr 2019 - 14:14 par ibiscus

» Monseigneur Goupil
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMer 24 Avr 2019 - 10:49 par Thunderbird

» L’année prochaine à Marienbad ?
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMar 23 Avr 2019 - 11:18 par Peterpiotr

»  Ange combattant
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeMar 23 Avr 2019 - 10:41 par Peterpiotr

» Le code ciselé
pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII I_icon_minitimeLun 22 Avr 2019 - 14:14 par modepoete

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Mai 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Année du cochon de terre

Le cahier rouge du Père Joseph - XIII

Aller en bas

pére - Le cahier rouge du Père Joseph - XIII Empty Le cahier rouge du Père Joseph - XIII

Message par r.n.rodrigues le Mer 20 Avr 2011 - 1:16

Dimanche de soleil

Aujourd'hui, je me suis réveillé bien tôt... Mon ami Faim suspectait quelque chose d'étrange... Il a dressé l'oreille en observant tous mes mouvements. J'ai préparé notre petit déjeuner - café sans lait, des morceaux de fromages et saucisson (de Lyon) hors validité que j'ai trouvés dans le vide-ordures d'un supermarché. Je les lui ai jetés. Il était toujours sous l'armoire, grognant, méfiant et menaçant.

- Bonjour, monsieur Faim - dis-je avec une voix basse.

Un beau soleil baignait la cour. Il y avait des seaux pleins d'eau dans un coin Faim les regardait et aboyait. Il s’est extrait de dessous l’armoire pour se mettre sous la table. Quand il m'a vu avec le collier dans la main, il s'est aussitôt levé en tentant de m’échapper. Je me suis approché de lui doucement avec le collier.
- Calme, mon bon ami. Je sais que vous n'aimez pas vous laver, mais un bain vous sera profitable !
Il empestait, il sentait la charogne… Cela faisait un mois qu'il n'avait pas été baigné.

- S'il te plait, mon ami ne fait pas l'enfant têtu!

Avec ses yeux tristes, il me regardait avec méfiance.

- calme, mon petit lui dis-je! mais il se mit à aboyer en se serrant contre le mur…
Rapidement, je lui mis le collier au cou. Il tenta de réagir, mais il est déjà dominé. Je commençai à le tirer doucement et l'emmenai près des seaux.


Avant, c’était pire, car il courait dans tout l'appartement. Une fois, il est tombé dans la cour, d’une hauteur de trois mètres, mais grâce a Dieu, il ne c'est rien cassé. Après une grande lutte, je l’ai baigné. Maintenant il est couché dans son coin favori, sur un morceau de tapis afghan que j'ai gagné chez une dame où j'allais faire le ménage et jeter les choses qui étaient entassées dans son grenier.

Faim a les yeux fermés; je l’ai couvert avec un large essuie-main décoré d’un signe de Scorpion. Tout ce que j'ai ici, je l'ai gagné ou je l'ai trouvé... Jusqu'a la nourriture, que parfois j'achète.


O9:30 - J'entends mon programme favori de Choros dans la radio Université FM. Avec ce programme, je me retrouve dans le temps passé, quand j'avais une famille - une femme et mon fils – avec lesquels j’ai habité dans une cabane de paille. Tout à l'heure je vous raconterai cette histoire.


Mon bon ami Faim continu à faire sournoisement semblant de dormir. Les rayons du soleil envahissent tout l'appartement par les portes-fenêtres. Une brise fraîche comme une odeur d'eau salée vient des grands navires ancrés au loin dans la baie de São Marcos. Tout est silencieux. Ma chaise à bascule près du balcon, la petite radio en haut volume avec la beauté du choro. Le choro, c'est un rythme de musique typiquement brésilien avec des cordes, des percussions - c'est de la famille de la samba.

10:00 - J'ai fini le programme. J'ai arrêté la petite radio, je me suis levé de la chaise à bascule, puis j'ai laissé le livre "Candido " sur la petite table. Une gorgée d'eau-de-vie... Monsieur Faim, couché dans son coin, ouvre un oeil en me regardant. Je vais descendre dans la cour, et allumer le feu pour préparer le repas. Le menu d'aujourd'hui : macaronis mélangés avec de la viande séchée, du lard fumé, de la saucisse, fromage, jambon, mortadelle et oeufs, le tout coupé en petits morceaux et une salade basique. Je prépare aussi une carafe de café. Monsieur Faim se met à aboyer du haut du plancher.


- « Très bien, mon ami attend un peu, notre nourriture est très bonne » - dis-je. Il balance sa queue avec approbation… il adore les macaronis.

Une demi-heure après...


Tout est prêt pour le déjeuner. La grande casserole de macaronis fumants sur la table couverte avec une belle nappe de tissu écossais en dessous d'un plastique transparent. Les deux plats et les fourchettes. Le plat de salade. Une demi-bouteille d'eau-de-vie. J'appelle mon ami Monsieur Faim pour qu'il s'installe sous la chaise à mon côté. Il s'assied et tire la langue.


- « Très bien, mon bon ami » - dis-je en mettant les macaronis dans son plat.

Un typique déjeuner de dimanche avec mon ami Faim. On a beaucoup mangé, mieux, on a beaucoup bavardé, moi, tout en prenant des gorgées d'eau-de-vie. Je dois dire qu'il est un bon auditeur, il entend tout sans intervenir.Quand j'ai fini de parler il aboie et balance la queue. Il est très intelligent et très amical. On cohabite depuis cinq ans, depuis que l’ ai trouvé dans la poubelle du Marché. Grand, sale, blessé, gémissant bassement. Il tremblait de froid. Pauvre chiot abandonné, tout comme moi. Nos yeux se sont croisés et j'ai eu pitié de lui. Alors, je l'ai adopté, je l'ai soigné et j'ai guéri ses blessures. Depuis, nous ne nous sommes jamais séparés. Toujours ensemble, là où je vais, il va aussi. Il ne m’a jamais abandonné, même pas quand je suis très saoul et que je sommeille sur le trottoir. Il reste couché près de moi, me surveillant. Un vieil ami me disait qu'un bon mendiant se devait d'avoir deux choses dans la vie: une brouette pour gagner sa vie et un bon chien pour le protéger. C'est vrai !


Après notre copieux "banquet " de dimanche, nous avons été nous coucher. Monsieur Faim sur le tapis, et moi, un peu saoul, j'ai attaché le hamac près d'une porte-fenêtre.

Je me suis réveillé quand les rayons du soleil froid de l'après-midi sont venus caresser mon visage et j'ai entendu le vacarme d'une discussion entre deux hommes qui venait de là-bas :

- « Tu es un voleur, un fripon » - criait un brun maigre avec un petit couteau menaçant un blond, cheveux lisses, visage étiré et sans dent, adossé contre le mur d'un bâtiment en ruine, lieu où les vicieux viennent se droguer. – « Je veux mon argent. Je vais te tuer, voleur ! »

Je me suis levé et je me suis mis à marcher très vite vers le balcon pour regarder la discution. Monsieur Faim épouvanté courrait vers l'autre balcon de la porte-fenêtre, en commençant à aboyer bien haut. Le brun maigre avec le petit couteau était horrible, l'autre l'observait. Il se mordait les lèvres avec rage, crachant violemment entre les pieds déchaussés du blond édenté, marmonnant entre ses dents : « Tienes muchas suerte, hijo de la puta ». Il crachait de nouveau, le défiant, puis est entré dans le bâtiment. Le blond édenté m'a regardé et j’ai observé ses yeux tristes et sans vie. Je l’ai suivi du regard jusqu'a le voir disparaître au coin de cette rue.

Le silence a recommençé à régner. La rue déserte, pas de voitures, seulement des papiers volants sur les trottoirs sales et des pigeons becquetant entre les fentes des pavés… Je retournai vers mon hamac, reprit le livre "Candido" de Voltaire et je me couchai pour le lire. J'adore ce livre, c'est la deuxième fois que je le lis. Monsieur Faim, mon bon ami, s’en revint vers son coin sur son tapis afghan.

Vers six heures de l'après-midi, les cloches de l’église du centre commencèrent à sonner appelant les fidèles à la messe. Il y avait un beau crépuscule, tranquille, d’un soleil jaunissant s’endormant à l’arrière du quartier du Bonfim, de l'autre côté de la rivière du Bacanga. Je me levai du hamac, laissant le livre sur la petite table de bois. Sur l’autre table, la casserole était encore pleine ! C’était l'heure du nôtre souper. J'allumai une bougie et Faim s'approcha.

Après le dîner, je vins vers le balcon, fumant un joint et regardai le joli paysage, les lampes allumées, les voitures et les bus circulant dans l'avenue. Les couples se promenaient, s’embrassaient. Un chien vagabond déambulait en cherchant sa nourriture dans les ordures amoncelées dans le coin de la rue. Une chatte jouait avec ses petits, mais toujours en continuant d’observer le chien. Les rats nerveux couraient d'un côté vers l'autre. J’entendais les cris d'une chouette qui volait sur les toits noircis par le temps sous cette timide lune d'hiver qui éclairait un ciel étoilé. Je ressentais la brise suave qui venait de la mer. J'allumais la petite radio et je la réglai sur le programme de jazz. Bien que j'adore la musique classique, j'adore aussi le jazz des années 50.

Je me mis à écouter le saxophone du grand musicien américain Charles Parker, ‘the bird’ (l'oiseau) - une jolie mélodie qui portait mon âme. Je m'installai dans la chaise du bureau mettant la chandelle près de moi. J'ouvris mon cahier, et à fumer un joint, pour me mettre ensuite à écrire.

r.n.rodrigues
A.O.C.
A.O.C.

Sagittaire Rat
Messages : 104
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 58
Localisation : Vila Embratel / São Luis do Maranhão / Brasil
Humeur : tranquille

Voir le profil de l'utilisateur http://www.rnrodrigues.over-blog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum