Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Yue
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeAujourd'hui à 15:59 par Meilinn

»  Porteur d’étendard
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeAujourd'hui à 15:15 par Stahlder

» Bonne-nuit .
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeAujourd'hui à 14:05 par Meilinn

» Philosophées
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeAujourd'hui à 13:03 par Meilinn

» L'imparfait.
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeAujourd'hui à 12:05 par Meilinn

» Rubaiyat métaphysiques
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeAujourd'hui à 10:32 par Thunderbird

» haikus printaniers
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeAujourd'hui à 10:30 par Thunderbird

»  Ambicoq Tétraptère
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeHier à 17:22 par Stahlder

» D’une rive à l’autre
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeHier à 17:19 par Stahlder

» Ma vieille poupée
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeVen 17 Mai 2019 - 16:49 par modepoete

»  El Desleñado
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeVen 17 Mai 2019 - 10:19 par Thunderbird

» Gardenia
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeVen 17 Mai 2019 - 8:58 par ibiscus

» Pardon
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeJeu 16 Mai 2019 - 15:26 par modepoete

» Lâcher quoi ?
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMer 15 Mai 2019 - 16:32 par Peterpiotr

» A toutes les vieilles
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMer 15 Mai 2019 - 14:20 par Liv

»  Marquise de Carabas
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMer 15 Mai 2019 - 14:03 par Stahlder

»  Tribunal du château
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMer 15 Mai 2019 - 13:58 par Stahlder

»  Deux verres de Graves
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMar 14 Mai 2019 - 19:02 par ibiscus

» Toi sans toit
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMar 14 Mai 2019 - 14:14 par modepoete

» Gold fish
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMar 14 Mai 2019 - 10:26 par Meilinn

» Éphémère.
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMar 14 Mai 2019 - 10:18 par Meilinn

» Le Seigneur Coquillard
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMar 14 Mai 2019 - 10:08 par Thunderbird

» Les maux de l’ame...
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeLun 13 Mai 2019 - 19:28 par ibiscus

» Infidèle...
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeLun 13 Mai 2019 - 19:15 par ibiscus

» Le dieu humain
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeLun 13 Mai 2019 - 15:57 par modepoete

»  Planète Boltenhagen
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeLun 13 Mai 2019 - 10:56 par Thunderbird

» Il ne sait rien
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeSam 11 Mai 2019 - 21:49 par Fugitive

» De mon hier venu
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeSam 11 Mai 2019 - 13:49 par modepoete

»  Oiseaux-Mages
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeSam 11 Mai 2019 - 10:37 par Thunderbird

» Je voudrai être une sagesse
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeVen 10 Mai 2019 - 20:06 par modepoete

» The reason of the life
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeVen 10 Mai 2019 - 9:29 par Meilinn

» Pourrais-tu, être mienne.
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeVen 10 Mai 2019 - 9:17 par Meilinn

» Message dans le vent
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeVen 10 Mai 2019 - 8:08 par ibiscus

» La folie des maux
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeVen 10 Mai 2019 - 6:14 par Liv

» Sans rien escompter == 無所得
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeJeu 9 Mai 2019 - 18:24 par Stahlder

» Où est cette Nation finèbre
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeJeu 9 Mai 2019 - 13:54 par modepoete

» Il sourie solitaire
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMer 8 Mai 2019 - 16:46 par modepoete

» Le petit chat gris
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMer 8 Mai 2019 - 15:56 par modepoete

» Dans l'aspect imprécis...
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMer 8 Mai 2019 - 10:45 par Peterpiotr

»  Corvus Pontifex
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMer 8 Mai 2019 - 10:32 par Thunderbird

» Les dernières paroles de Lao-Tseu
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMar 7 Mai 2019 - 21:07 par ibiscus

» Une autre vie
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMar 7 Mai 2019 - 16:41 par modepoete

» Quatre scribes
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMar 7 Mai 2019 - 10:43 par Thunderbird

» Arbre nostalgique
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeLun 6 Mai 2019 - 21:05 par ibiscus

» Hyperlion
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeDim 5 Mai 2019 - 16:06 par ibiscus

» Dieu-bélier
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeSam 4 Mai 2019 - 10:39 par Thunderbird

» Bouleau de Dionysos
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeSam 4 Mai 2019 - 10:32 par Peterpiotr

» À ma mère
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeVen 3 Mai 2019 - 19:50 par ibiscus

» Amitié je me vais
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeVen 3 Mai 2019 - 16:05 par modepoete

» Présence du lierre
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeVen 3 Mai 2019 - 13:48 par Stahlder

» Fin de journée
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeJeu 2 Mai 2019 - 16:55 par ibiscus

» Beau ou vilain
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeJeu 2 Mai 2019 - 15:52 par modepoete

»  Libellule majuscule
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeJeu 2 Mai 2019 - 9:56 par Thunderbird

» A vingt ans
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMer 1 Mai 2019 - 16:30 par modepoete

»  Calligraphie de Maître Coq
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMer 1 Mai 2019 - 10:56 par Thunderbird

» Vega tu seras
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMar 30 Avr 2019 - 18:14 par modepoete

» Amphibien phlogophile
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMar 30 Avr 2019 - 10:14 par Thunderbird

» Mon petit chien aboie
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeLun 29 Avr 2019 - 19:19 par modepoete

»  Potion transcendante
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeLun 29 Avr 2019 - 10:39 par Peterpiotr

»  Château de l’archange
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeSam 27 Avr 2019 - 13:30 par ibiscus

» Fleur de discrétion
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeSam 27 Avr 2019 - 10:45 par Thunderbird

» La nature nous a tracés
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeVen 26 Avr 2019 - 17:45 par modepoete

» Poisson Végétal
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeJeu 25 Avr 2019 - 10:36 par Thunderbird

» Solitude animale
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMer 24 Avr 2019 - 14:51 par modepoete

» Lisibilité divinatoire
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMer 24 Avr 2019 - 14:14 par ibiscus

» Monseigneur Goupil
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMer 24 Avr 2019 - 10:49 par Thunderbird

» L’année prochaine à Marienbad ?
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMar 23 Avr 2019 - 11:18 par Peterpiotr

»  Ange combattant
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMar 23 Avr 2019 - 10:41 par Peterpiotr

» Le code ciselé
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeLun 22 Avr 2019 - 14:14 par modepoete

» Arbre d’un vieux royaume
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeLun 22 Avr 2019 - 10:51 par Thunderbird

» Sagesse de Piaf d’Azur
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeDim 21 Avr 2019 - 22:33 par Stahlder

»  Sagesse du charpentier
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeDim 21 Avr 2019 - 10:51 par Thunderbird

» Dame-ermite
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeVen 19 Avr 2019 - 18:43 par Stahlder

» Vicomtesse vagabonde
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeVen 19 Avr 2019 - 6:57 par ibiscus

»  Piaf d’Azur
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeVen 19 Avr 2019 - 6:45 par ibiscus

»  Goupil transcendant
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeVen 19 Avr 2019 - 1:08 par Stahlder

» Le neveu de Poséidon
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMar 16 Avr 2019 - 20:49 par ibiscus

» Dame d’Antarès
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMar 16 Avr 2019 - 10:22 par Thunderbird

»  Human nature
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeMar 16 Avr 2019 - 4:04 par Meilinn

»  L’arbre au jardin médite
joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII I_icon_minitimeLun 15 Avr 2019 - 7:55 par ibiscus

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Mai 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Année du cochon de terre

Le cahier rouge du Père Joseph XVIII

Aller en bas

joseph - Le cahier rouge du Père Joseph XVIII Empty Le cahier rouge du Père Joseph XVIII

Message par r.n.rodrigues le Jeu 22 Sep 2011 - 0:30

Chapitre XVIII - La charbonnerie


Le lendemain j'étais assis sur le banc de la place et je l’attendais. De l'autre côte de l'avenue, devant le coin du marché, la vendeuse de gâteaux et café au lait me regardait avec surprise. J’avais mon sac à dos sale, qui était un cadeau de mon compagnon Jailton Pè de Pato qui l’avait trouvé dans la poubelle de la rue 16. Monsieur Jamanta m'avait donné des pantalons et des chemises qu'il avait gagnés à un ami.
Vers les sept heures, une fourgonnette s’est arrêtée près de moi et le Patron en est descendu avec son chapeau à la main, il a ouvert la porte arrière.
- Bonjour, monsieur Joseph - dit-il debout en tenant la porte l'air heureux. Je me suis levé du banc et je lui ai dit :- J'ai pensé que vous n’alliez pas venir.
Je me suis alors dirigé vers la porte du véhicule, où se trouvaient trois hommes.
J'ai lancé un regardé vers le kiosque, mes comparses dormaient encore sur les cartons. J'ai pensé - "Adieu, mes frères " et je suis entré dans la fourgonnette. Le Patron a fermé la porte et il s'est assis à côté du chauffeur puis il lui a fait signe de démarrer.

Le voyage a duré deux jours. La voiture eut de nombreuses pannes. Une heure après notre départ ce fut un pneu crevé, puis un problème de moteur. Le Patron était très fâché.

Nous sommes arrivés de nuit, il pleuvait beaucoup. La charbonnerie se situait dans l'intérieur de la ville de Tucurui dans l'état du Pará, bien au centre de la grande Forêt amazonienne. Elle avait plusieurs fourneaux faits d'une brique spéciale qui brûlait jour et nuit les restes de bois que des camions apportaient des scieries proches. Je passais la journée entière à remplir un fourneau et je gagnais 20 réals par jour. Le travail était lourd avec beaucoup fumée, nous étions toujours sales couverts de suie et de bois. Nous étions vingt hommes de plusieurs états du Brésil, nous demeurions dans une grande baraque à la couverture de bâche où nous dormions dans des hamacs. La nourriture était très mauvaise (toujours de la viande de boeuf salée servie avec de la farine de manioc) celui qui arrivait en retard restait sur sa faim. Dans la journée il faisait très chaud et les nuits par contre étaient très froides.

Nous nous couchions tôt, après un souper simple fait de farine et de poisson rôti. Les moustiques pullulaient et dans la nuit on entendait les hurlements des fauves dans la forêt et le bruit du vent fouettant les branches des grands arbres.

Les samedis après-midi, mes collègues allaient à la ville, boire une bière et faire l’amour avec les jeunes putes des cabarets aux alentours.Parfois des disputes éclataient entre eux à cause de l’une d'elles ; les hommes étaient nombreux et il y avait peu de filles.

Je restais dans la charbonnerie, j'aimais être seul, sans personne pour me perturber, seulement les vents et les fauves. Une matinée de dimanche j'ai vu un couple de jaguars jouant dans le sable de l'autre côte de la rivière do Xingu. Je profitais de ces dimanches pour me promener dans la forêt, regardant les oiseaux et les singes qui sautaient de branche en branche. J'adorais me coucher en écoutant les chants de la forêt, une authentique symphonie. Mais quand mes collègues revenaient le dimanche soir, ma paix s‘achevait.

Cela faisait six mois que je travaillais et je ne recevais que la moitié de mon salaire, je demandais alors à la personne chargée des payes le pourquoi ? Il me répondit qu'il y avait des abattements pour les frais de nourriture et pour les outils.

Un jour je suis tombé malade avec une forte diarrhée, je suis resté une semaine couché dans mon hamac. Parfois je n’avais pas le temps d’arriver dans l’herbe même en serrant les fesses et mes excréments s’égouttaient sur mes jambes. Je ne mangeais rien. Je pensais que j'allais mourir. Un collègue, appelé Anastacio m’a fait boire du thé pour m’hydrater... Ma santé s’est améliorée un peu. Mais j'étais très faible pour aller travailler. Alors, la personne chargée des salaires m'a payé et il m'a licencié. J'ai rangé le peu de choses que j’avais et je suis allé a pied jusqu'a la ville de Tucurui pour prendre un bus jusqu’à la ville de Marabá et de là un train à Saint-Louis. Je suis arrivé à la ville à neuf heures du matin et le bus ne partait qu’à minuit. Je me suis décidé à déambuler par les rues. Par malchance, je suis entré dans un cabaret et j'ai commencé à boire de la bière. Une belle-de-jour s'est assise à ma table. Elle m'a invité à la suivre dans sa chambre pour faire l'amour. J’étais très allumé et après avoir bu une cinquième bouteille de bière, j'ai sombré complètement. Quand je me suis réveillé, j’étais couché devant la porte du cabaret et il était minuit passé. J'ai cherché mon l'argent dans ma poche, mais je n'avais plus rien. La belle-de-jour m'avait drogué et m'avait tout volé.

r.n.rodrigues
A.O.C.
A.O.C.

Sagittaire Rat
Messages : 104
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 58
Localisation : Vila Embratel / São Luis do Maranhão / Brasil
Humeur : tranquille

Voir le profil de l'utilisateur http://www.rnrodrigues.over-blog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum