Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 184 le Mar 5 Nov 2019 - 7:20
Derniers sujets
» Une petite complexité décryptée
Donal Óg I_icon_minitimeAujourd'hui à 14:56 par Liv

» Croisées
Donal Óg I_icon_minitimeAujourd'hui à 14:36 par Geno l'oiselle

» haikus printaniers
Donal Óg I_icon_minitimeAujourd'hui à 13:47 par foliebellule

» Araignée de Mallarmé
Donal Óg I_icon_minitimeAujourd'hui à 10:54 par Thunderbird

» Rubaiyat métaphysiques
Donal Óg I_icon_minitimeAujourd'hui à 10:51 par Thunderbird

»  Dans la basse atmosphère
Donal Óg I_icon_minitimeHier à 11:00 par Thunderbird

» Vous ne le saviez pas ?
Donal Óg I_icon_minitimeHier à 6:48 par Liv

» Église dans le vent
Donal Óg I_icon_minitimeSam 4 Avr 2020 - 11:19 par Thunderbird

» Chant
Donal Óg I_icon_minitimeSam 4 Avr 2020 - 9:57 par Mabra

» Pétales
Donal Óg I_icon_minitimeSam 4 Avr 2020 - 9:55 par Mabra

» Bzzzzz
Donal Óg I_icon_minitimeSam 4 Avr 2020 - 9:00 par Liv

» Chez soi
Donal Óg I_icon_minitimeVen 3 Avr 2020 - 17:08 par modepoete

» Au petit jardin des roses
Donal Óg I_icon_minitimeVen 3 Avr 2020 - 16:57 par modepoete

» Prescription...
Donal Óg I_icon_minitimeVen 3 Avr 2020 - 15:17 par Stahlder

» Oiseaux presque imperceptibles
Donal Óg I_icon_minitimeVen 3 Avr 2020 - 15:12 par Stahlder

» Quid ?
Donal Óg I_icon_minitimeJeu 2 Avr 2020 - 18:19 par Peterpiotr

» La tour des confins
Donal Óg I_icon_minitimeJeu 2 Avr 2020 - 17:58 par Stahlder

» Dragon tavernier
Donal Óg I_icon_minitimeJeu 2 Avr 2020 - 17:56 par Stahlder

»  Tristes deux mille vins
Donal Óg I_icon_minitimeJeu 2 Avr 2020 - 17:55 par Stahlder

» Loup des deux rives
Donal Óg I_icon_minitimeJeu 2 Avr 2020 - 17:52 par Stahlder

» Errance nautique
Donal Óg I_icon_minitimeJeu 2 Avr 2020 - 17:48 par Stahlder

» Fleur d’un étrange printemps
Donal Óg I_icon_minitimeJeu 2 Avr 2020 - 17:47 par Stahlder

» L’émondé
Donal Óg I_icon_minitimeJeu 2 Avr 2020 - 6:33 par Liv

» Conscience
Donal Óg I_icon_minitimeMer 1 Avr 2020 - 10:55 par Liv

» Terroyin
Donal Óg I_icon_minitimeMar 31 Mar 2020 - 19:01 par ibiscus

» Sac de nœuds
Donal Óg I_icon_minitimeMar 31 Mar 2020 - 11:18 par Liv

» Mon bel héritage
Donal Óg I_icon_minitimeLun 30 Mar 2020 - 18:32 par modepoete

» Le bourrin mythomane
Donal Óg I_icon_minitimeLun 30 Mar 2020 - 16:29 par Peterpiotr

» Difficile
Donal Óg I_icon_minitimeDim 29 Mar 2020 - 11:22 par Liv

» Grandeur de la bécasse
Donal Óg I_icon_minitimeSam 28 Mar 2020 - 11:06 par Thunderbird

» Effets
Donal Óg I_icon_minitimeSam 28 Mar 2020 - 8:43 par Mabra

» Terriste
Donal Óg I_icon_minitimeSam 28 Mar 2020 - 8:25 par Mabra

» Grenouille transcendante
Donal Óg I_icon_minitimeVen 27 Mar 2020 - 18:32 par Stahlder

» Tui étais joli
Donal Óg I_icon_minitimeJeu 26 Mar 2020 - 15:44 par modepoete

» Marine...
Donal Óg I_icon_minitimeJeu 26 Mar 2020 - 12:51 par Stahlder

» Lune d’azur au ciel de sable
Donal Óg I_icon_minitimeJeu 26 Mar 2020 - 12:50 par Stahlder

» Cornes de sinople
Donal Óg I_icon_minitimeJeu 26 Mar 2020 - 12:09 par Thunderbird

» A vos denêtres
Donal Óg I_icon_minitimeMer 25 Mar 2020 - 17:21 par modepoete

» Dans tous ses états
Donal Óg I_icon_minitimeMer 25 Mar 2020 - 17:06 par Geno l'oiselle

» Maître Goupil
Donal Óg I_icon_minitimeMar 24 Mar 2020 - 17:23 par Mabra

» Tes yeux se rivent à mes yeux
Donal Óg I_icon_minitimeMar 24 Mar 2020 - 16:17 par modepoete

» Qui peut dire...
Donal Óg I_icon_minitimeMar 24 Mar 2020 - 14:36 par Fugitive

» Ô volcan, rage de la terre
Donal Óg I_icon_minitimeLun 23 Mar 2020 - 16:39 par modepoete

» ADRESSE MAIL
Donal Óg I_icon_minitimeLun 23 Mar 2020 - 11:57 par Liv

» Évêque manichéen
Donal Óg I_icon_minitimeLun 23 Mar 2020 - 10:49 par Thunderbird

» Coco, le virus
Donal Óg I_icon_minitimeLun 23 Mar 2020 - 10:22 par Fugitive

» Habit de calcaire
Donal Óg I_icon_minitimeDim 22 Mar 2020 - 10:48 par Thunderbird

» Arbre anonyme
Donal Óg I_icon_minitimeDim 22 Mar 2020 - 10:07 par Thunderbird

» Oscines
Donal Óg I_icon_minitimeSam 21 Mar 2020 - 20:45 par ibiscus

» Arbre des muses
Donal Óg I_icon_minitimeSam 21 Mar 2020 - 20:37 par ibiscus

» Murmurante église
Donal Óg I_icon_minitimeSam 21 Mar 2020 - 14:51 par Stahlder

» Potron-minet
Donal Óg I_icon_minitimeSam 21 Mar 2020 - 8:45 par Mabra

» Eterneljoyau de ma vie
Donal Óg I_icon_minitimeSam 21 Mar 2020 - 7:16 par Mabra

» Sombre mémoire
Donal Óg I_icon_minitimeVen 20 Mar 2020 - 15:39 par Peterpiotr

» Revitalisons
Donal Óg I_icon_minitimeVen 20 Mar 2020 - 14:15 par Liv

» Pape-lion de gueules
Donal Óg I_icon_minitimeVen 20 Mar 2020 - 11:08 par Thunderbird

» Raminagrobis
Donal Óg I_icon_minitimeJeu 19 Mar 2020 - 15:31 par Peterpiotr

» Tl est là
Donal Óg I_icon_minitimeJeu 19 Mar 2020 - 15:28 par modepoete

» Ceux qu’ont finement
Donal Óg I_icon_minitimeJeu 19 Mar 2020 - 13:39 par Liv

» haïku d'hiver
Donal Óg I_icon_minitimeJeu 19 Mar 2020 - 10:40 par Thunderbird

» Camarade loup des steppes
Donal Óg I_icon_minitimeMer 18 Mar 2020 - 17:03 par Stahlder

» Amour paradis
Donal Óg I_icon_minitimeMar 17 Mar 2020 - 15:54 par modepoete

» Oiseau des versificateurs
Donal Óg I_icon_minitimeMar 17 Mar 2020 - 10:54 par Thunderbird

» Eloge de la Curiosité
Donal Óg I_icon_minitimeMar 17 Mar 2020 - 1:46 par Stahlder

» Serpents et vieilles pierres
Donal Óg I_icon_minitimeLun 16 Mar 2020 - 18:26 par Thunderbird

» Drôle d'histoire
Donal Óg I_icon_minitimeLun 16 Mar 2020 - 12:04 par Stahlder

» Grandeur de l’ambicygne
Donal Óg I_icon_minitimeLun 16 Mar 2020 - 12:00 par Stahlder

» Serpent dans une tour
Donal Óg I_icon_minitimeLun 16 Mar 2020 - 11:57 par Stahlder

» Ville d’azur
Donal Óg I_icon_minitimeSam 14 Mar 2020 - 10:51 par Thunderbird

» The Uncensored Library
Donal Óg I_icon_minitimeSam 14 Mar 2020 - 9:42 par Liv

» Il m'a dit
Donal Óg I_icon_minitimeSam 14 Mar 2020 - 5:21 par Mabra

» pensées poétiques
Donal Óg I_icon_minitimeSam 14 Mar 2020 - 5:15 par Mabra

» Dragon d’apothicaire
Donal Óg I_icon_minitimeVen 13 Mar 2020 - 14:32 par Stahlder

» Sanglier d’azur
Donal Óg I_icon_minitimeJeu 12 Mar 2020 - 13:23 par Stahlder

» Le griffon clairvoyant
Donal Óg I_icon_minitimeMer 11 Mar 2020 - 21:58 par Peterpiotr

» Loup de gueules
Donal Óg I_icon_minitimeMer 11 Mar 2020 - 21:36 par Mabra

» Faucon de gueules
Donal Óg I_icon_minitimeMer 11 Mar 2020 - 18:42 par Stahlder

» Maison de plain-pied
Donal Óg I_icon_minitimeMer 11 Mar 2020 - 17:36 par Myrrha

» C'est là
Donal Óg I_icon_minitimeMar 10 Mar 2020 - 16:44 par modepoete

» Grande oie rêveuse
Donal Óg I_icon_minitimeLun 9 Mar 2020 - 14:05 par Stahlder

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Avril 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Année du cochon de terre
Le Deal du moment : -54%
Tondeuse à barbe Babyliss Designer SH500E
Voir le deal
59.99 €

Donal Óg

Aller en bas

Donal Óg Empty Donal Óg

Message par Thunderbird le Jeu 19 Sep 2013 - 15:58

Donal Óg Caspar-david-friedrich

Le chien n'a point parlé, ni non plus la bécasse.
Tu as rêvé tout ça en marchant dans les bois,
Ou près de la falaise à la blanche paroi ;
Si ce n'est pas un rêve, alors, ça me dépasse.

Tu dis que j'ai promis, que veux-tu que j'y fasse,
On te dit quelque chose et voilà, tu y crois
Comme à ce que prétend ton charpentier en croix.
Ne suis-je pas marin, frère du vent qui passe ?

Si j'avais la nef d'or aux mâts d'argenterie,
Je te la donnerais, tu es la plus jolie ;
Mais je n'ai rien de tel, il faut me pardonner.

Tu dis que je t'ai pris le Dieu de tes prières ;
Est-il Dieu, celui qui, à son heure dernière
Disait : Père, pourquoi m'as-tu abandonné ?














.


Dernière édition par Thunderbird le Mar 23 Mai 2017 - 22:57, édité 1 fois
Thunderbird
Thunderbird
A.O.C.
A.O.C.

Lion Cheval
Messages : 10323
Date d'inscription : 17/03/2010
Age : 65
Localisation : Quartier Latin
Humeur : paisible

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Donal Óg Empty Re: Donal Óg

Message par Myrrha le Jeu 19 Sep 2013 - 20:24

Un poème que je trouve dur, sans concessions...
Mais l'image est très belle.
(pourquoi ce titre ?)

_______________________________________________________________________________________________
le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil
Myrrha
Myrrha
A.O.C.
A.O.C.

Lion Messages : 7880
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : là-haut sur mon nuage
Humeur : des étoiles dans les yeux

Revenir en haut Aller en bas

Donal Óg Empty Re: Donal Óg

Message par Thunderbird le Ven 20 Sep 2013 - 9:25

Donal Óg est un personnage du folklore d'Irlande  ; il donne son nom à une chanson,  traduite en anglais par Lady Augusta Gregory, et dont je donne aussi une version française :

It is late last night the dog was speaking of you;
the snipe was speaking of you in her deep marsh.
It is you are the lonely bird through the woods;
and that you may be without a mate until you find me.


Tard dans la nuit passée, le chien parlait de toi,
Ainsi que la bécasse au fond du marécage ;
Serait-ce toi, l'oiseau qui va seul dans les bois,
Puisque sans moi, tu n'as aucun compagnonnage.


You promised me, and you said a lie to me,
that you would be before me where the sheep are flocked;
I gave a whistle and three hundred cries to you,
and I found nothing there but a bleating lamb.


Ce que tu m'as promis, tu en avais menti,
Que parmi les troupeaux tu voulais bien te rendre ;
J'ai sifflé, j'ai lancé des centaines de cris,
Un pauvre agneau bêlant m'observe sans comprendre.


You promised me a thing that was hard for you,
a ship of gold under a silver mast;
twelve towns with a market in all of them,
and a fine white court by the side of the sea.


Tu m'as promis ce qui n'est pas à bon marché,
Un bateau fait en or, aux mâts d'argenterie,
Douze villes avec leurs douze grands marchés,
Puis une place blanche emprès la mer jolie.

You promised me a thing that is not possible,
that you would give me gloves of the skin of a fish;
that you would give me shoes of the skin of a bird;
and a suit of the dearest silk in Ireland.


Tu m'as promis ce qui toutefois ne se peut :
Des gants faits de la peau d'un frais poisson de l'onde,
Des souliers faits en peau d'un bel oiseau des cieux,
Un habit de la plus coûteuse soie du monde.

When I go by myself to the Well of Loneliness,
I sit down and I go through my trouble;
when I see the world and do not see my boy,
he that has an amber shade in his hair.


Au Puits de Solitude allant seule m'asseoir,
Je regarde en moi-même et vois ma meurtrissure ;
Je regarde ce monde où je ne peux te voir,
Toi dont un éclat d'ambre orne la chevelure.

It was on that Sunday I gave my love to you;
the Sunday that is last before Easter Sunday.
And myself on my knees reading the Passion;
and my two eyes giving love to you for ever.


Un dimanche j'ai fait de toi mon amoureux,
Dimanche qui celui de la Pâque précède,
Du Seigneur je lisais le trépas douloureux,
Mes yeux t'offrant l'amour sans fin et sans remède.


My mother said to me not to be talking with you today,
or tomorrow, or on the Sunday;
it was a bad time she took for telling me that;
it was shutting the door after the house was robbed.



Ma mère ne veut pas qu'on se parle aujourd'hui,
Demain, ni aucun jour, il faut tourner la page.
De dire ça, le temps n'en fut pas bien choisi :
Quand l'oiseau est parti, pourquoi fermer la cage ?

My heart is as black as the blackness of the sloe,
or as the black coal that is on the smith's forge;
or as the sole of a shoe left in white halls;
it was you that put that darkness over my life.


Mon coeur est aussi noir que la prunelle au bois,
Ou que le noir charbon dans une forge sombre,
Ou qu'un débris de cuir sous de blanches parois :
Tu as noyé ma vie dans la noire pénombre.

You have taken the east from me; you have taken the west from me;
you have taken what is before me and what is behind me;
you have taken the moon, you have taken the sun from me;
and my fear is great that you have taken God from me!


Tu m'as pris le Levant, tu m'a pris le Ponant,
Ce qui est devant moi et ce qui est derrière,
La lune et le soleil qui vont au ciel tournant,
Tu m'a pris, j'en ai peur, le Dieu de mes prières.


* * * * * * * * * * *

http://paysdepoesie.wordpress.com/2013/09/19/donal-og/


Dernière édition par Thunderbird le Ven 20 Sep 2013 - 16:10, édité 2 fois
Thunderbird
Thunderbird
A.O.C.
A.O.C.

Lion Cheval
Messages : 10323
Date d'inscription : 17/03/2010
Age : 65
Localisation : Quartier Latin
Humeur : paisible

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Donal Óg Empty Re: Donal Óg

Message par Myrrha le Ven 20 Sep 2013 - 13:50

bravo pour la traduction en vers !
C'est une très belle légende.

_______________________________________________________________________________________________
le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil
Myrrha
Myrrha
A.O.C.
A.O.C.

Lion Messages : 7880
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : là-haut sur mon nuage
Humeur : des étoiles dans les yeux

Revenir en haut Aller en bas

Donal Óg Empty Re: Donal Óg

Message par Fugitive le Lun 23 Sep 2013 - 13:44

magnifique Donal Óg 431275 Ton poème est superbe et la chanson apporte une force supplémentaire à tes mots... Bisous

_______________________________________________________________________________________________

Donal Óg Index10
Le peu que je sais c'est à mon ignorance que je le dois...

Fugitive
Fugitive
Admin

Vierge Chien
Messages : 5506
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 73
Humeur : chagrine mais pas obstinée...

http://lesmauxdelame.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Donal Óg Empty Re: Donal Óg

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum