Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Sil te plaît, apprivoise moi !
Aujourd'hui à 13:39 par Stahlder

» le blaireau, le lynx et le renard
Aujourd'hui à 10:30 par modepoete

» octobre,novembre,décembre(automne)
Aujourd'hui à 9:44 par Thunderbird

» Rubaiyat métaphysiques
Aujourd'hui à 9:38 par Thunderbird

» Amazone matinale
Aujourd'hui à 9:30 par Thunderbird

» Dans la rime des flots
Hier à 16:29 par modepoete

» Vestale en son éternité
Hier à 16:10 par ibiscus

» Manuscrit d’une vestale
Hier à 13:32 par Stahlder

» Sagesse du tournesol
Hier à 13:26 par Stahlder

» Château perdu
Mar 16 Oct 2018 - 11:15 par Thunderbird

» Le cerf et le renard
Dim 14 Oct 2018 - 17:32 par modepoete

» Sourire d'infirmière
Dim 14 Oct 2018 - 16:13 par modepoete

» Oiseau de Sarlat
Sam 13 Oct 2018 - 11:35 par Thunderbird

» En guise de conclusion : Limericks 25 et 26
Ven 12 Oct 2018 - 12:41 par ibiscus

» Saint Esthète
Ven 12 Oct 2018 - 11:35 par Thunderbird

» Bas les peurs
Jeu 11 Oct 2018 - 18:56 par Geno l'oiselle

» Sagesse de l’alouette
Jeu 11 Oct 2018 - 15:13 par ibiscus

» Approximation ornithologique
Mer 10 Oct 2018 - 23:59 par ibiscus

» Les sagesses du bon droit
Mer 10 Oct 2018 - 21:04 par modepoete

»  Limericks 24 : Le comédien de Cabourg
Mer 10 Oct 2018 - 17:44 par Thunderbird

» Ours de pourpre
Mar 9 Oct 2018 - 20:52 par Stahlder

» Signes du Zodiaque : Poissons
Mar 9 Oct 2018 - 19:10 par Thunderbird

» Libre mon esprit
Mar 9 Oct 2018 - 18:44 par modepoete

» Avec la dame de carreau
Mar 9 Oct 2018 - 11:48 par Thunderbird

» Amour viens que je te croque
Lun 8 Oct 2018 - 14:51 par modepoete

» Saint Fonnik
Dim 7 Oct 2018 - 23:28 par Stahlder

» Sirène de sinople
Sam 6 Oct 2018 - 12:06 par Thunderbird

» La pie et la fouine
Ven 5 Oct 2018 - 17:05 par modepoete

» Oiseau normal
Ven 5 Oct 2018 - 13:30 par Stahlder

» Limerick 23 : Le caneton de Canton
Jeu 4 Oct 2018 - 20:10 par Stahlder

» Un soir sans lune
Jeu 4 Oct 2018 - 17:18 par modepoete

» Pont du fleuve Eridan
Jeu 4 Oct 2018 - 16:15 par Stahlder

» Boulevard
Jeu 4 Oct 2018 - 16:11 par Stahlder

»  Signes du Zodiaque 11 : Verseau
Jeu 4 Oct 2018 - 9:17 par Thunderbird

» Sage message
Mer 3 Oct 2018 - 16:50 par modepoete

» Anomalie mégalithique
Mer 3 Oct 2018 - 12:04 par Thunderbird

» Au detour d'un là haut
Mar 2 Oct 2018 - 16:39 par modepoete

» Vestale de la source limpide
Mar 2 Oct 2018 - 12:36 par Thunderbird

» Ambipont d’azur
Lun 1 Oct 2018 - 14:36 par Thunderbird

» Limerick 22 : Le mousse de Moscou
Lun 1 Oct 2018 - 9:59 par Thunderbird

» Moulin de maître Perutz
Lun 1 Oct 2018 - 8:42 par Stahlder

» Segalen voit un lézard
Dim 30 Sep 2018 - 21:43 par Thunderbird

»  Signes du Zodiaque 10 : Capricorne
Dim 30 Sep 2018 - 14:47 par Thunderbird

» Empereur des canards
Dim 30 Sep 2018 - 14:35 par Thunderbird

» Expectative
Sam 29 Sep 2018 - 14:52 par Geno l'oiselle

» Forteresse ouverte
Sam 29 Sep 2018 - 11:33 par ibiscus

» L'usine offrait
Ven 28 Sep 2018 - 16:35 par modepoete

» Héros narcissique
Ven 28 Sep 2018 - 12:38 par Thunderbird

» Limericks 21 : Le forain de Dinant
Ven 28 Sep 2018 - 12:36 par Thunderbird

» Je pense ma nuit
Jeu 27 Sep 2018 - 20:55 par modepoete

» Cheval magique
Jeu 27 Sep 2018 - 17:27 par Thunderbird

» Un soir de grand noir
Jeu 27 Sep 2018 - 16:03 par modepoete

» Monsieur le Duc devient un ours
Jeu 27 Sep 2018 - 13:02 par Stahlder

» Signes du Zodiaque 9 : Sagittaire
Jeu 27 Sep 2018 - 12:29 par Thunderbird

» Limericks 20 : La Pierreuse de Paris
Mer 26 Sep 2018 - 10:03 par Thunderbird

» Decembre couché
Mar 25 Sep 2018 - 16:48 par ibiscus

» Partition florale
Mar 25 Sep 2018 - 15:38 par ibiscus

» Signes du Zodiaque 8 :Scorpion
Mar 25 Sep 2018 - 8:46 par Thunderbird

» Limericks 19 : Le Noceur de Bombay
Lun 24 Sep 2018 - 17:44 par Stahlder

» Le loup et le lézard
Lun 24 Sep 2018 - 17:44 par modepoete

» Signes du Zodiaque 7 : Balance
Lun 24 Sep 2018 - 11:02 par Stahlder

» Démon et merveille
Dim 23 Sep 2018 - 22:07 par ibiscus

» Éléphant d’Arcachon
Dim 23 Sep 2018 - 14:15 par Thunderbird

»  Limericks 18 : L’échalas de Toulon
Dim 23 Sep 2018 - 13:14 par Stahlder

» L’oiseau de Biscarrosse
Sam 22 Sep 2018 - 19:11 par Stahlder

» Lourd ce calembour
Sam 22 Sep 2018 - 18:34 par modepoete

» Signes du Zodiaque 6 : Vierge
Sam 22 Sep 2018 - 9:23 par Thunderbird

» Écrevisse de Bruges
Ven 21 Sep 2018 - 18:23 par Thunderbird

» <<<<<<<<<<<<<<<<le pur sang et les trois amis
Ven 21 Sep 2018 - 13:23 par modepoete

» Juillet, août, septembre
Ven 21 Sep 2018 - 10:42 par Thunderbird

» Limericks 17 : Le Marsouin de Marseille
Ven 21 Sep 2018 - 9:26 par Thunderbird

» Recrutement d’un jeune Ouroboros
Jeu 20 Sep 2018 - 23:51 par Stahlder

» Main dans la main
Jeu 20 Sep 2018 - 21:12 par ibiscus

» Signes du Zodiaque 5 : Lion
Jeu 20 Sep 2018 - 19:18 par Stahlder

» Saint Ophis === Ἅγιος Όφις
Jeu 20 Sep 2018 - 19:04 par Thunderbird

» Libre ?
Jeu 20 Sep 2018 - 10:51 par ibiscus

»  Limericks 16 : Le batteur de Batna
Jeu 20 Sep 2018 - 9:20 par Thunderbird

» Prince renonçant
Jeu 20 Sep 2018 - 0:37 par Stahlder

» Rien d'étonnant tout est détonant: le serrurier
Mer 19 Sep 2018 - 20:09 par Stahlder

»  Signes du Zodiaque 4 : Cancer
Mer 19 Sep 2018 - 11:59 par Stahlder

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier

Année du chien de terre

Chandelle verte

Aller en bas

Chandelle verte

Message par Thunderbird le Dim 19 Jan 2014 - 11:12



C’est un jeune marin qui chante pour les filles,
Heureux dans cet amour qu’on fait en raccourci ;
Amour auquel ne manque, hélas, ni le souci
Ni la joie des unions dont l’éternité brille.

Dès l’arrivée au port, les marins s’éparpillent
Et vont vers un sourire, un joli corps, aussi ;
Le bonheur et la peine ensemble, c’est ainsi,
La trace d’une larme aux yeux qui s’écarquillent.

Ensemble soupirant, le mataf et sa belle
Voient, sur la cheminée, mourir une chandelle
Et savent que mourront, de même, leurs amours.

Reviens plus tard au port, autre sera ta femme ;
Tu sais qu’il ne faut point compter ça pour un drame,
Et qu’ardeurs de marins ne sont point pour toujours.


Dernière édition par Thunderbird le Lun 20 Jan 2014 - 13:22, édité 1 fois
avatar
Thunderbird
A.O.C.
A.O.C.

Lion Cheval
Messages : 8579
Date d'inscription : 17/03/2010
Age : 64
Localisation : Quartier Latin
Humeur : paisible

Voir le profil de l'utilisateur http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chandelle verte

Message par manou le Dim 19 Jan 2014 - 17:07

les amours éphémères,
se noient dans l'eau de mer !!!
avatar
manou
A.O.C.
A.O.C.

Balance Messages : 655
Date d'inscription : 01/09/2012
Localisation : 29
Humeur : PENSIVE

Voir le profil de l'utilisateur http://http//:www.manuele-lenoir.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chandelle verte

Message par Myrrha le Lun 20 Jan 2014 - 9:40

Triste est la chanson du marin!
Bravo pour l'acrostiche !

_______________________________________________________________________________________________
le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil
avatar
Myrrha
A.O.C.
A.O.C.

Lion Messages : 7753
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : là-haut sur mon nuage
Humeur : des étoiles dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chandelle verte

Message par Thunderbird le Lun 20 Jan 2014 - 10:06

Le point de départ :

Paul Fort a écrit:


on les r'trouve en raccourci
dans nos p'tites amours d'un jour
toutes les joies tous les soucis
des amours qui durent toujours

c'est là l'sort de la marine
et de toutes nos p'tites chéries
on accoste vite un bec
pour nos baisers l'corps avec

et les joies et les bouderies
les fâcheries les bons retours
il y a tout en raccourci
des grands amours dans nos petits

tout c'qu'on fait dans un seul jour
et comme on allonge le temps
plus d'trois fois dans un seul jour
content pas content content

on a ri on s'est baisé
sur les nenoeils les nénés
dans les ch'veux à pleins bécots
pondus comme des œufs tout chauds

on s'en est allé le matin
souffler les chandelles des prés
ça fatigue une catin
ça n'y est pas habitué

on s'est relevé des bleuets
les joues rouges et l'cœur en joie
et l'on est retourné chez soi
après un si grand bonheur

peu à peu le cœur en peine
on s'en est retourné chez elle
en effeuillant sur les blés
une grande marguerite jaune

la mer ah elle est là-bas
qui respire sur les épis
et mon bateau que j'y vois
se balance sur les épis

on arrive avant d'entrer
on se regarde les bras ronds
ça m'fait clic au fond de mon fond
elle sort sa petite clef

le jour tombe on reste là
on s'met au lit c'est meilleur
on s'relève pour faire pipi
dans le joli pot à fleurs

on allume la chandelle
on s'montre dans toute sa beauté
vite on s'recouche on s'relève
on s'étire c'est l'été

y'a dans la chambre une odeur
d'amour tendre et de goudron
ça vous met la joie au cœur
la peine aussi et c'est bon

et l'on garde la chandelle
pour mieux s'voir et s'admirer
on se jure d'être fidèle
on s'écoute soupirer

et tout à coup v'la qu'on pleure
sans savoir pourquoi mon dieu
et qu'on veut s'tuer tous les deux
et qu'on s'ravise cœur à cœur

alors on s'dit toute sa vie
ça nous intéresse bien peu
mais ça n'fait rien on s'la dit
et l'on croit qu'on s'comprend mieux

on s'découvre des qualités
on s'connaît on s'plaint et puis
demain comme il faut s'quitter
on n'dit plus rien de toute la nuit

c'est là l'sort de la marine
et de toutes nos petites chéries
on s'accoste mais on devine
que ça s'ra pas l'paradis

on n'est pas là pour causer
mais on pense même dans l'amour
on pense qu'demain y f'ra jour
et qu' c'est une calamité

on aura beau s'dépêcher
faire bon dieu! la pige au temps
et l' bourrer de tous nos péchés
ça s'ra pas ça et pourtant

toutes les joies tous les soucis
des amours qui durent toujours
on les r'trouve en raccourci
dans nos petites amours d'un jour

mais la nuit se continue
elle ronfle la petite poupée
plus doucement sur son bras nu
qu'une souris dans du blé

alors quoi faut-y pas se plaindre
ah faut-y pas bougonner
de voir la chandelle s'éteindre
en fondant sur la ch'minée

on r'garde au mur quelque chose
qui grimpe jusqu'au plafond
ah saleté c'est gris c'est rose
v'la le jour rose comme un cochon

on pleure contre l'oreiller
y'en avait qu'un pour nous deux
ça suffit on se lève adieu
on part sans la réveiller

mais c'qui est le plus triste au fond
ç'est que pour nous qui naviguent
les regrets sont aussi longs
des petits amours que des grands

et l'on s'demande malheureux
quand on voulait se tuer tous les deux
rester là s'éterniser
pourquoi qu'on s'est ravisé

avatar
Thunderbird
A.O.C.
A.O.C.

Lion Cheval
Messages : 8579
Date d'inscription : 17/03/2010
Age : 64
Localisation : Quartier Latin
Humeur : paisible

Voir le profil de l'utilisateur http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chandelle verte

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum