Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Couleurs d'amour
Hier à 14:31 par modepoete

» Une amphore parle
Hier à 13:46 par Thunderbird

» Rubaiyat métaphysiques
Hier à 11:53 par Thunderbird

» Juillet, août, septembre
Hier à 11:18 par Thunderbird

» Rameaux du jardin
Sam 23 Juin 2018 - 13:55 par Thunderbird

» Mille baisers
Ven 22 Juin 2018 - 17:24 par modepoete

» Sagesse de la baleine
Ven 22 Juin 2018 - 13:02 par Thunderbird

» O mon esprit
Jeu 21 Juin 2018 - 20:18 par ibiscus

» Chêne-Poulpe
Jeu 21 Juin 2018 - 13:15 par Thunderbird

» Poule impériale et royale
Mer 20 Juin 2018 - 12:41 par Thunderbird

» Nef des utopistes
Mar 19 Juin 2018 - 12:33 par Thunderbird

» haikus printaniers
Mar 19 Juin 2018 - 10:55 par Thunderbird

» Angelusromuli et Remiangelus
Lun 18 Juin 2018 - 18:26 par Thunderbird

» Joie du joyau
Dim 17 Juin 2018 - 19:54 par Thunderbird

» Le pêcheur et les barbeaux
Dim 17 Juin 2018 - 17:57 par modepoete

» Maître crapaud d’azur
Dim 17 Juin 2018 - 13:16 par Thunderbird

» Aimer n'est pas un tour de force
Sam 16 Juin 2018 - 13:58 par ibiscus

» Clé d’azur et clé de sinople
Sam 16 Juin 2018 - 13:11 par Thunderbird

» Les bleus au cœur...
Sam 16 Juin 2018 - 0:27 par Fugitive

» L’amour en liberté...
Ven 15 Juin 2018 - 13:07 par Fugitive

» Maître Verchon
Ven 15 Juin 2018 - 12:28 par Thunderbird

» Entomographie approximative
Jeu 14 Juin 2018 - 21:29 par Thunderbird

» Le riche et un fou
Mer 13 Juin 2018 - 14:14 par modepoete

» Petit César deviendra Jules
Mer 13 Juin 2018 - 13:20 par Thunderbird

» Caravane...
Mer 13 Juin 2018 - 8:54 par Thunderbird

» Astrologie béotienne
Mar 12 Juin 2018 - 13:16 par Thunderbird

» Dame d’Armorique
Lun 11 Juin 2018 - 12:27 par Thunderbird

» Dame de l’ermitage
Dim 10 Juin 2018 - 20:59 par Thunderbird

» Dieu des papillons
Sam 9 Juin 2018 - 12:23 par Thunderbird

» Dieu des chauves-souris
Ven 8 Juin 2018 - 12:14 par Thunderbird

» Complainte du taureau vieillissant
Jeu 7 Juin 2018 - 12:25 par Thunderbird

» Entre chien et louve
Mer 6 Juin 2018 - 22:42 par Thunderbird

» Sa Majesté d’Azur
Mer 6 Juin 2018 - 12:41 par Thunderbird

» Chevalier aux deux écus
Mar 5 Juin 2018 - 12:35 par Thunderbird

» Arbre de la Terrasse de l’Est
Lun 4 Juin 2018 - 12:24 par Thunderbird

» Sagesse d’un prédateur de gueules
Dim 3 Juin 2018 - 13:01 par Thunderbird

» Seigneur Canard de Sinople
Sam 2 Juin 2018 - 12:17 par Thunderbird

» Cheval rétrocéphale
Ven 1 Juin 2018 - 12:04 par Thunderbird

» Langage du serpent
Jeu 31 Mai 2018 - 14:09 par Thunderbird

» la ballade
Jeu 31 Mai 2018 - 8:29 par ibiscus

» Cœur de livre
Jeu 31 Mai 2018 - 0:20 par ibiscus

» Dieu sans emploi
Mer 30 Mai 2018 - 12:27 par Thunderbird

» Ornithoduc
Mar 29 Mai 2018 - 12:51 par Thunderbird

» Astronomie Spéculative
Lun 28 Mai 2018 - 12:13 par Thunderbird

» Dynastie épiscopale
Dim 27 Mai 2018 - 12:41 par Thunderbird

» L’oiseau Torpon et l’oiseau Torchon
Sam 26 Mai 2018 - 12:14 par Thunderbird

» Un rapace au printemps
Ven 25 Mai 2018 - 12:42 par Thunderbird

» Orpailleur de mai
Jeu 24 Mai 2018 - 21:05 par Thunderbird

» Parfum d’antan
Mer 23 Mai 2018 - 12:56 par Thunderbird

» Piaf-Tonnerre et ses amours
Mar 22 Mai 2018 - 12:29 par Thunderbird

» Sire Lapinot de Gueules
Lun 21 Mai 2018 - 12:14 par Thunderbird

» Porte Miraculeuse
Dim 20 Mai 2018 - 23:57 par Thunderbird

» Nef du charpentier
Jeu 17 Mai 2018 - 12:29 par Thunderbird

» Papillon de mai
Mer 16 Mai 2018 - 12:22 par Thunderbird

» Aigle d’inframonde
Mar 15 Mai 2018 - 12:29 par Thunderbird

» Fleur des steppes
Lun 14 Mai 2018 - 12:27 par Thunderbird

» Armes d’Abel et de Caïn
Dim 13 Mai 2018 - 13:07 par Thunderbird

» Baron Tournesol
Sam 12 Mai 2018 - 12:09 par Thunderbird

» L'oie de gueules
Ven 11 Mai 2018 - 12:54 par Thunderbird

» Chronoscopie
Jeu 10 Mai 2018 - 12:26 par Thunderbird

» Infinité de gueules
Mer 9 Mai 2018 - 21:08 par Thunderbird

» Au clair de l'eau
Mer 9 Mai 2018 - 17:03 par Geno l'oiselle

» Trois couronnes d’azur
Mar 8 Mai 2018 - 13:21 par Thunderbird

» Autan
Mar 8 Mai 2018 - 9:22 par Geno l'oiselle

» Et Hop !
Lun 7 Mai 2018 - 16:55 par ibiscus

» Livre captivant
Lun 7 Mai 2018 - 12:33 par Thunderbird

» Oiseau de jadis
Lun 7 Mai 2018 - 11:07 par nykhol

» Grande sirène
Lun 7 Mai 2018 - 9:48 par nykhol

» Joie crocodilienne
Dim 6 Mai 2018 - 12:24 par Thunderbird

» Sanctuaire à l’abandon
Sam 5 Mai 2018 - 12:56 par Thunderbird

» Métaphysicien de gueules
Ven 4 Mai 2018 - 13:09 par Thunderbird

» Nefs de légende
Jeu 3 Mai 2018 - 13:47 par Thunderbird

» Langue d’oie
Mer 2 Mai 2018 - 18:51 par Thunderbird

» Chercheur de lumière.
Mer 2 Mai 2018 - 17:03 par ibiscus

» attrapes mes rêves
Mer 2 Mai 2018 - 12:53 par ibiscus

» Source de vie
Mer 2 Mai 2018 - 9:40 par ibiscus

» Oiseau à sonnets nocturnes
Mar 1 Mai 2018 - 12:24 par Thunderbird

» Verger des prodiges
Lun 30 Avr 2018 - 13:05 par Thunderbird

» sans ton regard
Dim 29 Avr 2018 - 22:23 par christine1959

» chaque matin
Dim 29 Avr 2018 - 22:15 par christine1959

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Juin 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Année du chien de terre

il était seul

Aller en bas

il était seul

Message par l'iconoclaste le Sam 10 Jan 2015 - 18:20

IL ETAIT SEUL

Il était seul, désemparé, vidé,
Son amour en allé, parti, sans pitié .
Lorsqu'un jour enfin il but la tasse
Le cœur lui est tombé dans les godasses

Mais comme ses godasses étaient trouées
Dans le caniveau il est tombé
Sans que personne ne se navre.
Le caniveau qui se fout des épaves

Qui traînent ici et là sur son dos
L'a poussé aux égouts dans ses flots
Charriant les déchets vers le fleuve boueux
Et notre cœur blessé se retrouve à la mer,

Sans savoir nager, dans le fond d'un aber
Où un soleil de sang teintait les vagues bleues.
Oui mais...Passant par là une aimable sirène
Émue de son chagrin, émue de cette peine,

Lui prodigua des soins, guérissant ses blessures
Et le mit dans les mains d'un amour très pur.
Revenant sur ses pas notre cœur amoureux
Connu enfin la joie qu'on a d'aimer à deux.

L'iconoclaste
avatar
l'iconoclaste
A.O.C.
A.O.C.

Lion Cheval
Messages : 1363
Date d'inscription : 19/08/2009
Age : 75
Localisation : montpellier 34070
Humeur : beau fixe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: il était seul

Message par kajak le Mar 20 Jan 2015 - 9:15

Joli dénouement pour ce solitaire qui trouve l'âme sœur.


Jacques


Par certains aspects ce texte me fait penser à celui de Brassens:"l'épave"

J'en appelle à Bacchus ! A Bacchus j'en appelle !
Le tavernier du coin vient d'me la bailler belle.
De son établiss'ment j'étais l'meilleur pilier.
Quand j'eus bu tous mes sous, il me mit à la porte
En disant : " Les poivrots, le diable les emporte ! "
Ça n'fait rien, il y a des bistrots bien singuliers...

Un certain va-nu-pieds qui passe et me trouve ivre
Mort, croyant tout de bon que j'ai cessé de vivre
(Vous auriez fait pareil), s'en prit à mes souliers.
Pauvre homme ! vu l'état piteux de mes godasses,
Je dout' qu'il trouve avec son chemin de Damas-se.
Ça n'fait rien, il y a des passants bien singuliers...

Un étudiant miteux s'en prit à ma liquette
Qui, à la faveur d'la nuit lui avait paru coquette,
Mais en plein jour ses yeux ont dû se dessiller.
Je l'plains de tout mon cœur, pauvre enfant, s'il l'a mise,
Vu que, d'un homme heureux, c'était loin d'êtr' la ch'mise.
Ça n'fait rien, y a des étudiants bien singuliers...

La femm' d'un ouvrier s'en prit à ma culotte.
" Pas ça, madam', pas ça, mille et un coups de bottes
Ont tant usé le fond que, si vous essayiez
D'la mettre à votr' mari, bientôt, je vous en fiche
Mon billet, il aurait du verglas sur les miches. "
Ça n'fait rien, il y a des ménages bien singuliers...

Et j'étais là, tout nu, sur le bord du trottoir-e
Exhibant, malgré moi, mes humbles génitoires.
Une petit' vertu rentrant de travailler,
Elle qui, chaque soir, en voyait un' douzaine,
Courut dire aux agents : " J'ai vu que'qu' chos' d'obscène ! "
Ça n'fait rien, il y a des tapins bien singuliers...

Le r'présentant d'la loi vint, d'un pas débonnaire.
Sitôt qu'il m'aperçut il s'écria : " Tonnerre !
On est en plein hiver et si vous vous geliez ! "
Et de peur que j'n'attrape une fluxion d'poitrine,
Le bougre, il me couvrit avec sa pèlerine.
Ça n'fait rien, il y a des flics bien singuliers...

Et depuis ce jour-là, moi, le fier, le bravache,
Moi, dont le cri de guerr' fut toujours " Mort aux vaches ! "
Plus une seule fois je n'ai pu le brailler.
J'essaye bien encor, mais ma langue honteuse
Retombe lourdement dans ma bouche pâteuse.
Ça n'fait rien, nous vivons un temps bien singulier...

avatar
kajak
A.O.C.
A.O.C.

Messages : 2100
Date d'inscription : 22/06/2009
Localisation : Dordogne
Humeur : Ce n'est pas à la rouille du fourreau que se juge l'épée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: il était seul

Message par l'iconoclaste le Mar 20 Jan 2015 - 9:30

merci Jacques,
j'en profites pour te souhaiter une excellente année sur tous les plans
christian
avatar
l'iconoclaste
A.O.C.
A.O.C.

Lion Cheval
Messages : 1363
Date d'inscription : 19/08/2009
Age : 75
Localisation : montpellier 34070
Humeur : beau fixe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: il était seul

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum