Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 1 Invisible et 4 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Main dans la main
Aujourd'hui à 9:27 par Thunderbird

» Lardonfucius
Aujourd'hui à 9:24 par Thunderbird

» Rubaiyat métaphysiques
Aujourd'hui à 9:23 par Thunderbird

» Nocturne
Aujourd'hui à 9:19 par Thunderbird

»  Signes du Zodiaque 4 : Cancer
Aujourd'hui à 9:17 par Thunderbird

» Jeux de mains
Hier à 23:41 par ibiscus

» Eclos ma vigilance
Hier à 17:15 par modepoete

» Juillet, août, septembre
Hier à 10:36 par Thunderbird

» Limerick 15 : Le hâbleur de Hong Kong
Lun 17 Sep 2018 - 18:22 par Stahlder

» Saint Ophis === Ἅγιος Όφις
Lun 17 Sep 2018 - 14:05 par Thunderbird

» Au jour nouveau
Lun 17 Sep 2018 - 13:13 par modepoete

»  Signes du Zodiaque 3 : Gémeaux
Lun 17 Sep 2018 - 9:04 par Thunderbird

» Je scrute la mer
Dim 16 Sep 2018 - 15:08 par modepoete

» Pont de la Fauvette
Dim 16 Sep 2018 - 13:20 par Thunderbird

» Limericks 14 : Le Toqué de Tokyo
Sam 15 Sep 2018 - 18:00 par Thunderbird

» Le pur sang et le cheval de trait
Sam 15 Sep 2018 - 16:31 par modepoete

» Ambicoq de sinople
Ven 14 Sep 2018 - 13:35 par Thunderbird

» Le rat et la souris
Ven 14 Sep 2018 - 12:49 par modepoete

» Signe du Zodiaque 2 : Le Taureau
Ven 14 Sep 2018 - 9:06 par Thunderbird

» Le chien et le troupeau
Jeu 13 Sep 2018 - 14:13 par modepoete

» Baronne serrurière
Jeu 13 Sep 2018 - 12:48 par Thunderbird

» A mon avant posthume
Mer 12 Sep 2018 - 22:01 par modepoete

» Limericks 13 : Le Péquin de Pékin
Mer 12 Sep 2018 - 14:02 par Thunderbird

» Dragon de Lugon
Mer 12 Sep 2018 - 13:16 par Thunderbird

» Les signes du Zodiaque 1 : LE BELIER
Mer 12 Sep 2018 - 2:58 par Stahlder

» Dauphin de Langoiran
Mar 11 Sep 2018 - 12:39 par Stahlder

» Oiseau de Salomon
Mar 11 Sep 2018 - 1:33 par Stahlder

» Six heures sonnent
Lun 10 Sep 2018 - 15:20 par modepoete

» Cube de soins
Lun 10 Sep 2018 - 15:11 par modepoete

» La mer sommeille
Lun 10 Sep 2018 - 12:58 par modepoete

» Cabane fraternelle
Dim 9 Sep 2018 - 21:43 par Stahlder

» Moineau-girafe des Amériques
Dim 9 Sep 2018 - 0:28 par Stahlder

» Limericks 12 : La vieille de Selestat
Sam 8 Sep 2018 - 22:13 par Thunderbird

» Mouchoir de sinople
Sam 8 Sep 2018 - 22:03 par Thunderbird

» Bestiaire 12 : Hoc Porcus est
Ven 7 Sep 2018 - 21:42 par Thunderbird

» Le sourire du dauphin
Ven 7 Sep 2018 - 21:38 par Thunderbird

» Autant en emporte le temps
Ven 7 Sep 2018 - 21:15 par ibiscus

» De Pas à pas
Ven 7 Sep 2018 - 19:29 par Geno l'oiselle

» Dame de pourpre
Jeu 6 Sep 2018 - 22:48 par Thunderbird

» Limericks 11 La Carpe de Carpentras
Jeu 6 Sep 2018 - 17:12 par Thunderbird

» Le Maître me donne un marteau
Mer 5 Sep 2018 - 12:41 par Thunderbird

» Itinérance
Mer 5 Sep 2018 - 12:34 par Geno l'oiselle

» Bestiaire 11 : LA CHEVRE
Mer 5 Sep 2018 - 12:16 par Stahlder

» Ô rose
Mar 4 Sep 2018 - 15:03 par modepoete

» Roue de sable
Mar 4 Sep 2018 - 12:36 par Thunderbird

» Limericks 10 : La danseuse d'Avignon
Mar 4 Sep 2018 - 11:20 par ibiscus

» Arbre des Carnutes
Lun 3 Sep 2018 - 22:45 par Thunderbird

» Dame des houles
Lun 3 Sep 2018 - 15:22 par Stahlder

» BESTIAIRE 3 L'Escargot
Lun 3 Sep 2018 - 14:52 par ibiscus

» slendeurts du monde
Lun 3 Sep 2018 - 14:21 par modepoete

» Limericks 9 : La Bayadère du Caire
Lun 3 Sep 2018 - 9:22 par Thunderbird

» Bestiaire 10 : L'Abeille
Lun 3 Sep 2018 - 0:10 par Stahlder

» Yinromulus et Remusyang
Dim 2 Sep 2018 - 17:34 par ibiscus

» Mains de druide
Sam 1 Sep 2018 - 13:19 par Thunderbird

» Ombre propices...
Sam 1 Sep 2018 - 12:27 par ibiscus

» Sagesse du goupil de pourpre
Sam 1 Sep 2018 - 11:31 par Stahlder

» Bestiaire 9 : Le Kangourou
Sam 1 Sep 2018 - 11:19 par Stahlder

»  Limerick 8 : Le mendiant d'Istanbul
Ven 31 Aoû 2018 - 16:08 par ibiscus

» Dialogue des saisons
Ven 31 Aoû 2018 - 12:03 par Thunderbird

» Dieu-Taureau
Ven 31 Aoû 2018 - 2:03 par Stahlder

» Il fut un temps, il est, il sera
Ven 31 Aoû 2018 - 1:58 par Stahlder

» Bestiaire 8 : Le Perroquet
Jeu 30 Aoû 2018 - 11:03 par Stahlder

» Sirène. ..
Mer 29 Aoû 2018 - 18:45 par ibiscus

» Rosée éphémère...
Mer 29 Aoû 2018 - 18:38 par ibiscus

» Mare Nostrum
Mer 29 Aoû 2018 - 17:15 par ibiscus

» le néant
Mer 29 Aoû 2018 - 15:46 par modepoete

» LIMERICK 7 : Le marchand de Venise
Mer 29 Aoû 2018 - 13:32 par Thunderbird

» Saint Pliste
Mer 29 Aoû 2018 - 13:24 par Thunderbird

» Et si...
Mer 29 Aoû 2018 - 13:11 par Stahlder

» Ange...
Mer 29 Aoû 2018 - 12:53 par Stahlder

» Las cuevas
Mer 29 Aoû 2018 - 12:45 par Stahlder

» Ange photophore
Mar 28 Aoû 2018 - 22:28 par Stahlder

» Limerick 6 : Le bonze de Lima
Mar 28 Aoû 2018 - 18:59 par ibiscus

» D'urgence
Mar 28 Aoû 2018 - 15:35 par modepoete

» Bestiaire 7 : L'éléphant
Mar 28 Aoû 2018 - 12:23 par Stahlder

» Roi du nuage de grêle
Mar 28 Aoû 2018 - 12:06 par Thunderbird

» Eclairage
Mar 28 Aoû 2018 - 10:09 par Geno l'oiselle

» Trop farfelu moi le joufflu
Lun 27 Aoû 2018 - 23:04 par modepoete

» ô lit!
Lun 27 Aoû 2018 - 13:10 par modepoete

» Une fois encore
Lun 27 Aoû 2018 - 8:20 par saldday

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Année du chien de terre

assassinat pour une délocalisation

Aller en bas

assassinat pour une délocalisation

Message par modepoete le Mar 25 Aoû 2015 - 14:54

Ce s
oir le silence inquiet pense pour elle
Car son cœur ombrageux est sur un ailleurs
Loin des frontières oubliées du meilleur
Où le calme berce toujours sage votre naturel

Jamais économe elle ne comptait son labeur
A la chaîne contraignante de tous les efforts
Sereine rien ne la troublait même pas la mort
Ses nouveaux jours elle les vivait dans le bonheur

Trente ans de bons et loyaux services
D’une jeunesse laissée aux bonnes tâches
De ses maîtres pour un cruel sacrifice lâche
Car le jour était venu d’être hautain maléfice

A son besogneux repas ils avaient bouffé
Patrons, actionnaires sans réelle quémande
De tous les bons plats du fric sans manque
Aux profits des sueurs de son front vigoureux

Elle ne savait pas qu’un repas trop froid
La belle gente ne s’en ferait pas un théâtre
Ils s’en voudraient chaud un plus opiniâtre
Car son bonheur n’était pas le leur ma foi

Ils la laissèrent là au fond de ses grands pleurs
D’avoir cru inconsciente à leur trop volage tromperie
Travaillez, travaillez votre peine n’est gageure inouïe
Que de nous goinfrer comme maitres sans malheur

Elle s’en vint heureuse un jour de vrai froid
Dans sa placide bonté de toujours tout donner
L’age et le temps ne l’avaient jamais fait s’absenter
Mais elle cru qu’on lui avait soudain, offert désarroi

Là mille personnes attendaient aux portes closes
Que les bruits là percutent dans sa vile anxiété
Ces grilles, ces bâtiments, son poste étaient sa propriété
Où pourrait t’elle se réfugier qu' esprit se repose

Ils sont partis loin de chez toi tes voleurs de repas
Avec eux ils ont emportés déjà payé, leur cher caviar
Même une petite sardine ils n’ont voulu laisser en avatar
Il ne reste pour toi à jamais que l’immense saoulerie du tracas

O brave femme! En cette nuit, ne leur donne pas
Ce grand plaisir de ne plus entendre tes violents cris
Ta rage, ta rancoeur extirpe la de ton cœur, n’ai soucis
Dit à tes gouvernants de venir à ton aide en cette nuit là

La délocalisation vole ton passé de travailleuse sérieuse
Ce patrimoine t’appartient plus qu’à ces vicieux voleurs
Qui voudraient dans leur action t’assassiner, ces malfaiteurs
Je t’en pris n’entretient pas leur habilité par trop dévoreuse

Tu dois être dédommagée, victime de leur grande folie
Cette tentative de meurtre sur la personne de ton moral
Ils doivent être condamnés à te rendre ton bonheur normal
Pour que tu retrouves la nuit de tous tes rêves gentils.
☼ŦC

_______________________________________________________________________________________________
je me vais par les hameaux, ceuillir tous vos mots pour vous les rendre demain bouquets floraux encore plus beau bisous8 bisous8 x
avatar
modepoete
A.O.C.
A.O.C.

Messages : 836
Date d'inscription : 14/02/2013
Localisation : Dombasle sur Meurthe (54 - Lorraine)
Humeur : des tempetes de joie

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bouquets-de-poesies.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum