Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Absolu...
Hier à 18:38 par ibiscus

» Palais désert
Hier à 12:11 par Thunderbird

» Rubaiyat métaphysiques
Hier à 10:50 par Thunderbird

» octobre,novembre,décembre(automne)
Hier à 9:46 par Thunderbird

» Le seigneur Bunnybird
Dim 22 Oct 2017 - 12:25 par Thunderbird

» Dame vêtue d’azur
Sam 21 Oct 2017 - 12:13 par Thunderbird

» Étoile de Hastings
Ven 20 Oct 2017 - 12:21 par Thunderbird

» Ambilion de Prusse
Jeu 19 Oct 2017 - 12:24 par Thunderbird

» Matins fou...
Mer 18 Oct 2017 - 23:28 par ibiscus

» Transfiguration d’un petit lézard
Mer 18 Oct 2017 - 12:26 par Thunderbird

» SAGESSE
Mar 17 Oct 2017 - 20:51 par manou

» Chimère de sable
Mar 17 Oct 2017 - 12:22 par Thunderbird

» Ambicoq-hirondelle
Lun 16 Oct 2017 - 12:19 par Thunderbird

» Mon coeur en bandoulière
Dim 15 Oct 2017 - 21:46 par THOMAS

» J’ENTENDS LA MER
Dim 15 Oct 2017 - 21:03 par manou

» Belette surnaturelle
Dim 15 Oct 2017 - 12:46 par Thunderbird

» Âne à chroniques
Sam 14 Oct 2017 - 12:32 par Thunderbird

» Hommage à Liliana Negoi
Ven 13 Oct 2017 - 12:57 par Thunderbird

» Nef des vendeurs de minotaures
Jeu 12 Oct 2017 - 10:23 par Thunderbird

» L’oie de la nutrition
Mer 11 Oct 2017 - 12:50 par Thunderbird

» Douceur éléphantine
Mar 10 Oct 2017 - 15:59 par Thunderbird

» Ô sagesse
Lun 9 Oct 2017 - 13:39 par modepoete

» Ambipiaf de gueules
Lun 9 Oct 2017 - 12:27 par Thunderbird

» Hanaé douce inspiration
Dim 8 Oct 2017 - 18:47 par modepoete

» Blason lunaire du coq de sable
Dim 8 Oct 2017 - 13:20 par Thunderbird

» Le miroir du temps
Sam 7 Oct 2017 - 20:51 par foliebellule

» Le soir me confia
Sam 7 Oct 2017 - 17:52 par modepoete

» Monseigneur le Dauphin
Sam 7 Oct 2017 - 12:00 par Thunderbird

» L'horizon d'un destin
Ven 6 Oct 2017 - 22:49 par modepoete

» Moulin fatidique
Ven 6 Oct 2017 - 12:54 par Thunderbird

» Sapience de Bouddha
Jeu 5 Oct 2017 - 17:49 par Thunderbird

» Ton image
Jeu 5 Oct 2017 - 13:44 par modepoete

» Ces rails assassins
Jeu 5 Oct 2017 - 10:50 par THOMAS

» Ouvrir la cage...
Jeu 5 Oct 2017 - 10:42 par THOMAS

» Amour quand tu nous tiens
Jeu 5 Oct 2017 - 10:06 par Fugitive

» Gaïneko Etxea. ..
Jeu 5 Oct 2017 - 10:03 par Fugitive

» Nuage de vie
Mer 4 Oct 2017 - 17:37 par modepoete

» Vigne prodigieuse
Mer 4 Oct 2017 - 12:10 par Thunderbird

» Le rapide
Mar 3 Oct 2017 - 22:20 par modepoete

» Gardien de sinople
Mar 3 Oct 2017 - 12:20 par Thunderbird

» Elle là, lui ici
Lun 2 Oct 2017 - 15:33 par modepoete

» Les déserts
Lun 2 Oct 2017 - 13:35 par l'iconoclaste

» ENSEMENSEMENT
Lun 2 Oct 2017 - 13:31 par l'iconoclaste

» Splendeur de Maître Coq
Lun 2 Oct 2017 - 12:29 par Thunderbird

» Quatre récits
Lun 2 Oct 2017 - 10:35 par kajak

» Héron de Gironde
Lun 2 Oct 2017 - 10:22 par kajak

» J'ai demandé à la lune
Lun 2 Oct 2017 - 10:10 par kajak

» Nr cherchez pas le bonheur
Dim 1 Oct 2017 - 15:21 par modepoete

» Lions de Charlemagne
Dim 1 Oct 2017 - 11:40 par Thunderbird

» L'éternité ne dure qu'un instant
Ven 29 Sep 2017 - 14:13 par foliebellule

» Sagesse d’une coquille
Jeu 28 Sep 2017 - 10:10 par Thunderbird

» Les sirènes hurlant le chant des alizés
Mer 27 Sep 2017 - 14:32 par THOMAS

» Biche magique
Mer 27 Sep 2017 - 12:27 par Thunderbird

» L’oiseau de septembre
Mar 26 Sep 2017 - 12:20 par Thunderbird

» Sagesse d’une orchidée
Lun 25 Sep 2017 - 20:39 par manou

» Des milliers de baisers
Lun 25 Sep 2017 - 20:34 par manou

» Ô peuple aimons -nous
Lun 25 Sep 2017 - 16:51 par modepoete

» Drac de sable
Lun 25 Sep 2017 - 12:55 par Thunderbird

» La folie d'aimer
Dim 24 Sep 2017 - 23:03 par modepoete

» Le bonheur d'éaimer
Dim 24 Sep 2017 - 18:18 par modepoete

» Nef précaire
Dim 24 Sep 2017 - 13:19 par Thunderbird

» Il me laissa là
Sam 23 Sep 2017 - 18:10 par modepoete

» Grand basilic d’or
Sam 23 Sep 2017 - 12:30 par Thunderbird

» Apothicaire alchimiste
Ven 22 Sep 2017 - 12:25 par Thunderbird

» On impose à des bras
Ven 22 Sep 2017 - 11:28 par THOMAS

» Juillet, août, septembre
Jeu 21 Sep 2017 - 9:47 par Thunderbird

» Lendemain défaîte
Mer 20 Sep 2017 - 17:26 par Myrrha

» VERTS YANKEES
Mer 20 Sep 2017 - 16:45 par l'iconoclaste

» Ma fièvre
Mer 20 Sep 2017 - 13:23 par modepoete

» Oiseaux de fin du monde
Mer 20 Sep 2017 - 12:26 par Thunderbird

» Sentiments passants
Mar 19 Sep 2017 - 12:57 par modepoete

» Jeu de l’oie
Mar 19 Sep 2017 - 12:08 par Thunderbird

» Son langage
Lun 18 Sep 2017 - 22:10 par modepoete

» aprés......
Lun 18 Sep 2017 - 15:09 par Myrrha

» Papillon de septembre
Lun 18 Sep 2017 - 12:31 par Thunderbird

» 1891-1942
Dim 17 Sep 2017 - 12:36 par Thunderbird

» Diable ovin
Dim 17 Sep 2017 - 9:15 par ibiscus

» En robe de dune
Dim 17 Sep 2017 - 6:35 par THOMAS

» Souvenirs d'un infirmier
Sam 16 Sep 2017 - 20:21 par THOMAS

» Monstrecerf de gueules
Sam 16 Sep 2017 - 15:24 par foliebellule

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Mots-clés

pays  poésie  vacances  

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Année du coq de feu

Ballade des cœurs en détresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ballade des cœurs en détresse

Message par Myrrha le Sam 2 Jan 2016 - 20:11

Un cœur triste ne peut écrire allègrement
La joie a disparu de son vocabulaire
Celui qui porte en soi de nobles sentiments
Il me semble qu’il doit davantage te plaire
C’est pourquoi mon poème ne saurait te distraire
Car les mots qui me viennent sont lugubres et m’écœurent
Vois au bord de mes yeux les larmes qui affleurent.

Je sais que tu pourrais me blâmer durement
Mais mon âme a souffert, que puis-je donc y faire ?
Je ne saurais mentir quand mon cœur est en sang
Et mon chagrin d’amour devenu légendaire.
Mais je ne peux rester toujours célibataire :
La vie est infernale, seule dans ma demeure
Vois au bord de mes yeux la larme qui affleure.

S’il te plaît, je t’en prie, à genoux, humblement
Partage ma douleur, souffre de t’y complaire
Accepte que mes maux s’expriment simplement
Que la chance me fuie, le sort me soit contraire
Que seuls les malheureux, les vieux, les grabataires,
Ceux qui sentent bientôt venir leur dernière heure.
Voient au bord de mes yeux la larme qui affleure

Moi qui l’ai tant aimé, qui amoureusement
Lui ai offert mon cœur  sans aucun commentaire
Comment peut-il fermer le sien obstinément
Ne découvrir en moi qu’une femme ordinaire ?
Quel  malheur de rester une âme solitaire
Comment puis-je ignorer les pensées qui m’effleurent
Quand au bord de mes yeux  tant de larmes affleurent ?

Depuis plus de dix ans j’aime secrètement.
Ma douleur est immense, ma peine est exemplaire
Impossible pour moi d’écrire joliment
Comme celui qui jouit d’un amour salutaire.
Je suis triste à mourir, seule dans mon repaire
Et je pense aujourd’hui que l’amour est un leurre
Car au bord de mes yeux tant de larmes affleurent.

Je rumine ma peine et pense au grand tourment
Que je dois endurer. Mais est-ce nécessaire
De souffrir le martyr irrémédiablement
D’infliger à ses proches cette vie si précaire.
De s’enfermer dans une chambre mortuaire
Attendant qu’avec moi toute la maison pleure
Quand au bord de mes yeux tant de larmes affleurent.

Que celui qui sait bien que son amour l’attend
Me pardonne de n’être pas aussi débonnaire
De ne savoir parler du sourire des amants,
Des baisers échangés sous la clarté lunaire
Par deux êtres espérant leur amour centenaire
Avant de disparaître pour une vie meilleure
Sans qu’au bord de leurs yeux aucune larme affleure.

Myrrha-El

_______________________________________________________________________________________________
le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil
avatar
Myrrha
A.O.C.
A.O.C.

Lion Messages : 7682
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : là-haut sur mon nuage
Humeur : des étoiles dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballade des cœurs en détresse

Message par Myrrha le Sam 2 Jan 2016 - 20:19

Un poème qui m'a été inspiré par le compositeur Guillaume de Machaut que j'aime beaucoup.

_______________________________________________________________________________________________
le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil
avatar
Myrrha
A.O.C.
A.O.C.

Lion Messages : 7682
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : là-haut sur mon nuage
Humeur : des étoiles dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballade des cœurs en détresse

Message par ibiscus le Sam 2 Jan 2016 - 23:21

Magnifique poème qui éveille un écho très fort en moi.
Je ne vois pas l'amour comme un leurre mais comme un miroir : j'apprends de moi dans le reflet de l'aimé, sa douleur est ma douleur, sa joie est ma joie.
"Car si l'amour vous trouve digne, lui-même guidera votre coeur" K.Gilbran
avatar
ibiscus
A.O.C.
A.O.C.

Vierge Chèvre
Messages : 1124
Date d'inscription : 02/11/2015
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballade des cœurs en détresse

Message par kajak le Lun 4 Jan 2016 - 9:26

Oui moi aussi je trouve magnifique ce texte. l'écriture en est fort belle.

"Depuis plus de dix ans j’aime secrètement.
Ma douleur est immense, ma peine est exemplaire
Impossible pour moi d’écrire joliment
Comme celui qui jouit d’un amour salutaire.
Je suis triste à mourir, seule dans mon repaire
Et je pense aujourd’hui que l’amour est un leurre
Car au bord de mes yeux tant de larmes affleurent."

L'amour vaut d'être vécu, les entraves sont celles de la société et de la morale. Rien ne peut égaler la force réelle de l'amour. L'amour est avant tout communion entre deux êtres. A eux de le vivre ce n'est ni un crime ni une maladie honteuse.

Tout le monde à droit au bonheur.

Jacques
avatar
kajak
A.O.C.
A.O.C.

Messages : 2100
Date d'inscription : 22/06/2009
Localisation : Dordogne
Humeur : Ce n'est pas à la rouille du fourreau que se juge l'épée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballade des cœurs en détresse

Message par Myrrha le Lun 4 Jan 2016 - 11:49

Merci à tous les deux.
C'est un exercice de style, mais évidemment, j'y laisse traîner quelques pensées personnelles !
Ne t'inquiète pas, Jacques, je sais bien que "pour vivre heureux, vivons cachés" est un proverbe à ne pas oublier !

_______________________________________________________________________________________________
le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil
avatar
Myrrha
A.O.C.
A.O.C.

Lion Messages : 7682
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : là-haut sur mon nuage
Humeur : des étoiles dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballade des cœurs en détresse

Message par booyoung le Ven 8 Jan 2016 - 19:57

Plus que magnifique ! sensationnel et puis je dirai toute simplement je suis amoureuse
avatar
booyoung
Habilis
Habilis

Capricorne Serpent
Messages : 5
Date d'inscription : 23/03/2015
Age : 27
Localisation : dans les cieux et sur la terre paroles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballade des cœurs en détresse

Message par Myrrha le Ven 8 Jan 2016 - 20:42

Merci, Booyoung, c'est un de mes poèmes préférés, même s'il est très fortement inspiré de Guillaume...
( Si tu es amoureuse, procure toi ses disques ! surtout si tu aimes la musique médiévale .)

_______________________________________________________________________________________________
le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil
avatar
Myrrha
A.O.C.
A.O.C.

Lion Messages : 7682
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : là-haut sur mon nuage
Humeur : des étoiles dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum