Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Forteresse ouverte
Hier à 18:56 par Thunderbird

» Decembre couché
Hier à 16:48 par ibiscus

» Rubaiyat métaphysiques
Hier à 16:21 par Thunderbird

» octobre,novembre,décembre(automne)
Hier à 16:07 par Thunderbird

» Partition florale
Hier à 15:38 par ibiscus

» Signes du Zodiaque 8 :Scorpion
Hier à 8:46 par Thunderbird

» Limericks 19 : Le Noceur de Bombay
Lun 24 Sep 2018 - 17:44 par Stahlder

» Le loup et le lézard
Lun 24 Sep 2018 - 17:44 par modepoete

» Signes du Zodiaque 7 : Balance
Lun 24 Sep 2018 - 11:02 par Stahlder

» Démon et merveille
Dim 23 Sep 2018 - 22:07 par ibiscus

» Éléphant d’Arcachon
Dim 23 Sep 2018 - 14:15 par Thunderbird

»  Limericks 18 : L’échalas de Toulon
Dim 23 Sep 2018 - 13:14 par Stahlder

» L’oiseau de Biscarrosse
Sam 22 Sep 2018 - 19:11 par Stahlder

» Lourd ce calembour
Sam 22 Sep 2018 - 18:34 par modepoete

» Signes du Zodiaque 6 : Vierge
Sam 22 Sep 2018 - 9:23 par Thunderbird

» Écrevisse de Bruges
Ven 21 Sep 2018 - 18:23 par Thunderbird

» <<<<<<<<<<<<<<<<le pur sang et les trois amis
Ven 21 Sep 2018 - 13:23 par modepoete

» Juillet, août, septembre
Ven 21 Sep 2018 - 10:42 par Thunderbird

» Limericks 17 : Le Marsouin de Marseille
Ven 21 Sep 2018 - 9:26 par Thunderbird

» Recrutement d’un jeune Ouroboros
Jeu 20 Sep 2018 - 23:51 par Stahlder

» Main dans la main
Jeu 20 Sep 2018 - 21:12 par ibiscus

» Signes du Zodiaque 5 : Lion
Jeu 20 Sep 2018 - 19:18 par Stahlder

» Saint Ophis === Ἅγιος Όφις
Jeu 20 Sep 2018 - 19:04 par Thunderbird

» Libre ?
Jeu 20 Sep 2018 - 10:51 par ibiscus

»  Limericks 16 : Le batteur de Batna
Jeu 20 Sep 2018 - 9:20 par Thunderbird

» Prince renonçant
Jeu 20 Sep 2018 - 0:37 par Stahlder

» Rien d'étonnant tout est détonant: le serrurier
Mer 19 Sep 2018 - 20:09 par Stahlder

»  Signes du Zodiaque 4 : Cancer
Mer 19 Sep 2018 - 11:59 par Stahlder

» Lardonfucius
Mer 19 Sep 2018 - 11:54 par ibiscus

» Nocturne
Mer 19 Sep 2018 - 9:19 par Thunderbird

» Jeux de mains
Mar 18 Sep 2018 - 23:41 par ibiscus

» Eclos ma vigilance
Mar 18 Sep 2018 - 17:15 par modepoete

» Limerick 15 : Le hâbleur de Hong Kong
Lun 17 Sep 2018 - 18:22 par Stahlder

» Au jour nouveau
Lun 17 Sep 2018 - 13:13 par modepoete

»  Signes du Zodiaque 3 : Gémeaux
Lun 17 Sep 2018 - 9:04 par Thunderbird

» Je scrute la mer
Dim 16 Sep 2018 - 15:08 par modepoete

» Pont de la Fauvette
Dim 16 Sep 2018 - 13:20 par Thunderbird

» Limericks 14 : Le Toqué de Tokyo
Sam 15 Sep 2018 - 18:00 par Thunderbird

» Le pur sang et le cheval de trait
Sam 15 Sep 2018 - 16:31 par modepoete

» Ambicoq de sinople
Ven 14 Sep 2018 - 13:35 par Thunderbird

» Le rat et la souris
Ven 14 Sep 2018 - 12:49 par modepoete

» Signe du Zodiaque 2 : Le Taureau
Ven 14 Sep 2018 - 9:06 par Thunderbird

» Le chien et le troupeau
Jeu 13 Sep 2018 - 14:13 par modepoete

» Baronne serrurière
Jeu 13 Sep 2018 - 12:48 par Thunderbird

» A mon avant posthume
Mer 12 Sep 2018 - 22:01 par modepoete

» Limericks 13 : Le Péquin de Pékin
Mer 12 Sep 2018 - 14:02 par Thunderbird

» Dragon de Lugon
Mer 12 Sep 2018 - 13:16 par Thunderbird

» Les signes du Zodiaque 1 : LE BELIER
Mer 12 Sep 2018 - 2:58 par Stahlder

» Dauphin de Langoiran
Mar 11 Sep 2018 - 12:39 par Stahlder

» Oiseau de Salomon
Mar 11 Sep 2018 - 1:33 par Stahlder

» Six heures sonnent
Lun 10 Sep 2018 - 15:20 par modepoete

» Cube de soins
Lun 10 Sep 2018 - 15:11 par modepoete

» La mer sommeille
Lun 10 Sep 2018 - 12:58 par modepoete

» Cabane fraternelle
Dim 9 Sep 2018 - 21:43 par Stahlder

» Moineau-girafe des Amériques
Dim 9 Sep 2018 - 0:28 par Stahlder

» Limericks 12 : La vieille de Selestat
Sam 8 Sep 2018 - 22:13 par Thunderbird

» Mouchoir de sinople
Sam 8 Sep 2018 - 22:03 par Thunderbird

» Bestiaire 12 : Hoc Porcus est
Ven 7 Sep 2018 - 21:42 par Thunderbird

» Le sourire du dauphin
Ven 7 Sep 2018 - 21:38 par Thunderbird

» Autant en emporte le temps
Ven 7 Sep 2018 - 21:15 par ibiscus

» De Pas à pas
Ven 7 Sep 2018 - 19:29 par Geno l'oiselle

» Dame de pourpre
Jeu 6 Sep 2018 - 22:48 par Thunderbird

» Limericks 11 La Carpe de Carpentras
Jeu 6 Sep 2018 - 17:12 par Thunderbird

» Le Maître me donne un marteau
Mer 5 Sep 2018 - 12:41 par Thunderbird

» Itinérance
Mer 5 Sep 2018 - 12:34 par Geno l'oiselle

» Bestiaire 11 : LA CHEVRE
Mer 5 Sep 2018 - 12:16 par Stahlder

» Ô rose
Mar 4 Sep 2018 - 15:03 par modepoete

» Roue de sable
Mar 4 Sep 2018 - 12:36 par Thunderbird

» Limericks 10 : La danseuse d'Avignon
Mar 4 Sep 2018 - 11:20 par ibiscus

» Arbre des Carnutes
Lun 3 Sep 2018 - 22:45 par Thunderbird

» Dame des houles
Lun 3 Sep 2018 - 15:22 par Stahlder

» BESTIAIRE 3 L'Escargot
Lun 3 Sep 2018 - 14:52 par ibiscus

» slendeurts du monde
Lun 3 Sep 2018 - 14:21 par modepoete

» Limericks 9 : La Bayadère du Caire
Lun 3 Sep 2018 - 9:22 par Thunderbird

» Bestiaire 10 : L'Abeille
Lun 3 Sep 2018 - 0:10 par Stahlder

» Yinromulus et Remusyang
Dim 2 Sep 2018 - 17:34 par ibiscus

» Mains de druide
Sam 1 Sep 2018 - 13:19 par Thunderbird

» Ombre propices...
Sam 1 Sep 2018 - 12:27 par ibiscus

» Sagesse du goupil de pourpre
Sam 1 Sep 2018 - 11:31 par Stahlder

» Bestiaire 9 : Le Kangourou
Sam 1 Sep 2018 - 11:19 par Stahlder

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Année du chien de terre

Hommage à la femme délaissée

Aller en bas

Hommage à la femme délaissée

Message par modepoete le Lun 13 Juin 2016 - 17:40





Je suis seule j’entreprends le ménage
Dans ma tête un grand remue ménage
J’ai perdu l’espoir de tous les bonheurs
Triste des ravageurs demains de la peur

Je t’aime mais tu as perdu tes pulsions
Et mon corps s’énerve de ta punition
Proteste en regrettant mes chimériques envies
Celles que j’enfouissais dans ton gai paradis

Mes pensées saignent de tes lâches silences
Je voulais ton bonheur je gagne ma violence
Et ton corps se promène sur mon bel esprit
Et le caresse fantôme de mes rituels désirs

Le feu de ma passion brûle mes dernières illusions
Je croyais, oui je croyais la raison de ta solution
M’aimer, toujours m’aimer au plus que parfait
Mais tes beaux sentiments ce sont trop vite défaits

Je suis assise là humiliée, le ménage toujours pas fait
Notre vieux bonheur pleure, il ne comprend ce vil fait
Celui de notre éloignement, il cherche ton bon retour
Je le surprends les yeux rivés sur ces prochains jours

Il est des jours de ma misère sans messe ou je voudrai
Oui je voudrai tout laisser là, ne revenir à ce pas d’entrée
Car je sais que la sonnette câline ne retentira certes plus
Quand nos bonheurs n’auront à se revoir, je t’aime je m’évertue…


Je suis assise là humiliée, le ménage toujours pas fait
je veille
Les heures passées que la fenêtre surveille
Notre vieux bonheur pleure, défait ne comprend ce fait
où est cet hier heureux
Soit ! Je t’aimerai jusqu’à vieux
☼₣€


[Je suis seule j’entreprends le ménage
Dans ma tête un grand remue ménage
J’ai perdu l’espoir de tous les bonheurs
Triste des ravageurs demains de la peur

Je t’aime mais tu as perdu tes pulsions
Et mon corps s’énerve de ta punition
Proteste en regrettant mes chimériques envies
Celles que j’enfouissais dans ton gai paradis

Mes pensées saignent de tes lâches silences
Je voulais ton bonheur je gagne ma violence
Et ton corps se promène sur mon bel esprit
Et le caresse fantôme de mes rituels désirs

Le feu de ma passion brûle mes dernières illusions
Je croyais, oui je croyais la raison de ta solution
M’aimer, toujours m’aimer au plus que parfait
Mais tes beaux sentiments ce sont trop vite défaits

Je suis assise là humiliée, le ménage toujours pas fait
Notre vieux bonheur pleure, il ne comprend ce vil fait
Celui de notre éloignement, il cherche ton bon retour
Je le surprends les yeux rivés sur ces prochains jours

Il est des jours de ma misère sans messe ou je voudrai
Oui je voudrai tout laisser là, ne revenir à ce pas d’entrée
Car je sais que la sonnette câline ne retentira certes plus
Quand nos bonheurs n’auront à se revoir, je t’aime je m’évertue…


Je suis assise là humiliée, le ménage toujours pas fait
je veille
Les heures passées que la fenêtre surveille
Notre vieux bonheur pleure, défait ne comprend ce fait
où est cet hier heureux
Soit ! Je t’aimerai jusqu’à vieux
☼₣€
]https://i.servimg.com/u/f35/17/77/98/61/2016-014.jpg[/img]

_______________________________________________________________________________________________
je me vais par les hameaux, ceuillir tous vos mots pour vous les rendre demain bouquets floraux encore plus beau bisous8 bisous8 x
avatar
modepoete
A.O.C.
A.O.C.

Messages : 840
Date d'inscription : 14/02/2013
Localisation : Dombasle sur Meurthe (54 - Lorraine)
Humeur : des tempetes de joie

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bouquets-de-poesies.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum