Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 11 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 11 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Il est des lieux
Aujourd'hui à 13:48 par modepoete

» Herbes de Panoramix
Aujourd'hui à 13:14 par Thunderbird

» Rubaiyat métaphysiques
Aujourd'hui à 12:13 par Thunderbird

» Juillet, août, septembre
Aujourd'hui à 9:59 par Thunderbird

» NOTRE AMOUR
Hier à 17:09 par l'iconoclaste

» Amour de vacances
Hier à 13:59 par modepoete

» Deux vaillants apôtres
Hier à 12:15 par Thunderbird

» solstice d'été
Hier à 9:31 par l'iconoclaste

» Mon Ange rédempteur
Hier à 1:40 par Stahlder

» Je croyais vovre seul
Ven 18 Aoû 2017 - 15:41 par modepoete

» Dragon du Yin et dragon du Yang 阴龙阳龙
Ven 18 Aoû 2017 - 13:25 par Thunderbird

» Tomawak
Ven 18 Aoû 2017 - 0:50 par Tonyo

» Lune
Ven 18 Aoû 2017 - 0:36 par Tonyo

» tristesse
Ven 18 Aoû 2017 - 0:32 par Tonyo

» départ
Ven 18 Aoû 2017 - 0:26 par Tonyo

» Histoire d'une planche
Jeu 17 Aoû 2017 - 22:24 par ibiscus

» Nef de pierre
Jeu 17 Aoû 2017 - 10:27 par Thunderbird

» HEUREUX QUI COMME ULYSSE
Mer 16 Aoû 2017 - 21:47 par l'iconoclaste

» Nef de Nouvelle Aquitaine
Mer 16 Aoû 2017 - 12:35 par Thunderbird

» Sagesse aux belles griffes
Mer 16 Aoû 2017 - 0:39 par ibiscus

» Les voies de la réforme
Mar 15 Aoû 2017 - 16:12 par modepoete

» Enfant du mystère
Lun 14 Aoû 2017 - 22:01 par modepoete

» Ambiloup bleu
Lun 14 Aoû 2017 - 12:14 par Thunderbird

» Cosmocrocodile
Dim 13 Aoû 2017 - 12:14 par Thunderbird

» comme un regret lové
Sam 12 Aoû 2017 - 21:28 par l'iconoclaste

» Ô terre de détresse
Sam 12 Aoû 2017 - 18:35 par ibiscus

» Combat sans armes
Sam 12 Aoû 2017 - 17:14 par Stahlder

» Le vieux cheval...
Sam 12 Aoû 2017 - 17:04 par Stahlder

» Vigne de sinople et d’autrefois
Sam 12 Aoû 2017 - 12:52 par Thunderbird

» Majestueux, mais virtuel
Ven 11 Aoû 2017 - 12:26 par Thunderbird

» Ambisphinx de sinople
Jeu 10 Aoû 2017 - 12:54 par Thunderbird

» Seigneur des arbres morts
Mer 9 Aoû 2017 - 12:26 par Thunderbird

» Oiseau blanc
Mar 8 Aoû 2017 - 12:26 par Thunderbird

» Un dinosaure à pantoufles
Lun 7 Aoû 2017 - 12:43 par Thunderbird

» Petite fille je ne connaissaiis
Lun 7 Aoû 2017 - 11:34 par ibiscus

» Un coin de plage
Dim 6 Aoû 2017 - 15:10 par Thunderbird

» Petit lion-chevalier
Sam 5 Aoû 2017 - 18:35 par Thunderbird

» Animaux des cimes
Ven 4 Aoû 2017 - 12:26 par Thunderbird

» Ambiportier
Jeu 3 Aoû 2017 - 9:56 par Thunderbird

» Ambireine
Mer 2 Aoû 2017 - 12:39 par Thunderbird

» Chauve-souris verte
Mar 1 Aoû 2017 - 13:04 par Thunderbird

» Ambicanasson
Lun 31 Juil 2017 - 12:27 par Thunderbird

» Plus fort que Pégase
Dim 30 Juil 2017 - 12:26 par Thunderbird

» Nef à petites pattes
Sam 29 Juil 2017 - 12:48 par Thunderbird

» Lettre à ma mère
Sam 29 Juil 2017 - 11:00 par Lolivier

» Dame Plume et Maître Encrier
Ven 28 Juil 2017 - 21:31 par ibiscus

» Ambifucius
Ven 28 Juil 2017 - 12:08 par Thunderbird

» Seigneur taureau d’azur
Jeu 27 Juil 2017 - 12:04 par Thunderbird

» Sagesse d’un limicole
Mar 25 Juil 2017 - 12:35 par Thunderbird

» Grand cheval de sinople
Mar 25 Juil 2017 - 10:38 par Myrrha

» Écaillant la lagune.....
Mar 25 Juil 2017 - 10:30 par Myrrha

» Je passais vous dire bonjour..
Mar 25 Juil 2017 - 10:26 par Myrrha

» Sur un arbre perché
Mar 25 Juil 2017 - 10:20 par Myrrha

» Grand est mon désir
Lun 24 Juil 2017 - 15:15 par ibiscus

» Message secret
Lun 24 Juil 2017 - 14:29 par ibiscus

» L'Amour est la fleur de nos tons...
Lun 24 Juil 2017 - 11:39 par verimo

» ÉCOUTE...-extrait-
Lun 24 Juil 2017 - 11:19 par verimo

»  Mon coeur n'a rien oublié
Lun 24 Juil 2017 - 11:12 par verimo

» Nostalgie ferroviaire
Dim 23 Juil 2017 - 17:20 par Thunderbird

» re-tour
Dim 23 Juil 2017 - 7:47 par Lolivier

» Serpent nostalgique
Sam 22 Juil 2017 - 11:07 par Thunderbird

» Seigneur tourteau de sinople
Ven 21 Juil 2017 - 13:11 par Thunderbird

» A ces otages disparus
Jeu 20 Juil 2017 - 15:52 par modepoete

» Vénérable Seigneur Sanglier
Jeu 20 Juil 2017 - 10:07 par Thunderbird

» audace
Mer 19 Juil 2017 - 23:00 par ibiscus

» Moyen duc
Mer 19 Juil 2017 - 17:57 par Myrrha

» Overrated
Mer 19 Juil 2017 - 17:48 par Myrrha

» Ma rêverie
Mer 19 Juil 2017 - 17:33 par modepoete

» Légèreté. ..
Mer 19 Juil 2017 - 17:27 par Myrrha

» Dame des friandises
Mer 19 Juil 2017 - 14:33 par Thunderbird

» Abel-Baal et Baal-Caïn
Mar 18 Juil 2017 - 17:04 par Thunderbird

» L’oiseau de juillet
Lun 17 Juil 2017 - 15:54 par Thunderbird

» Le petit bonheur de mon Grand Père
Lun 17 Juil 2017 - 14:02 par modepoete

» audace
Lun 17 Juil 2017 - 9:46 par Myrrha

» Votre tendre baiser
Dim 16 Juil 2017 - 18:52 par modepoete

» Meneuse de loups
Dim 16 Juil 2017 - 13:35 par Thunderbird

» Serpent démiurge
Sam 15 Juil 2017 - 16:08 par Thunderbird

» L’oiseau de juin
Sam 15 Juil 2017 - 13:22 par Thunderbird

» Noble seigneur des oiseaux
Ven 14 Juil 2017 - 12:59 par Myrrha

» Soldat perdu
Jeu 13 Juil 2017 - 12:50 par Thunderbird

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Année du coq de feu

Le roi-lyre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le roi-lyre

Message par Thunderbird le Lun 4 Juil 2016 - 16:55



image de l'auteur

Le roi, dedans sa cour, règne parmi les rires,
Ça ne le gêne point, lui, doux comme un  ramier,
Son crâne est surmonté d'une étonnante lyre
En bois de sycomore, ou en bois de pommier.

Cette lyre est experte à célébrer la vie,
Elle trouve le son qui convient en tout lieu,
Elle s'adresse à tous, la cour en est ravie,
Ses accords matinaux semblent venus des cieux.

Plongeant les grands seigneurs en extases sans trêve,
Elle dit la forêt, la mer aux vastes eaux,
La sirène inconnue, que l'on n'entend qu'en rêve,
Le colloque joyeux d’invisibles oiseaux.


Dernière édition par Thunderbird le Sam 29 Juil 2017 - 13:40, édité 1 fois
avatar
Thunderbird
A.O.C.
A.O.C.

Lion Cheval
Messages : 7166
Date d'inscription : 17/03/2010
Age : 63
Localisation : Quartier Latin
Humeur : paisible

Voir le profil de l'utilisateur http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Le roi des fous

Message par Myrrha le Lun 4 Juil 2016 - 22:40


Qu'importe qu'il soit fou, pourvu qu'il fasse rire.
Le bon roi qui s'en va à la chasse au ramier
Ne prend pas son fusil mais sa harpe ou sa lyre
Pour jouer sa romance à l'ombre d'un pommier.

Jamais d'un animal il ne prendrait la vie;
Quand au creux de l'oreille on lui dit qu'en ce lieu
La reine par un cerf aux abois fut ravie
Il sourit et répond que cela plût aux cieux.

De nombreux serviteurs lui répètent sans trêve
Qu'elle périt noyée dans une étendue d'eau
Qu'il ne la verra plus qu'au plus profond d'un rêve
Charmée par sa musique et le chant d'un oiseau.

Myrrha-El         04/07/2016

_______________________________________________________________________________________________
le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil
avatar
Myrrha
A.O.C.
A.O.C.

Lion Messages : 7655
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : là-haut sur mon nuage
Humeur : des étoiles dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le roi-lyre

Message par Thunderbird le Ven 8 Juil 2016 - 22:17

Mais oui, c'est tout à fait dans cet esprit !

Le point de départ :

Tailhade a écrit:



Aphrodite, Déesse immortelle, aux beaux rires,
Qui te plais aux chansons lugubres des ramiers,
Les cœurs mortels par toi vibrent comme des lyres,
Et le printemps gonfle de sève les pommiers.

Salut, Génératrice auguste de la vie,
Qui courbes à ton joug les monstres furieux,
Qui fais voler la lèvre à la lèvre ravie,
Cypris ! ô volupté des hommes et des dieux !

C’est par toi que, le soir, à l’ombre des allées,
Imbus d’ivresse et de langueur appesantis,
Les éphèbes, sous les ramures emperlées,
Chantent l’hymne vermeil de leurs oarystis :

Car l’Univers flétri par la haine et les fièvres
Et qui souffre, oublieux de l’Olympe vermeil,
Depuis dix-huit cents ans, vers toi seul tend ses lèvres,
Comme vers un ruisseau consolant, ô Sommeil !

Pour moi, chanteur épris des extases sans trêve,
Qui m’enivre des bois, du grand ciel et des eaux,
Fais fleurir sur mon front l’irréprochable rêve,
Fais chanter en mon cœur d’invisibles oiseaux.

Effeuille autour de moi les plantes funéraires
Aux jardins de la Nuit éclose sous tes pas,
Les pavots endormeurs, les noires cinéraires,
D’où tombe comme un vin la douceur du trépas.

Afin que, dans l’azur où les heures d’ébène
Des astres fugitifs rallument le flambeau,
Mon âme, dépouillant toute douleur humaine,
Monte se rajeunir aux sources du vrai Beau.

Et je t’adorerai suivant le rit antique,
Jusqu’à l’heure indécise où, du ciel emperlé.
L’alouette dira son matinal cantique
Au soleil radieux du jour renouvelé.

C’est pour toi qu’effeuillant la pourpre renaissante,
La rose dit au vent son désir embaumé
Et que la vierge apporte, heureuse et rougissante,
Sa couronne et son cœur aux bras du bien-aimé.

Et c’est toi qui, rythmant les divines étoiles,
Fais tressaillir d’amour le cœur de l’Univers,
Afin que l’harmonie en qui tu te dévoiles
Apprenne aux hommes purs à composer des vers.

Je t’implore, Déesse immense et vénérable,
Soit que, glorifiant les soleils rajeunis.
Sous les myrthes en fleurs et les bosquets d’érable
Tu couvres de baisers les songes d’Adônis ;

Soit que le dur Arès t’enchaîne à sa victoire,
Ou que, domptant les flots, ô Mère des Amours,
La très-sainte Lesbos murmure ton histoire :
Mon encens à tes pieds s’exhalera toujours.

Garde-moi de l’ennui, de la vieillesse immonde
Et, poète vêtu d’orgueilleuse splendeur,
Ô Reine qui formas et gouvernes le Monde,
Avant tout, garde-moi de l’infâme laideur !

Fais que je tombe dans ma force et ma jeunesse,
Que mon dernier soupir ait un puissant écho,
Et, pour qu’un jour mon âme en plein soleil renaisse,
Que je meure d’amour comme Ovide ou Sappho.





avatar
Thunderbird
A.O.C.
A.O.C.

Lion Cheval
Messages : 7166
Date d'inscription : 17/03/2010
Age : 63
Localisation : Quartier Latin
Humeur : paisible

Voir le profil de l'utilisateur http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum