Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 1 Invisible et 6 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» haikus printaniers
Aujourd'hui à 10:29 par Thunderbird

» Petit oiserau bleuy
Hier à 16:21 par modepoete

»  Astre chimérique
Hier à 11:22 par Thunderbird

» Rubaiyat métaphysiques
Hier à 11:15 par Thunderbird

» Aux abords du trou noir
Ven 22 Mar 2019 - 13:23 par Stahlder

»  Dieu d’Armorique
Ven 22 Mar 2019 - 9:19 par Myrrha

» Délivrance...
Ven 22 Mar 2019 - 9:13 par Myrrha

» Le plaisir...
Jeu 21 Mar 2019 - 22:31 par Stahlder

» Moulin des oiseaux de sinople
Mer 20 Mar 2019 - 22:38 par ibiscus

» Ô mon coeur
Mer 20 Mar 2019 - 15:14 par modepoete

» Quatre cent vingt et un
Mer 20 Mar 2019 - 14:56 par Peterpiotr

» Nuit mythologique
Mer 20 Mar 2019 - 14:47 par Peterpiotr

» Sankt Regenbogen
Mer 20 Mar 2019 - 13:54 par Stahlder

» L'Ame du Monde
Mer 20 Mar 2019 - 11:18 par Thunderbird

» haïku d'hiver
Mar 19 Mar 2019 - 10:46 par Thunderbird

» Un roi cardiophore
Mar 19 Mar 2019 - 8:27 par ibiscus

» Ô sage enfant
Lun 18 Mar 2019 - 16:22 par modepoete

» Les deux oiseaux d'Odin...
Dim 17 Mar 2019 - 19:51 par Peterpiotr

» Au printemps
Dim 17 Mar 2019 - 17:24 par ibiscus

» 29/12/1890.
Sam 16 Mar 2019 - 19:42 par Peterpiotr

»  Un antitroll dans la chapelle
Sam 16 Mar 2019 - 13:57 par Stahlder

»  Le seigneur Passereau
Sam 16 Mar 2019 - 7:30 par ibiscus

» Et "pie" quoi encore ?
Sam 16 Mar 2019 - 0:45 par foliebellule

» trip à l’étal
Sam 16 Mar 2019 - 0:12 par Stahlder

» Frères humains ....
Ven 15 Mar 2019 - 21:10 par Myrrha

» Hugo la pagaille
Ven 15 Mar 2019 - 21:06 par Myrrha

»  Petite Contine Sans Importance
Ven 15 Mar 2019 - 21:02 par Myrrha

» Aller du mal eu bien
Ven 15 Mar 2019 - 14:47 par modepoete

» Quand sonne l'heure...
Ven 15 Mar 2019 - 12:32 par Stahlder

» Bonjour !
Ven 15 Mar 2019 - 10:17 par Myrrha

» Utopies
Ven 15 Mar 2019 - 10:13 par Peterpiotr

»  Carl von Linné
Ven 15 Mar 2019 - 9:54 par Myrrha

» Gardenia
Jeu 14 Mar 2019 - 16:24 par Meilinn

»  Sagesse d’un juge
Mer 13 Mar 2019 - 15:12 par Stahlder

» Au soir ma pensée
Mer 13 Mar 2019 - 14:30 par modepoete

» O bel humain
Mer 13 Mar 2019 - 12:49 par modepoete

» Ton délire
Mer 13 Mar 2019 - 10:37 par modepoete

»  Licorne-ermite
Mar 12 Mar 2019 - 18:40 par ibiscus

» Ce soir mon esprit
Mar 12 Mar 2019 - 15:06 par modepoete

» Nouveau pont bordelais
Mar 12 Mar 2019 - 12:56 par Stahlder

» Oralisation
Lun 11 Mar 2019 - 21:01 par ibiscus

» Deux visages racés
Lun 11 Mar 2019 - 16:55 par modepoete

» Balle de vie
Dim 10 Mar 2019 - 14:57 par modepoete

» Le seigneur Galliforme
Dim 10 Mar 2019 - 14:05 par Stahlder

» Amour toujours au secours !
Dim 10 Mar 2019 - 10:11 par Thunderbird

» Drôle d'odeur
Dim 10 Mar 2019 - 9:14 par ibiscus

» La petite vieille
Dim 10 Mar 2019 - 7:35 par Hugo54

» Dans la nuit des temps
Sam 9 Mar 2019 - 19:47 par Peterpiotr

» Mars
Sam 9 Mar 2019 - 18:49 par Myrrha

» Afrique...
Sam 9 Mar 2019 - 18:48 par Stahlder

»  Lion d’azur insouciant
Sam 9 Mar 2019 - 18:41 par Myrrha

» C'était juste une Polynésienne
Sam 9 Mar 2019 - 18:36 par Myrrha

» Dame de l’Ambre
Sam 9 Mar 2019 - 18:30 par Myrrha

» Accepter...
Sam 9 Mar 2019 - 18:21 par Myrrha

» Mamie
Sam 9 Mar 2019 - 18:18 par Myrrha

» Dame du monastère
Sam 9 Mar 2019 - 18:10 par Myrrha

» Pourquoi ces yeux rougis...
Sam 9 Mar 2019 - 18:09 par Peterpiotr

» Reptile pensif
Sam 9 Mar 2019 - 18:06 par Myrrha

» Tant d’amour...
Sam 9 Mar 2019 - 18:02 par Myrrha

» Arc en ciel...
Ven 8 Mar 2019 - 23:44 par Fugitive

» L'abécédaire d'une vie
Ven 8 Mar 2019 - 13:17 par modepoete

» Depuis le pont
Ven 8 Mar 2019 - 9:39 par ibiscus

»  Sainte Florence
Ven 8 Mar 2019 - 9:22 par Peterpiotr

» Manoir de la mouette
Jeu 7 Mar 2019 - 20:09 par Thunderbird

»  Reflets d’inframonde
Mar 5 Mar 2019 - 14:09 par Stahlder

» Lion d'azur méditant
Mar 5 Mar 2019 - 14:06 par Stahlder

» Sur la route des anges
Mar 5 Mar 2019 - 9:36 par modepoete

» numéro zéro
Mar 5 Mar 2019 - 9:33 par modepoete

» La Reine Avette
Lun 4 Mar 2019 - 23:44 par Stahlder

» je me suis allé
Lun 4 Mar 2019 - 18:27 par modepoete

» Profondeur de mon âme
Dim 3 Mar 2019 - 13:59 par modepoete

»  Flamme d’inframonde
Dim 3 Mar 2019 - 13:58 par Stahlder

»  Planète Arc-en-ciel
Sam 2 Mar 2019 - 10:32 par Thunderbird

» Ô Poète
Ven 1 Mar 2019 - 14:38 par Meilinn

»  Roseau méditant
Ven 1 Mar 2019 - 14:17 par ibiscus

» T'en souvient-il ?
Jeu 28 Fév 2019 - 7:25 par ibiscus

» Rumination
Mer 27 Fév 2019 - 13:58 par Peterpiotr

» Désirs...
Mer 27 Fév 2019 - 12:47 par Fugitive

» Espoir
Mer 27 Fév 2019 - 12:33 par Peterpiotr

»  Ressource inépuisable
Mer 27 Fév 2019 - 10:52 par Thunderbird

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Mars 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier

Année du cochon de terre

Merci la mort

Aller en bas

Merci la mort

Message par modepoete le Jeu 21 Juil 2016 - 11:29

[i
mg]https://i.servimg.com/u/f35/17/77/98/61/2016-029.jpg[/img]

Je n’avais imaginé
Qu’humain de grand cœur je pouvais
Oui! Qu’un jour je pourrai, mais
Oh vous! Rapace de ce monde
Religieux de l’immonde
Souvenez-vous de votre faconde
Desservie sur notre monde
Nous faisant tourner à la ronde
Pauvres laquais de la honte
Subissant votre cruauté pour monte
Mais de mon esprit remonte
Ce délice que ma vie affronte
Au bonheur que demain votre tombe
Se retourne en trombe
Dans l’incapacité qui ponte
D’enrayer les méfaits de vos héritiers en compte
Votre trésor dilapidé dans les combes
Que pourrez -vous! Vos mots sont aphones
Aux pays des démons
Et je plombe, et je plombe
Ma malice sur votre tombe
Qui êtes vous poussière de conte
Que possédez-vous âmes sans compte
Eux oublieront vos directives qu’ils abandonnent
Eux briseront vos accords qu’ils n’affectionnent
Votre nom, haineux, eux ils n’ambitionnent
Ils vous hurlent : Que votre poussière se morfonde
Aux enfers de notre faconde
Nous sommes heureux de ce silence qui tonne
Et Enfin joyeux me voilà libéré loin de ma honte

Elle est profonde
Voilà pourquoi je vous affronte
Je rêve de votre mort
Vous Les despotes, les tyrans,
les religieux démoniaques
oui de votre mort
De celle que mon mors
Dans mon esprit mord
Soulagement sans tord
Dans l égal départ du sort
Qui vous dévorera sans tord
Votre carcasse bouffie du remord
D’être parti sans coffre fort
Dans l’au-delà fort
Quand le tout, elle vous pris alors
J’entends : Ô mon fric d’abord
Et mon règne, mon rang, mon port
Oui je me soigne de notre pacte : Merci la mort
D’être coupable d’efforts
Pour ne pas oublier ces dits forts
Qui ne pourront plus briser notre accord.
Les voir tous disparaître de mon encor
☼₣€

_______________________________________________________________________________________________
je me vais par les hameaux, ceuillir tous vos mots pour vous les rendre demain bouquets floraux encore plus beau bisous8 bisous8 x
modepoete
modepoete
A.O.C.
A.O.C.

Messages : 964
Date d'inscription : 14/02/2013
Localisation : Dombasle sur Meurthe (54 - Lorraine)
Humeur : des tempetes de joie

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bouquets-de-poesies.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum