Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Amazone matinale
Aujourd'hui à 13:44 par Stahlder

» Sagesse du lys
Aujourd'hui à 9:55 par Thunderbird

» Rubaiyat métaphysiques
Aujourd'hui à 9:50 par Thunderbird

» octobre,novembre,décembre(automne)
Aujourd'hui à 9:36 par Thunderbird

» Blé de sinople
Hier à 20:12 par Thunderbird

» Sur la mer sévère
Hier à 16:36 par modepoete

» Sil te plaît, apprivoise moi !
Hier à 13:39 par Stahlder

» le blaireau, le lynx et le renard
Hier à 10:30 par modepoete

» Dans la rime des flots
Mer 17 Oct 2018 - 16:29 par modepoete

» Vestale en son éternité
Mer 17 Oct 2018 - 16:10 par ibiscus

» Manuscrit d’une vestale
Mer 17 Oct 2018 - 13:32 par Stahlder

» Sagesse du tournesol
Mer 17 Oct 2018 - 13:26 par Stahlder

» Château perdu
Mar 16 Oct 2018 - 11:15 par Thunderbird

» Le cerf et le renard
Dim 14 Oct 2018 - 17:32 par modepoete

» Sourire d'infirmière
Dim 14 Oct 2018 - 16:13 par modepoete

» Oiseau de Sarlat
Sam 13 Oct 2018 - 11:35 par Thunderbird

» En guise de conclusion : Limericks 25 et 26
Ven 12 Oct 2018 - 12:41 par ibiscus

» Saint Esthète
Ven 12 Oct 2018 - 11:35 par Thunderbird

» Bas les peurs
Jeu 11 Oct 2018 - 18:56 par Geno l'oiselle

» Sagesse de l’alouette
Jeu 11 Oct 2018 - 15:13 par ibiscus

» Approximation ornithologique
Mer 10 Oct 2018 - 23:59 par ibiscus

» Les sagesses du bon droit
Mer 10 Oct 2018 - 21:04 par modepoete

»  Limericks 24 : Le comédien de Cabourg
Mer 10 Oct 2018 - 17:44 par Thunderbird

» Ours de pourpre
Mar 9 Oct 2018 - 20:52 par Stahlder

» Signes du Zodiaque : Poissons
Mar 9 Oct 2018 - 19:10 par Thunderbird

» Libre mon esprit
Mar 9 Oct 2018 - 18:44 par modepoete

» Avec la dame de carreau
Mar 9 Oct 2018 - 11:48 par Thunderbird

» Amour viens que je te croque
Lun 8 Oct 2018 - 14:51 par modepoete

» Saint Fonnik
Dim 7 Oct 2018 - 23:28 par Stahlder

» Sirène de sinople
Sam 6 Oct 2018 - 12:06 par Thunderbird

» La pie et la fouine
Ven 5 Oct 2018 - 17:05 par modepoete

» Oiseau normal
Ven 5 Oct 2018 - 13:30 par Stahlder

» Limerick 23 : Le caneton de Canton
Jeu 4 Oct 2018 - 20:10 par Stahlder

» Un soir sans lune
Jeu 4 Oct 2018 - 17:18 par modepoete

» Pont du fleuve Eridan
Jeu 4 Oct 2018 - 16:15 par Stahlder

» Boulevard
Jeu 4 Oct 2018 - 16:11 par Stahlder

»  Signes du Zodiaque 11 : Verseau
Jeu 4 Oct 2018 - 9:17 par Thunderbird

» Sage message
Mer 3 Oct 2018 - 16:50 par modepoete

» Anomalie mégalithique
Mer 3 Oct 2018 - 12:04 par Thunderbird

» Au detour d'un là haut
Mar 2 Oct 2018 - 16:39 par modepoete

» Vestale de la source limpide
Mar 2 Oct 2018 - 12:36 par Thunderbird

» Ambipont d’azur
Lun 1 Oct 2018 - 14:36 par Thunderbird

» Limerick 22 : Le mousse de Moscou
Lun 1 Oct 2018 - 9:59 par Thunderbird

» Moulin de maître Perutz
Lun 1 Oct 2018 - 8:42 par Stahlder

» Segalen voit un lézard
Dim 30 Sep 2018 - 21:43 par Thunderbird

»  Signes du Zodiaque 10 : Capricorne
Dim 30 Sep 2018 - 14:47 par Thunderbird

» Empereur des canards
Dim 30 Sep 2018 - 14:35 par Thunderbird

» Expectative
Sam 29 Sep 2018 - 14:52 par Geno l'oiselle

» Forteresse ouverte
Sam 29 Sep 2018 - 11:33 par ibiscus

» L'usine offrait
Ven 28 Sep 2018 - 16:35 par modepoete

» Héros narcissique
Ven 28 Sep 2018 - 12:38 par Thunderbird

» Limericks 21 : Le forain de Dinant
Ven 28 Sep 2018 - 12:36 par Thunderbird

» Je pense ma nuit
Jeu 27 Sep 2018 - 20:55 par modepoete

» Cheval magique
Jeu 27 Sep 2018 - 17:27 par Thunderbird

» Un soir de grand noir
Jeu 27 Sep 2018 - 16:03 par modepoete

» Monsieur le Duc devient un ours
Jeu 27 Sep 2018 - 13:02 par Stahlder

» Signes du Zodiaque 9 : Sagittaire
Jeu 27 Sep 2018 - 12:29 par Thunderbird

» Limericks 20 : La Pierreuse de Paris
Mer 26 Sep 2018 - 10:03 par Thunderbird

» Decembre couché
Mar 25 Sep 2018 - 16:48 par ibiscus

» Partition florale
Mar 25 Sep 2018 - 15:38 par ibiscus

» Signes du Zodiaque 8 :Scorpion
Mar 25 Sep 2018 - 8:46 par Thunderbird

» Limericks 19 : Le Noceur de Bombay
Lun 24 Sep 2018 - 17:44 par Stahlder

» Le loup et le lézard
Lun 24 Sep 2018 - 17:44 par modepoete

» Signes du Zodiaque 7 : Balance
Lun 24 Sep 2018 - 11:02 par Stahlder

» Démon et merveille
Dim 23 Sep 2018 - 22:07 par ibiscus

» Éléphant d’Arcachon
Dim 23 Sep 2018 - 14:15 par Thunderbird

»  Limericks 18 : L’échalas de Toulon
Dim 23 Sep 2018 - 13:14 par Stahlder

» L’oiseau de Biscarrosse
Sam 22 Sep 2018 - 19:11 par Stahlder

» Lourd ce calembour
Sam 22 Sep 2018 - 18:34 par modepoete

» Signes du Zodiaque 6 : Vierge
Sam 22 Sep 2018 - 9:23 par Thunderbird

» Écrevisse de Bruges
Ven 21 Sep 2018 - 18:23 par Thunderbird

» <<<<<<<<<<<<<<<<le pur sang et les trois amis
Ven 21 Sep 2018 - 13:23 par modepoete

» Juillet, août, septembre
Ven 21 Sep 2018 - 10:42 par Thunderbird

» Limericks 17 : Le Marsouin de Marseille
Ven 21 Sep 2018 - 9:26 par Thunderbird

» Recrutement d’un jeune Ouroboros
Jeu 20 Sep 2018 - 23:51 par Stahlder

» Main dans la main
Jeu 20 Sep 2018 - 21:12 par ibiscus

» Signes du Zodiaque 5 : Lion
Jeu 20 Sep 2018 - 19:18 par Stahlder

» Saint Ophis === Ἅγιος Όφις
Jeu 20 Sep 2018 - 19:04 par Thunderbird

» Libre ?
Jeu 20 Sep 2018 - 10:51 par ibiscus

»  Limericks 16 : Le batteur de Batna
Jeu 20 Sep 2018 - 9:20 par Thunderbird

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier

Année du chien de terre

Elle s'appelait Zoé

Aller en bas

Elle s'appelait Zoé

Message par JUANITO le Dim 6 Nov 2016 - 7:40

Je vais vous raconter l’histoire de Zoé qui n’a que douze ans et depuis toujours est inexistante aux yeux de ses parents, son existence est tolérée pour toucher les aides au logements, sa mère ne la calcule pas et son père traine tard dans les bars, il n’a d’yeux pour elle que quand il rentre et l’abat du regard, pour une raison ou pour une autre elle lui sert de défouloir, mais les coups ne sont rien elle en a déjà tellement reçu, son corps est si habitué que la douleur ne se ressent même plus, à l’école elle est le centre de toutes les moqueries, et le pire c’est que ses professeurs s’y donnent à cœur joie aussi, elle n’a jamais ressenti aucun amour dans sa vie, aussi son père bourré vient la voir de temps à autre dans son lit, elle doit encaisser ses mains sur son corps se balader, elle préfère oublier, quand elle y pense elle se sent faible et souillée, elle ne se regarde même plus dans le miroir, consciente qu’elle ne peut y voir que son reflet imbibé de désespoir, à son âge certaines jouent encore à la poupée, elle est hantée par le souvenir de son père en train de la caresser, mais cela na pas trainé à empirer, son père est allé plus loin que ce à quoi elle s’était habituée, au fil du temps elle prend de plus en plus de kilos, à l’école ont se met à la traitée de gros cachalot, les visites de son père se faisaient de plus en plus régulières, mais ce n’est pas de sa faute si celle-ci ne peut rien y faire, bientôt cela se passa sous les yeux de sa mère, celle-ci lui cria « tu a volé mon mari sale salope mal baisée », avant de la séquestrer dans le grenier, mais quelques mois plus tard sort de son ventre un bébé, elle vient d’accoucher alors qu’elle ne savait pas ce qui était en train de lui arriver, en entendant ses pleurs paniqués, sa mère la jeta dans la rue sans sourciller, alors Zoé jeta sa colère sur le bébé non désiré, le détestant à un point qu’elle est incapable de le prénommer, lui reprochant d’être responsable de sa déchéance elle songe à s’en débarrasser, c’est pour ça qu’elle part dans un foyer le déposer, mais elle entend ses cris affolés de plus en plus fort qu’elle est en train de s’en approcher, alors qu’elle continue de l’entendre crier, elle sent son instinct maternel se réveiller, alors elle se reprend et décide de faire ce qu’elle peut pour s’en occuper, mais dans la clandestinité, car les assistantes sociales pourraient lui enlever, se nourrir est d’une extrême difficulté, alors elle fait la manche pour récolter un peu de monnaie et acheter de quoi manger, mais peu de gens déposent de l’argent et préfère la juger, mais elle fait une mauvaise rencontre avec un mec en train de dealer, qui en échange de services sexuels lui donne de quoi nourrir le bébé, mais cette ordure ne s’en est pas contenté, pour se faire plus d’argent il la met sur le trottoir pour la faire travailler, et c’est qu’ensuite qu’elle comprend que pour survivre elle n’a pas d’autre choix que d’accepter, le sexe devient la seule façon pour elle et son bébé d’acheter des vêtements pour se réchauffer, elle vend son corps pour leur payer de quoi s’alimenter, mais trois semaines plus tard elle ne rapporte pas assez, c’est un passant qui la retrouve sur le trottoir inanimée, elle venait de mourir tant elle était affamée, avec une pierre à la place du cœur ses parents ne la font même pas enterrer, dans la population personne ne porte attention à ce qui est arrivé, car personne ne s’intéresse au sort d’une prostituée, je vous raconte cette histoire pour que vous compreniez qu’elle a vécu l’enfer, elle s’appelait Zoé elle n’avait que douze ans et c’était ma mère.

JUANITO
Habilis
Habilis

Messages : 8
Date d'inscription : 04/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elle s'appelait Zoé

Message par ibiscus le Dim 6 Nov 2016 - 9:01

JUANITO, ton témoignage est bouleversant, en commençant ta lecture j'ai pensé que tu parlais d'une personne de ta famille.
Beaucoup de (jeunes) mamans ont vécu une maternité douloureuse dans l'abandon. Petite consolation, c'est que si tu as survécu, alors quelqu'un a pris soin de toi, au moins suffisamment pour que tu puisses raconter ton parcours.
Amicalement
avatar
ibiscus
A.O.C.
A.O.C.

Vierge Chèvre
Messages : 1298
Date d'inscription : 02/11/2015
Age : 63

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elle s'appelait Zoé

Message par JUANITO le Dim 6 Nov 2016 - 16:04

je vous remercie sincèrement pour ce message mais je précise une petite confusion: je ne suis pas l'enfant en question. C'est une histoire à la fois fictive et réelle, fictive car je l'ai inventer et réelle car il y a malheureusement trop de personnes dont leurs histoires ressemble à celle-ci. J'ai "fait raconter" cet histoire par l'enfant car je pense que leurs malheur est trop silencieux et mérite d'être exprimer. En tout cas je vous remercie vraiment de prendre le temps de lire mes écrits

JUANITO
Habilis
Habilis

Messages : 8
Date d'inscription : 04/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elle s'appelait Zoé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum