Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Voyage illusoire
Hier à 23:18 par Stahlder

» Minotaure immature
Hier à 23:08 par Stahlder

» Le jour dort
Hier à 20:54 par modepoete

» Trop farfelu moi le joufflu
Hier à 15:38 par modepoete

»  BESTIAIRE 4 : FRERE LAPIN
Hier à 13:51 par Stahlder

» Rubaiyat métaphysiques
Hier à 11:35 par Thunderbird

» Juillet, août, septembre
Hier à 10:35 par Thunderbird

» Éléphant de Jaïpur
Lun 20 Aoû 2018 - 13:19 par Thunderbird

» Le canapé
Dim 19 Aoû 2018 - 14:33 par modepoete

» Viens
Dim 19 Aoû 2018 - 14:11 par modepoete

» Pentaquark du miroir
Dim 19 Aoû 2018 - 13:53 par Thunderbird

» Limerick 3 Le Musicien de Smyrne
Sam 18 Aoû 2018 - 13:15 par Thunderbird

» Sagesse du goupil de pourpre
Sam 18 Aoû 2018 - 12:33 par Thunderbird

» Portail hermétique
Sam 18 Aoû 2018 - 10:47 par ibiscus

» BESTIAIRE 3 L'Escargot
Ven 17 Aoû 2018 - 17:28 par Thunderbird

» LIMERICK 2
Jeu 16 Aoû 2018 - 23:58 par ibiscus

» Bestiaire 2
Jeu 16 Aoû 2018 - 23:28 par ibiscus

» Eclairage
Jeu 16 Aoû 2018 - 23:06 par ibiscus

» Planète Triskell
Jeu 16 Aoû 2018 - 15:22 par Thunderbird

» Trois lunes de pourpre
Jeu 16 Aoû 2018 - 14:08 par Thunderbird

» Bestiaire 1 (hommage à Desnos)
Mer 15 Aoû 2018 - 14:05 par Stahlder

» Au coeir de l'amiti"
Mer 15 Aoû 2018 - 8:33 par ibiscus

» Le blokauss
Mer 15 Aoû 2018 - 6:49 par modepoete

» Chasse au trésor
Mar 14 Aoû 2018 - 22:34 par ibiscus

» O solitude
Mar 14 Aoû 2018 - 15:36 par modepoete

» Conversation sans importance
Mar 14 Aoû 2018 - 14:36 par Stahlder

» Murmures
Mar 14 Aoû 2018 - 11:43 par Stahlder

» Moment grave
Mar 14 Aoû 2018 - 11:40 par Stahlder

»  Vingt-deux lettres
Mar 14 Aoû 2018 - 9:10 par Thunderbird

» hommage à cochonfucius
Mar 14 Aoû 2018 - 0:52 par Stahlder

» Les billes
Lun 13 Aoû 2018 - 20:07 par modepoete

» Au pied de mon arbre
Lun 13 Aoû 2018 - 18:02 par Stahlder

» Mirador...
Lun 13 Aoû 2018 - 17:48 par Stahlder

» Souvenir d'un temps où Rimbaud me subjuguais
Lun 13 Aoû 2018 - 17:31 par Stahlder

» Dupanloup voit un empereur
Lun 13 Aoû 2018 - 17:26 par Stahlder

» Romulursus et Remursus
Lun 13 Aoû 2018 - 17:13 par Stahlder

» Tiennot voit des fleurs
Lun 13 Aoû 2018 - 17:09 par Stahlder

» LIMERICK UN
Lun 13 Aoû 2018 - 9:53 par ibiscus

» Trois plumes d’azur
Dim 12 Aoû 2018 - 14:16 par Stahlder

» Moine de pourpre
Sam 11 Aoû 2018 - 13:03 par Thunderbird

» Mes ans
Ven 10 Aoû 2018 - 16:27 par modepoete

» Au jardin potager
Ven 10 Aoû 2018 - 12:11 par Thunderbird

» Quand la colère des cieux
Jeu 9 Aoû 2018 - 16:42 par modepoete

» Baalromulus et Remusbaal
Ven 3 Aoû 2018 - 12:46 par Thunderbird

» Le vieux livre
Jeu 2 Aoû 2018 - 16:35 par modepoete

» Hexapode de sinople
Jeu 2 Aoû 2018 - 12:32 par Thunderbird

» Elle était heune
Mer 1 Aoû 2018 - 14:08 par modepoete

» Pêcheur-Charpentier
Mer 1 Aoû 2018 - 13:25 par Thunderbird

» Une main de sinople
Mar 31 Juil 2018 - 12:34 par Thunderbird

» Limonadier magique
Lun 30 Juil 2018 - 12:19 par Thunderbird

» Rouge fleur des bois
Dim 29 Juil 2018 - 12:45 par Thunderbird

» Plume vieillissante
Sam 28 Juil 2018 - 14:13 par Thunderbird

» O case créole
Ven 27 Juil 2018 - 13:49 par modepoete

» Cet arbre se croit un phénix
Ven 27 Juil 2018 - 12:35 par Thunderbird

» Jardin et terrain vague
Jeu 26 Juil 2018 - 21:07 par Thunderbird

» Péril de ma raison
Jeu 26 Juil 2018 - 14:44 par modepoete

» Monstre contourné
Mer 25 Juil 2018 - 22:33 par Thunderbird

» Lion de sinople
Mar 24 Juil 2018 - 13:21 par Thunderbird

» Dame des tavernes
Lun 23 Juil 2018 - 12:58 par Thunderbird

» Oiseau sans souci
Dim 22 Juil 2018 - 12:55 par Thunderbird

» Ton amour brûlera
Dim 22 Juil 2018 - 11:28 par modepoete

» Vicomte escargot
Dim 22 Juil 2018 - 9:29 par Thunderbird

» Saint Roland Barthes Simpson
Sam 21 Juil 2018 - 21:49 par Thunderbird

» Ohana
Sam 21 Juil 2018 - 15:19 par ibiscus

» Je veux y croire...
Sam 21 Juil 2018 - 14:04 par Stahlder

» Faucon de sinople
Sam 21 Juil 2018 - 13:56 par Stahlder

» Caravane...
Sam 21 Juil 2018 - 13:50 par Stahlder

» Les mots désillusion. ..
Sam 21 Juil 2018 - 13:44 par Stahlder

» Ermite habillé de sinople
Ven 20 Juil 2018 - 12:09 par Thunderbird

» La cervographie...
Jeu 19 Juil 2018 - 16:38 par Stahlder

» Dehors dedans de l'inconscient conscient i
Jeu 19 Juil 2018 - 13:46 par modepoete

» Batrachomyocarde
Jeu 19 Juil 2018 - 12:07 par Thunderbird

» Rêverie de Piaf-Tonnerre
Mer 18 Juil 2018 - 14:32 par Thunderbird

» Soulagé de mes maux
Mer 18 Juil 2018 - 10:52 par modepoete

» Les yeux de l'amitié
Mar 17 Juil 2018 - 16:32 par modepoete

» Quelques fruits bizarres
Mar 17 Juil 2018 - 11:53 par Thunderbird

» Fleur de Quinte Essence
Lun 16 Juil 2018 - 12:05 par Thunderbird

» Gynécée de Monseigneur Paon-Périgouste
Sam 14 Juil 2018 - 13:01 par Thunderbird

» Le soolitaire
Jeu 12 Juil 2018 - 13:15 par modepoete

» Barrière purement symbolique
Mer 11 Juil 2018 - 22:28 par Thunderbird

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Août 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Année du chien de terre

Elle s'appelait Zoé

Aller en bas

Elle s'appelait Zoé

Message par JUANITO le Dim 6 Nov 2016 - 7:40

Je vais vous raconter l’histoire de Zoé qui n’a que douze ans et depuis toujours est inexistante aux yeux de ses parents, son existence est tolérée pour toucher les aides au logements, sa mère ne la calcule pas et son père traine tard dans les bars, il n’a d’yeux pour elle que quand il rentre et l’abat du regard, pour une raison ou pour une autre elle lui sert de défouloir, mais les coups ne sont rien elle en a déjà tellement reçu, son corps est si habitué que la douleur ne se ressent même plus, à l’école elle est le centre de toutes les moqueries, et le pire c’est que ses professeurs s’y donnent à cœur joie aussi, elle n’a jamais ressenti aucun amour dans sa vie, aussi son père bourré vient la voir de temps à autre dans son lit, elle doit encaisser ses mains sur son corps se balader, elle préfère oublier, quand elle y pense elle se sent faible et souillée, elle ne se regarde même plus dans le miroir, consciente qu’elle ne peut y voir que son reflet imbibé de désespoir, à son âge certaines jouent encore à la poupée, elle est hantée par le souvenir de son père en train de la caresser, mais cela na pas trainé à empirer, son père est allé plus loin que ce à quoi elle s’était habituée, au fil du temps elle prend de plus en plus de kilos, à l’école ont se met à la traitée de gros cachalot, les visites de son père se faisaient de plus en plus régulières, mais ce n’est pas de sa faute si celle-ci ne peut rien y faire, bientôt cela se passa sous les yeux de sa mère, celle-ci lui cria « tu a volé mon mari sale salope mal baisée », avant de la séquestrer dans le grenier, mais quelques mois plus tard sort de son ventre un bébé, elle vient d’accoucher alors qu’elle ne savait pas ce qui était en train de lui arriver, en entendant ses pleurs paniqués, sa mère la jeta dans la rue sans sourciller, alors Zoé jeta sa colère sur le bébé non désiré, le détestant à un point qu’elle est incapable de le prénommer, lui reprochant d’être responsable de sa déchéance elle songe à s’en débarrasser, c’est pour ça qu’elle part dans un foyer le déposer, mais elle entend ses cris affolés de plus en plus fort qu’elle est en train de s’en approcher, alors qu’elle continue de l’entendre crier, elle sent son instinct maternel se réveiller, alors elle se reprend et décide de faire ce qu’elle peut pour s’en occuper, mais dans la clandestinité, car les assistantes sociales pourraient lui enlever, se nourrir est d’une extrême difficulté, alors elle fait la manche pour récolter un peu de monnaie et acheter de quoi manger, mais peu de gens déposent de l’argent et préfère la juger, mais elle fait une mauvaise rencontre avec un mec en train de dealer, qui en échange de services sexuels lui donne de quoi nourrir le bébé, mais cette ordure ne s’en est pas contenté, pour se faire plus d’argent il la met sur le trottoir pour la faire travailler, et c’est qu’ensuite qu’elle comprend que pour survivre elle n’a pas d’autre choix que d’accepter, le sexe devient la seule façon pour elle et son bébé d’acheter des vêtements pour se réchauffer, elle vend son corps pour leur payer de quoi s’alimenter, mais trois semaines plus tard elle ne rapporte pas assez, c’est un passant qui la retrouve sur le trottoir inanimée, elle venait de mourir tant elle était affamée, avec une pierre à la place du cœur ses parents ne la font même pas enterrer, dans la population personne ne porte attention à ce qui est arrivé, car personne ne s’intéresse au sort d’une prostituée, je vous raconte cette histoire pour que vous compreniez qu’elle a vécu l’enfer, elle s’appelait Zoé elle n’avait que douze ans et c’était ma mère.

JUANITO
Habilis
Habilis

Messages : 8
Date d'inscription : 04/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elle s'appelait Zoé

Message par ibiscus le Dim 6 Nov 2016 - 9:01

JUANITO, ton témoignage est bouleversant, en commençant ta lecture j'ai pensé que tu parlais d'une personne de ta famille.
Beaucoup de (jeunes) mamans ont vécu une maternité douloureuse dans l'abandon. Petite consolation, c'est que si tu as survécu, alors quelqu'un a pris soin de toi, au moins suffisamment pour que tu puisses raconter ton parcours.
Amicalement
avatar
ibiscus
A.O.C.
A.O.C.

Vierge Chèvre
Messages : 1250
Date d'inscription : 02/11/2015
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elle s'appelait Zoé

Message par JUANITO le Dim 6 Nov 2016 - 16:04

je vous remercie sincèrement pour ce message mais je précise une petite confusion: je ne suis pas l'enfant en question. C'est une histoire à la fois fictive et réelle, fictive car je l'ai inventer et réelle car il y a malheureusement trop de personnes dont leurs histoires ressemble à celle-ci. J'ai "fait raconter" cet histoire par l'enfant car je pense que leurs malheur est trop silencieux et mérite d'être exprimer. En tout cas je vous remercie vraiment de prendre le temps de lire mes écrits

JUANITO
Habilis
Habilis

Messages : 8
Date d'inscription : 04/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elle s'appelait Zoé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum