Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Mille baisers
Aujourd'hui à 17:24 par modepoete

» Sagesse de la baleine
Aujourd'hui à 13:02 par Thunderbird

» Rubaiyat métaphysiques
Aujourd'hui à 11:47 par Thunderbird

» Juillet, août, septembre
Aujourd'hui à 10:59 par Thunderbird

» O mon esprit
Hier à 20:18 par ibiscus

» Chêne-Poulpe
Hier à 13:15 par Thunderbird

» Poule impériale et royale
Mer 20 Juin 2018 - 12:41 par Thunderbird

» Nef des utopistes
Mar 19 Juin 2018 - 12:33 par Thunderbird

» haikus printaniers
Mar 19 Juin 2018 - 10:55 par Thunderbird

» Angelusromuli et Remiangelus
Lun 18 Juin 2018 - 18:26 par Thunderbird

» Joie du joyau
Dim 17 Juin 2018 - 19:54 par Thunderbird

» Le pêcheur et les barbeaux
Dim 17 Juin 2018 - 17:57 par modepoete

» Maître crapaud d’azur
Dim 17 Juin 2018 - 13:16 par Thunderbird

» Aimer n'est pas un tour de force
Sam 16 Juin 2018 - 13:58 par ibiscus

» Clé d’azur et clé de sinople
Sam 16 Juin 2018 - 13:11 par Thunderbird

» Les bleus au cœur...
Sam 16 Juin 2018 - 0:27 par Fugitive

» L’amour en liberté...
Ven 15 Juin 2018 - 13:07 par Fugitive

» Maître Verchon
Ven 15 Juin 2018 - 12:28 par Thunderbird

» Entomographie approximative
Jeu 14 Juin 2018 - 21:29 par Thunderbird

» Le riche et un fou
Mer 13 Juin 2018 - 14:14 par modepoete

» Petit César deviendra Jules
Mer 13 Juin 2018 - 13:20 par Thunderbird

» Caravane...
Mer 13 Juin 2018 - 8:54 par Thunderbird

» Astrologie béotienne
Mar 12 Juin 2018 - 13:16 par Thunderbird

» Dame d’Armorique
Lun 11 Juin 2018 - 12:27 par Thunderbird

» Dame de l’ermitage
Dim 10 Juin 2018 - 20:59 par Thunderbird

» Dieu des papillons
Sam 9 Juin 2018 - 12:23 par Thunderbird

» Dieu des chauves-souris
Ven 8 Juin 2018 - 12:14 par Thunderbird

» Complainte du taureau vieillissant
Jeu 7 Juin 2018 - 12:25 par Thunderbird

» Entre chien et louve
Mer 6 Juin 2018 - 22:42 par Thunderbird

» Sa Majesté d’Azur
Mer 6 Juin 2018 - 12:41 par Thunderbird

» Chevalier aux deux écus
Mar 5 Juin 2018 - 12:35 par Thunderbird

» Arbre de la Terrasse de l’Est
Lun 4 Juin 2018 - 12:24 par Thunderbird

» Sagesse d’un prédateur de gueules
Dim 3 Juin 2018 - 13:01 par Thunderbird

» Seigneur Canard de Sinople
Sam 2 Juin 2018 - 12:17 par Thunderbird

» Cheval rétrocéphale
Ven 1 Juin 2018 - 12:04 par Thunderbird

» Langage du serpent
Jeu 31 Mai 2018 - 14:09 par Thunderbird

» la ballade
Jeu 31 Mai 2018 - 8:29 par ibiscus

» Cœur de livre
Jeu 31 Mai 2018 - 0:20 par ibiscus

» Dieu sans emploi
Mer 30 Mai 2018 - 12:27 par Thunderbird

» Ornithoduc
Mar 29 Mai 2018 - 12:51 par Thunderbird

» Astronomie Spéculative
Lun 28 Mai 2018 - 12:13 par Thunderbird

» Dynastie épiscopale
Dim 27 Mai 2018 - 12:41 par Thunderbird

» L’oiseau Torpon et l’oiseau Torchon
Sam 26 Mai 2018 - 12:14 par Thunderbird

» Un rapace au printemps
Ven 25 Mai 2018 - 12:42 par Thunderbird

» Orpailleur de mai
Jeu 24 Mai 2018 - 21:05 par Thunderbird

» Parfum d’antan
Mer 23 Mai 2018 - 12:56 par Thunderbird

» Piaf-Tonnerre et ses amours
Mar 22 Mai 2018 - 12:29 par Thunderbird

» Sire Lapinot de Gueules
Lun 21 Mai 2018 - 12:14 par Thunderbird

» Porte Miraculeuse
Dim 20 Mai 2018 - 23:57 par Thunderbird

» Nef du charpentier
Jeu 17 Mai 2018 - 12:29 par Thunderbird

» Papillon de mai
Mer 16 Mai 2018 - 12:22 par Thunderbird

» Aigle d’inframonde
Mar 15 Mai 2018 - 12:29 par Thunderbird

» Fleur des steppes
Lun 14 Mai 2018 - 12:27 par Thunderbird

» Armes d’Abel et de Caïn
Dim 13 Mai 2018 - 13:07 par Thunderbird

» Baron Tournesol
Sam 12 Mai 2018 - 12:09 par Thunderbird

» L'oie de gueules
Ven 11 Mai 2018 - 12:54 par Thunderbird

» Chronoscopie
Jeu 10 Mai 2018 - 12:26 par Thunderbird

» Infinité de gueules
Mer 9 Mai 2018 - 21:08 par Thunderbird

» Au clair de l'eau
Mer 9 Mai 2018 - 17:03 par Geno l'oiselle

» Trois couronnes d’azur
Mar 8 Mai 2018 - 13:21 par Thunderbird

» Autan
Mar 8 Mai 2018 - 9:22 par Geno l'oiselle

» Et Hop !
Lun 7 Mai 2018 - 16:55 par ibiscus

» Livre captivant
Lun 7 Mai 2018 - 12:33 par Thunderbird

» Oiseau de jadis
Lun 7 Mai 2018 - 11:07 par nykhol

» Grande sirène
Lun 7 Mai 2018 - 9:48 par nykhol

» Joie crocodilienne
Dim 6 Mai 2018 - 12:24 par Thunderbird

» Sanctuaire à l’abandon
Sam 5 Mai 2018 - 12:56 par Thunderbird

» Métaphysicien de gueules
Ven 4 Mai 2018 - 13:09 par Thunderbird

» Nefs de légende
Jeu 3 Mai 2018 - 13:47 par Thunderbird

» Langue d’oie
Mer 2 Mai 2018 - 18:51 par Thunderbird

» Chercheur de lumière.
Mer 2 Mai 2018 - 17:03 par ibiscus

» attrapes mes rêves
Mer 2 Mai 2018 - 12:53 par ibiscus

» Source de vie
Mer 2 Mai 2018 - 9:40 par ibiscus

» Oiseau à sonnets nocturnes
Mar 1 Mai 2018 - 12:24 par Thunderbird

» Verger des prodiges
Lun 30 Avr 2018 - 13:05 par Thunderbird

» sans ton regard
Dim 29 Avr 2018 - 22:23 par christine1959

» chaque matin
Dim 29 Avr 2018 - 22:15 par christine1959

» Zone
Dim 29 Avr 2018 - 12:43 par Thunderbird

» Roue à crépuscules
Sam 28 Avr 2018 - 23:22 par Thunderbird

» Balance d’inframonde
Ven 27 Avr 2018 - 12:27 par Thunderbird

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Juin 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Année du chien de terre

Elle s'appelait Zoé

Aller en bas

Elle s'appelait Zoé

Message par JUANITO le Dim 6 Nov 2016 - 7:40

Je vais vous raconter l’histoire de Zoé qui n’a que douze ans et depuis toujours est inexistante aux yeux de ses parents, son existence est tolérée pour toucher les aides au logements, sa mère ne la calcule pas et son père traine tard dans les bars, il n’a d’yeux pour elle que quand il rentre et l’abat du regard, pour une raison ou pour une autre elle lui sert de défouloir, mais les coups ne sont rien elle en a déjà tellement reçu, son corps est si habitué que la douleur ne se ressent même plus, à l’école elle est le centre de toutes les moqueries, et le pire c’est que ses professeurs s’y donnent à cœur joie aussi, elle n’a jamais ressenti aucun amour dans sa vie, aussi son père bourré vient la voir de temps à autre dans son lit, elle doit encaisser ses mains sur son corps se balader, elle préfère oublier, quand elle y pense elle se sent faible et souillée, elle ne se regarde même plus dans le miroir, consciente qu’elle ne peut y voir que son reflet imbibé de désespoir, à son âge certaines jouent encore à la poupée, elle est hantée par le souvenir de son père en train de la caresser, mais cela na pas trainé à empirer, son père est allé plus loin que ce à quoi elle s’était habituée, au fil du temps elle prend de plus en plus de kilos, à l’école ont se met à la traitée de gros cachalot, les visites de son père se faisaient de plus en plus régulières, mais ce n’est pas de sa faute si celle-ci ne peut rien y faire, bientôt cela se passa sous les yeux de sa mère, celle-ci lui cria « tu a volé mon mari sale salope mal baisée », avant de la séquestrer dans le grenier, mais quelques mois plus tard sort de son ventre un bébé, elle vient d’accoucher alors qu’elle ne savait pas ce qui était en train de lui arriver, en entendant ses pleurs paniqués, sa mère la jeta dans la rue sans sourciller, alors Zoé jeta sa colère sur le bébé non désiré, le détestant à un point qu’elle est incapable de le prénommer, lui reprochant d’être responsable de sa déchéance elle songe à s’en débarrasser, c’est pour ça qu’elle part dans un foyer le déposer, mais elle entend ses cris affolés de plus en plus fort qu’elle est en train de s’en approcher, alors qu’elle continue de l’entendre crier, elle sent son instinct maternel se réveiller, alors elle se reprend et décide de faire ce qu’elle peut pour s’en occuper, mais dans la clandestinité, car les assistantes sociales pourraient lui enlever, se nourrir est d’une extrême difficulté, alors elle fait la manche pour récolter un peu de monnaie et acheter de quoi manger, mais peu de gens déposent de l’argent et préfère la juger, mais elle fait une mauvaise rencontre avec un mec en train de dealer, qui en échange de services sexuels lui donne de quoi nourrir le bébé, mais cette ordure ne s’en est pas contenté, pour se faire plus d’argent il la met sur le trottoir pour la faire travailler, et c’est qu’ensuite qu’elle comprend que pour survivre elle n’a pas d’autre choix que d’accepter, le sexe devient la seule façon pour elle et son bébé d’acheter des vêtements pour se réchauffer, elle vend son corps pour leur payer de quoi s’alimenter, mais trois semaines plus tard elle ne rapporte pas assez, c’est un passant qui la retrouve sur le trottoir inanimée, elle venait de mourir tant elle était affamée, avec une pierre à la place du cœur ses parents ne la font même pas enterrer, dans la population personne ne porte attention à ce qui est arrivé, car personne ne s’intéresse au sort d’une prostituée, je vous raconte cette histoire pour que vous compreniez qu’elle a vécu l’enfer, elle s’appelait Zoé elle n’avait que douze ans et c’était ma mère.

JUANITO
Habilis
Habilis

Messages : 8
Date d'inscription : 04/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elle s'appelait Zoé

Message par ibiscus le Dim 6 Nov 2016 - 9:01

JUANITO, ton témoignage est bouleversant, en commençant ta lecture j'ai pensé que tu parlais d'une personne de ta famille.
Beaucoup de (jeunes) mamans ont vécu une maternité douloureuse dans l'abandon. Petite consolation, c'est que si tu as survécu, alors quelqu'un a pris soin de toi, au moins suffisamment pour que tu puisses raconter ton parcours.
Amicalement
avatar
ibiscus
A.O.C.
A.O.C.

Vierge Chèvre
Messages : 1226
Date d'inscription : 02/11/2015
Age : 62

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elle s'appelait Zoé

Message par JUANITO le Dim 6 Nov 2016 - 16:04

je vous remercie sincèrement pour ce message mais je précise une petite confusion: je ne suis pas l'enfant en question. C'est une histoire à la fois fictive et réelle, fictive car je l'ai inventer et réelle car il y a malheureusement trop de personnes dont leurs histoires ressemble à celle-ci. J'ai "fait raconter" cet histoire par l'enfant car je pense que leurs malheur est trop silencieux et mérite d'être exprimer. En tout cas je vous remercie vraiment de prendre le temps de lire mes écrits

JUANITO
Habilis
Habilis

Messages : 8
Date d'inscription : 04/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elle s'appelait Zoé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum