Google +1
Moteur écolo
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 69 le Sam 15 Oct 2016 - 22:54
Derniers sujets
» Écaillant la lagune.....
Hier à 15:27 par ibiscus

» Grand est mon désir
Hier à 15:15 par ibiscus

» Je passais vous dire bonjour..
Hier à 14:51 par ibiscus

» Message secret
Hier à 14:29 par ibiscus

» Grand cheval de sinople
Hier à 12:31 par Thunderbird

» L'Amour est la fleur de nos tons...
Hier à 11:39 par verimo

» Sur un arbre perché
Hier à 11:27 par verimo

» ÉCOUTE...-extrait-
Hier à 11:19 par verimo

» Rubaiyat métaphysiques
Hier à 11:19 par Thunderbird

»  Mon coeur n'a rien oublié
Hier à 11:12 par verimo

» Juillet, août, septembre
Hier à 10:16 par Thunderbird

» Nostalgie ferroviaire
Dim 23 Juil 2017 - 17:20 par Thunderbird

» Lettre à ma mère
Dim 23 Juil 2017 - 7:58 par Lolivier

» re-tour
Dim 23 Juil 2017 - 7:47 par Lolivier

» Serpent nostalgique
Sam 22 Juil 2017 - 11:07 par Thunderbird

» Seigneur tourteau de sinople
Ven 21 Juil 2017 - 13:11 par Thunderbird

» A ces otages disparus
Jeu 20 Juil 2017 - 15:52 par modepoete

» Vénérable Seigneur Sanglier
Jeu 20 Juil 2017 - 10:07 par Thunderbird

» audace
Mer 19 Juil 2017 - 23:00 par ibiscus

» Moyen duc
Mer 19 Juil 2017 - 17:57 par Myrrha

» Overrated
Mer 19 Juil 2017 - 17:48 par Myrrha

» Le vieux cheval...
Mer 19 Juil 2017 - 17:36 par Myrrha

» Ma rêverie
Mer 19 Juil 2017 - 17:33 par modepoete

» Légèreté. ..
Mer 19 Juil 2017 - 17:27 par Myrrha

» Mon Ange rédempteur
Mer 19 Juil 2017 - 17:25 par Myrrha

» Dame des friandises
Mer 19 Juil 2017 - 14:33 par Thunderbird

» Abel-Baal et Baal-Caïn
Mar 18 Juil 2017 - 17:04 par Thunderbird

» HEUREUX QUI COMME ULYSSE
Mar 18 Juil 2017 - 12:45 par l'iconoclaste

» L’oiseau de juillet
Lun 17 Juil 2017 - 15:54 par Thunderbird

» Le petit bonheur de mon Grand Père
Lun 17 Juil 2017 - 14:02 par modepoete

» audace
Lun 17 Juil 2017 - 9:46 par Myrrha

» Votre tendre baiser
Dim 16 Juil 2017 - 18:52 par modepoete

» Meneuse de loups
Dim 16 Juil 2017 - 13:35 par Thunderbird

» Serpent démiurge
Sam 15 Juil 2017 - 16:08 par Thunderbird

» L’oiseau de juin
Sam 15 Juil 2017 - 13:22 par Thunderbird

» Noble seigneur des oiseaux
Ven 14 Juil 2017 - 12:59 par Myrrha

» Soldat perdu
Jeu 13 Juil 2017 - 12:50 par Thunderbird

» Ambicrabier
Mer 12 Juil 2017 - 12:40 par Thunderbird

» Ambiprêcheur
Mar 11 Juil 2017 - 17:10 par Thunderbird

» Les lettres de l'oubli
Lun 10 Juil 2017 - 21:07 par ibiscus

» Dernier regard
Lun 10 Juil 2017 - 13:22 par modepoete

» Ambijumart de gueules
Lun 10 Juil 2017 - 12:51 par Thunderbird

» Steppenwolf
Lun 10 Juil 2017 - 12:05 par l'iconoclaste

» MISE A SAC
Lun 10 Juil 2017 - 11:12 par l'iconoclaste

» DE FIL EN AIGUILLE
Lun 10 Juil 2017 - 10:46 par kajak

» L’intérieur du reflet
Sam 8 Juil 2017 - 14:27 par Thunderbird

» la pomme de pin
Sam 8 Juil 2017 - 12:10 par l'iconoclaste

» haikus inspirés par des images
Ven 7 Juil 2017 - 17:09 par Thunderbird

» Trois oiseaux d’or
Ven 7 Juil 2017 - 15:35 par Thunderbird

» Le marinier amoureux
Jeu 6 Juil 2017 - 19:44 par modepoete

» En attendant le printemps.
Jeu 6 Juil 2017 - 13:01 par Tonyo

» Sirène hauturière
Jeu 6 Juil 2017 - 9:56 par Thunderbird

» Petite fille je ne connaissaiis
Mer 5 Juil 2017 - 14:53 par modepoete

» Seigneur Aquatique
Mer 5 Juil 2017 - 14:28 par Thunderbird

» je suis passé près de chez toi
Mar 4 Juil 2017 - 21:24 par modepoete

» Voracité d’une coccinelle
Mar 4 Juil 2017 - 12:29 par Thunderbird

» L'enfant du là-bas
Lun 3 Juil 2017 - 17:10 par modepoete

» Cygne d’étang
Lun 3 Juil 2017 - 12:56 par Thunderbird

» Le taureau corps
Dim 2 Juil 2017 - 14:42 par modepoete

» Seigneur griffon d’or
Dim 2 Juil 2017 - 14:06 par Thunderbird

» Enfant de la terre
Sam 1 Juil 2017 - 23:01 par modepoete

» Eclipse rouge
Sam 1 Juil 2017 - 14:23 par modepoete

» Monstrueux jongleur
Sam 1 Juil 2017 - 13:08 par Thunderbird

» Ami soleil
Ven 30 Juin 2017 - 16:01 par modepoete

» Au hasard d’un lézard
Ven 30 Juin 2017 - 10:52 par Thunderbird

» La Dame Robinsonne
Jeu 29 Juin 2017 - 16:58 par Thunderbird

» De maux de mots
Mer 28 Juin 2017 - 16:51 par modepoete

» le grand cirque du monde
Mar 27 Juin 2017 - 18:24 par modepoete

» Ambitourterelle
Mar 27 Juin 2017 - 17:32 par Thunderbird

» Il en est une
Lun 26 Juin 2017 - 17:08 par modepoete

» Sagesse du loup blanc
Lun 26 Juin 2017 - 13:55 par Thunderbird

» Grande Licorne-Bélier
Dim 25 Juin 2017 - 12:57 par Thunderbird

» Maître Bouc en son azur
Sam 24 Juin 2017 - 12:05 par Thunderbird

» Abel-Loup et Loup-Caïn
Ven 23 Juin 2017 - 18:25 par Thunderbird

» Amants...
Mer 21 Juin 2017 - 19:51 par manou

» Michel le scribe
Mer 21 Juin 2017 - 18:30 par Thunderbird

» Maman
Mer 21 Juin 2017 - 17:45 par modepoete

» Sagesse du paresseux
Mar 20 Juin 2017 - 17:42 par Thunderbird

» haikus printaniers
Mar 20 Juin 2017 - 10:49 par Thunderbird

» à l'horizon des tour indénombrable
Mar 20 Juin 2017 - 1:40 par Tonyo

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Année du coq de feu

le grand cirque du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le grand cirque du monde

Message par modepoete le Mar 27 Juin 2017 - 18:24





Culture de la vie au grand cirque du monde
Entrée des artistes sous les pleurs des misères
Affamés, meurtris du sida, pauvres, salués par nos nerfs
Qui se serrent contre notre raison à crier l’immonde
Gardons espoirs

Monsieur loyal, moraliste nous présente les catastrophes
Il est maître de cérémonie de ces guerres fratricides
De sa baguette il impose sa morale des infanticides
Il rumine le mensonge pour la bonne apostrophe
Raisonnons la réalité

Entre en piste, l’économiste jongleur de fric de la frustre économie
La monnaie s’envole, disparaît, seul le jongleur peut
Vous dire comment, où, pourquoi il à mis le grand feu
De la désillusion dans l’esprit des spectateurs transis
Rêvons notre demain

Les patrons contorsionnistes vous font croire aux gestes faciles
Voudraient vous voir dans leurs boites à trimer dur
Leurs gestes ne sont pas les vôtres mais vous pensez au futur
Pas déplaisant de se fondre dans leur moule de l’idylle
Révoltons nous pacifique

Voilà le fiscaliste dresseur d’animaux avec ces remises d’impôts
Pour mieux vous faire suer sur les obstacles de sa prétention
Il veut que l’on dise de lui qu’il a la meilleure solution
Pour vous dompter comme des moutons de panurge idiots
Nous nous ’appauvrissons

C‘est l’entracte, un peu de publicité, le nouveau bar à voleurs
Celui qui ramasse vos billets gentiment en quêtes délictueuses
Elles permettent les voyages gratuits, les affairés repas gracieux
Belle machines qui vous permet de faire de l’économie de sueurs
Ne nous laissons tromper

Le philosophe clown apparaît, il voudrait nous rendre heureux, nous faire sourire
Malheureusement il est bien seul, et ses histoires il se les raconte pour lui
Il nous a oublié là sur ses planches, il a compris il voudrait de la pluie
Pour se rafraîchir de cette vie fausse qu’il vit sans un seul fou- rire
Ne respirons que vérité

Un petit enfant équilibriste fait tourner la terre sous ses pieds
Il se croit maître de la sphère et entasse sur ces bras l’incohérence
Pauvre enfant il chute sur ses jeunes prétentions roi veut-il se croire….
Enfant n’imite pas tes pères ceux de la convoitise protège ton sujet

Recherchons pureté

L’illusionniste chef d‘état se distrait de nous faire croire le vrai du faux
Vous serez heureux, l’amour en voilà en revoilà, un cœur
Non madame il est là, vous croyez le tenir il s’en va en douceur
Il vous racontera que ce n’est pas un vrai cœur, mais à défaut
Nous aimerons


Le religieux trapéziste voudrait échanger ses mains de morale
Il vous fait découvrir la peur de ne pas atteindre le ciel
Vous raconte comme un ange ses pirouettes éternelles
Ô Malheur! Sa main ne vous rattrape pas mais tout semble normal
Nous ne prierons plus


Il est l’heure de la grande parade, main dans la main ils vous saluent
Guerres, épidémies, virus, meurtres, catastrophes tous engendrés
Par la cupidité de ces messieurs loyal, trop loyal pour d’un geste assuré
Vous garantir le bonheur, la paix
Sous le grand chapiteau majestueux de notre monde qui cherche le salut
Où sont les artistes du bonheur
Convions-les à la fête de nos petits bonheurs
ƒC

_______________________________________________________________________________________________
je me vais par les hameaux, ceuillir tous vos mots pour vous les rendre demain bouquets floraux encore plus beau bisous8 bisous8 x
avatar
modepoete
A.O.C.
A.O.C.

Messages : 729
Date d'inscription : 14/02/2013
Localisation : Dombasle sur Meurthe (54 - Lorraine)
Humeur : des tempetes de joie

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bouquets-de-poesies.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum